More
    More
      Array

      Critique de Dirty Papy: Le Spring Break du Parrain

      Dirty papy est le deuxième film du réalisateur Dan Mazer, qui avait coécrit les scénarios des films délirants comme Borat (2006), ou encore Brüno (2009). Ici, il raconte l’histoire insensée entre un jeune homme coincé (Zac Efron), et son grand père dévergondé (Robert De Niro), qui partent dans un road trip les menant à un Spring break.

      « Dirty papy »  est une comédie américaine classique, explorant des thèmes et des situations couramment utilisés dans ce genre de film, avec des blagues délirantes, potaches et souvent lourdes.Les clichés sont également nombreux: remise en question personnelle sur sa vie, sa situation amoureuse, mais également la confrontation d’un duo comique, des séquences insensées et un « happy end » toujours aussi attendu.

      dirty-papy-film

      Est-il encore nécessaire de préciser que Dirty papy ne remplit pas sa tâche? On est loin d’un «  Dumb et dumber » des frères Farrely par exemple. Car au-delà des vannes, le réalisateur Dan Mazer se contente de filmer un De Niro dévergondé, tout en oubliant le spectateur  qui ne croit pas à l’histoire de son personnage ni à ce qu’il est amené à faire d’un bout à l’autre du film.

      dirty-papy-de-niro-zac-offron

      Car Dirty papy repose entièrement sur la relation entre le petit fils coincé, et son grand père excité par une seul chose: «  Fuck, Fuck ,Fuck ». Les situations absurdes s’enchaînent et sont entièrement assumées. Le réalisateur et ses acteurs y vont à fond et jusqu’au bout. Ce qui nous offre un  mélange de scènes comiques cocasses pour certaines, mais beaucoup trop lourdes pour la plupart. Voir De Niro dans un tel film est plutôt déconcertant. Surtout si l’on se remémore ses plus grands rôles. Depuis quelque temps, il se dirige vers un registre comique, avec des  films comme « Happyness Therapy » de David O. Russel, ou plus récemment « Joy » pour ne citer qu’eux. Repenser De Niro dans le Parrain nous rend tout à coup nostalgiques.

      Au final, Dan Mazer réalise une comédie classique et inégale, portée par un duo d’acteurs qui ne convainc pas. Un film à voir entre amis pour rire…ou pleurer.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.