More
    More
      Array

      [Critique Tokusatsu] Hikonin Sentai Akibaranger : Akiba a trouvé ses super-héros !

      Qui dit nouvelle année dit nouvel article critique et j’avais envie de la commencer avec tout autre chose. J’aimerais donc vous faire découvrir le monde des sentai à travers ce drama parodique. Si vous ne connaissez pas ou n’en avez jamais entendu parler, eh bien c’est le moment de vous y mettre ; car les japonais risquent de vous prendre pour un être venu d’une autre planète. Vous devez bien avoir vu ou entendu parler de la série Powers Rangers !

       

      Qu’est ce qu’un Tokusatsu ?

      Les tokusatsu (contraction de tokushu satsuei qui signifie «effets spéciaux»), sont des séries télévisées japonaises très riches en effets spéciaux. Elles dérivent des films de monstres comme Godzilla.

      On en distingue cinq catégories :

      – le Henshin : c’est-à-dire des héros se transformant. (San Ku Kai)

      – le Metal Hero : c’est-à-dire des héros en armures métalliques. (Jiban)

      – le Super Sentai : c’est-à-dire des héros en armures colorées. (Bioman)

      – le Onna Senshi : c’est-à-dire des jeunes filles sauvant le monde. (Sailor Moon)

      – les Kamen Rider : c’est-à-dire des héros en armure de type entomoïde. (Kamen Rider)

      BoukenRed_and_Akibarangers

      Qu’est ce qu’un Sentai ?

      Le mot sentai est formé des kanjis « combat » (sen) et «escadron» (tai) ; il signifie donc «escadron de combat». Les séries Super sentai, sont souvent abrégées en sentai et sont un ensemble de séries télévisées pour enfants. Avec des séries comme Kamen Rider et Ultraman, elles forment la base des séries de super-héros japonais. Leurs codes stricts, particulièrement reconnaissables, en font un genre à part entière. Les sentai sont en général peu exportés, mais sont adaptés depuis 1993 dans une version américaine : Power Rangers, qui est exporté bien plus largement. Cette version modifie partiellement ou totalement l’histoire de la version originale ; notamment parce qu’elle empêche leur version originale de sortir du territoire japonais. La première série, Goranger, a été créée en 1975 par Shotaro Ishinomori, auteur de nombreux manga et tokusatsu (Cyborg 009).

      Chaque série met en scène un groupe de héros en costumes colorés qui luttent contre les forces du Mal pour sauver la Terre. Chaque costume ou armure diffère de par sa couleur (rouge, bleu, jaune,etc.), et présente quelques légères variations. Dans la plupart des séries, trois couleurs reviennent en permanence : le rouge, le bleu et le jaune. Si les couleurs des différents guerriers peuvent varier d’une série à l’autre, une des invariantes est la couleur du leader de l’équipe, toujours en rouge. Les héros sont généralement soutenus par un mentor, qui leur fournit des conseils, de nouvelles armes et de nouveaux véhicules.

      Les membres du groupe sont généralement cinq : ce choix est dû au fait que la civilisation asiatique reconnaît cinq éléments (métal, bois, eau, feu, terre). Ils sont dotés de pouvoirs surhumains qu’ils ont en commun ou individuellement. La source de leurs pouvoirs (surnaturelle ou technologique) et l’origine de leurs ennemis changent avec chaque série. Depuis Battle Fever J, chaque série comporte environ une cinquantaine d’épisodes.

      Les personnages principaux 

      36409Nobuo Akagi / Akiba Red

      est un jeune homme intérimaire travaillant comme coursier. Il est passionné de toku et d’anime. Vivant à Akihabara il aime y acheter les dernières nouveautés. Un beau jour, il va voir son rêve de devenir un super héros se réaliser.

       

       

       

      36411Yumeria Moegi / Akiba Yellow

      est une jeune femme qui a pour passion le cosplay. Elle espère percer dans ce domaine, et comme Nobuo celle-ci sera recrutée pour devenir une Akibaranger. Fan de Yaoi et de Yuri elle écrit des fanfictions et des « boy’s love ».

       

       

       

      36410Mitsuki Aoyagi / Akiba Blue

      est une lycéenne fan d’art martiaux. Pas du tout intéressée par les sentai au début, elle finira pas changer d’avis au contact de Yellow et Red. Son amour pour le combat lui permettra de devenir le troisième membre de la team.

