More
    More
      Array

      [Critique] American Sniper

      J’ai eu l’occasion de voir le nouveau long-métrage de Clint Eastwood « American Sniper » dont la sortie dans les salles françaises est programmée pour le 18 février prochain. Le film aux 6 nominations aux Oscars 2015 dont celui du meilleur film et celui du meilleur acteur est actuellement au cœur d’une polémique acharnée et partage énormément l’univers du cinéma.

      American Sniper est sans doute l’un des films les plus réussis depuis le début de cette année en terme de réalisation. American Sniper est à la fois un film de guerre destructrice et un film anti-guerre dévastatrice, une célébration toujours aussi modérée mais réaliste d’un guerrier sur son aliénation et sur sa misère. Le long-métrage est consacré à la vie de Krys Kyle en tant que fils, mari, père et surtout en tant que militaire décoré du meilleur tireur d’élite que l’armée américaine n’a jamais connue.

      uPositionné sur un toit, il est absolument méthodique, imperturbable, placide et inébranlable. Il manque rarement ses cibles même à grande distance. Pour ceux qui ont déjà vu le film, vous vous rappelez sans doute la manière avec laquelle il élimine de loin le tireur d’élite travaillant pour le compte des insurgés. Il est par ailleurs hanté par la pensée de militaires américains dont il n’a pas pu sauver la vie. À son retour chez lui, il plonge modérément dans la bière pour essayer d’oublier pendant un instant les tracas de la vie. Mention spéciale à Bradley Cooper qui effectue ici une performance de haute gamme. À mon humble avis, c’est sans doute sa meilleure prestation livré sur le grand écran. La profondeur du film est présente dès le début au moment où Kyle doit décider de tirer sur une femme suspectée de cacher un explosif.

      americansniper-mv-17

      Aucune scène n’est jamais prise au hasard. La réalisation est méticuleuse et reste toujours dans les codes dictés par Clint Eastwood. Bien sûr, le film rend mal à l’aise pour certains. Tout comme Hitchcok dans Rear Window, Clint Eastwood nous plonge entièrement dans l’objectif de la caméra qui nous permet d’observer la cible en gros plan en même temps que Kyle appuie sur la gâchette. Kyle retourne à la maison pour de brèves visites entre ses quatre tous de service et se retrouve de plus en plus déconnecté de sa femme jouée par Sienna Miller et de la vie en général. Il connaît à peine ses enfants, une situation qui n’a malheureusement pas effet sur lui. Malgré cela, il est toujours prêt et déterminé à retourner au front (Irak) où il a finalement gagné le surnom de « Légende. » J’ai été également touché par la simplicité et l’humilité naturelle manifestée par Bradley Cooper qui est parfait pour un héros dont le courage inébranlable est à la fois tragique et incompréhensible. Kyle n’est vraiment jamais défini au-delà de ses limites et on a du mal à savoir si c’est intentionnel ou pas.

      Les scènes de ce denier avec sa femme sont toujours aussi douloureuses. Eastwood est particulièrement axé sur les ambiguïtés qu’exerce la guerre dans le quotidien de Kyle. Celui-ci affronte l’intensité de la bataille dans de nombreuses séquences tendues qui sont toujours exploitées avec brio. Il arrive même à trouver de la place pour les perspectives opposées simultanément. Ces mêmes scènes rappellent bien étendu le patriotisme, la bravoure et l’abnégation, trois facteurs importants dans la vie d’un soldat américain.

      dec-25-american-sniper

      American Sniper ne dit pas que la violence est bonne, mais qu’elle est nécessaire. Le film est une histoire racontée strictement du point de vue d’un soldat américain. Cartographier le paysage inférieur d’une âme endommagée est quelque chose que les livres font mieux que les films, mais dans les reculs de Cooper, dans son effondrement dans un bar de sa ville natale quand sa compagne ne sait même pas qu’il est de retour dans le pays, nous apprenons énormément sur la vie d’un soldat en guerre et tout ce qui va avec. Ils souffrent simplement d’être en vie alors que tant de ses compagnons payent le prix fort au combat. Ce film fait sans aucun doute honneur à eux.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.