       

       

       

      Synopsis 

      Hikounin Sentai Akibaranger (Sentai Non-Officiel Akibaranger) est un tokusatsu appartenant à la série des Super Sentai, mais il ne fait pas partie des sentais officiels de la Toei Company (l’actuel étant Tokumei Sentai GoBusters) : il se classe dans un genre parodique, qui s’adresse plus aux adultes qu’aux enfants.

      Des monstres souhaitent attaquer le célèbre quartier tokyoïte Akihabara ! Pour contrer ces êtres maléfiques, une scientifique propose à trois otaku de devenir des Akibarangers ! Cela semble les ravir, surtout Nobuo Akagi (Akiba Red), un otaku connaissant tout sur les Super Sentais ! A ses côtés, la cosplayeuse Yumeria Moegi (Akiba Yellow) et la rigide d’apparence Mitsuki Aoyagi (Akiba Blue) ! Les méchants n’ont qu’à bien se tenir !

      Mon avis (risque de spoil)

      Ce drama est un peu un ovni, pourquoi ? Tout simplement car il change de ce que vous avez dû voir jusqu’à présent. Mais il amène tout de même des valeurs propres à la culture japonaise (la solidarité, l’entraide, ect). Et après tout, on a tous dans nos cœurs une part de rêve et d’enfance qui ne demande qu’à s’épanouir.

      De la parodie et un humour décapant

      akibaranger_e5_image_1-620x

      Quand on commence ce drama on comprend vite qu’il fait très «série B», ne vous attendez pas a des effets spéciaux dignes des dernières productions hollywoodiennes. Ici, le mot « parodie » prend tout sont sens ; le quartier très populaire (des otaku et fashionista) d’Akiba y joue le rôle clé et sert aussi de moteur à l’histoire. Qui n’a jamais rêvé de pouvoir fouler cette terre promise ! Quant à l’humour, Nobuo devrait palier à cela que ça soit dans ses frasques loufoques (bavant quasiment devant son écran à chaque apparition de Aoi-tan) et ses délires sur les sentai (une vrai encyclopédie pour ceux qui n’y connaissent rien) vous ne serez pas en reste.

      Les trois mousquetaires

      Over-Time_Unofficial_Sentai_Akibaranger_-_12_D97FE4D2.mkv_snapshot_11.28_2012.07.21_17.37.06

      Nous avons affaire à trois «anti-héros» qui se demandent un peu ce qu’il va leur arriver, car du jour au lendemain ils voient se matérialiser devant eux un destin de super-sentai. Grâce à une figurine d’anime qu’ils affectionnent (le Z-Cune Aoi) ils peuvent revêtir leurs costumes dans un monde d’illusion et voir leurs forces décuplées. Seulement ils sont loin de se douter que leurs actions dans leurs rêves communs aura des répercutions dans le monde réel.

      Des méchants sexy et en armure

      hikonin-sentai-akibaranger-season-2-episo---ueexkukwooeowux

      Malchina «la grande méchante» ne laissera personne indiffèrent avec sa tenue provocante en latex noir… même si au premier abord on se demande ce qu’elle vient faire dans ce grand bazar ; on fini par la trouver sympathique et ne plus vouloir la voir partir. Elle fait partie de ces méchants qu’on ne peut pas vraiment détester car elle reste imprévisible et vous verrez que derrière elle se cache le vrai cerveau de cette histoire. Je parlerai aussi d’autres créatures plus surprenantes les unes que les autres que ce soit le lama peureux, la cosplayeuse manga ou bien le charmeur : nos protagonistes auront du pain sur la planche.

      Conclusion

      Toku parodique sur les sentai qui plaira même a ceux qui ne s’y intéressent pas ; mais si vous avez envie d’en apprendre plus sur ce genre sans trop vous prendre la tête n’hésitez pas.

      On s’amuse, on rit et on s’imprègne du quartier d’Akiba avec ses trois héros pas si nuls qu’ils n’y paraissent. Un bon moment passé qui dure sur 2 saisons !

      Bande annonce : http://www.dailymotion.com/video/xqirb7_hikonin-sentai-akibaranger-opening_shortfilms

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.