More
    More
      Array

      Comment aborder l’anglais grâce aux séries ?

      Aujourd’hui, nous sommes près de trois cent millions de personnes à parler anglais dans le monde. Or le bilinguisme est un titre hâtivement donné, en particulier en France. Mais comment apprendre l’anglais correctement ? Sorti du système scolaire et des cours du soir, il existe une méthode simple et efficace : les séries télé !

      [avatar user= »AndyWho » align= »left » link= »http://www.justfocus.fr/author/andywho »]AndyWho[/avatar]

      Avant de débuter le sujet qui nous intéresse, voici quelques indications sur mon parcours personnel afin de mieux comprendre ce raisonnement : passionnée de langues étrangères depuis toute petite, et après 4 ans de fac d’anglais qui ne m’ont laissé qu’un goût amer, je me suis retrouvée à savoir plein de choses… et ce, sans être bilingue. J’ai beaucoup appris en terme de traduction et de phonétique. On se rend très vite compte que la prononciation et l’accent jouent énormément dans la compréhension et l’apprentissage d’une langue.

      Les séries ont considérablement complété mes connaissances. Si tout le monde ne pourra être en accord avec les conseils à venir, sachez que cet article reflète avant tout une expérience personnelle. N’hésitez pas à laisser un commentaire pour laisser vos propres conseils et découvertes.

      Quelques prérequis

      1) Se mettre à l’anglais est une attitude globale. Par chance, mes goûts musicaux vont uniquement à des groupes ou chanteurs anglophones. La musicalité s’est ancrée dans ma tête, ainsi que toutes les expressions, termes, vocabulaires, argot,… qui m’étaient possible de retenir. Les voyages sont le summum de la formation. Avec trois voyages outre-manche à mon actif, je me sens presque anglaise (si, si, vraiment. Les anglais me prennent pour une londonienne) !

      2) La meilleure des bases pour apprendre l’anglais grâce aux séries, c’est avant tout une traduction de qualité. Car, oui, il existe une panoplie de mauvais sous-titres. Certaines traductions me font hérisser les poils des oreilles ! Il vaut mieux attendre quelques semaines pour avoir une traduction de qualité qui vous fasse avancer dans votre apprentissage, plutôt que d’opter pour une traduction médiocre, mais qui sera disponible dés le lendemain de la diffusion d’un épisode. Un site remporte la palme : Sous-titres.eu. C’est le seul que je peux conseiller. L’attente est parfois longue, mais elle en vaut la peine.

      3) Savoir arrêter les sous-titres français au bon moment. En plus d’avoir des traductions fidèles, le passage à l’anglais permet une assimilation des termes, expressions et sons plus rapide. Très tôt je me suis mise en tête de ne plus regarder aucune série avec des sous-titres français, mais anglais. De même pour les films. Libre à chacun de se laisser le nombre d’épisodes nécessaires.

      Reprendre l’anglais en douceur

      Pour toutes les personnes ayant un minimum de bases en anglais, il est préférable de commencer en douceur. Les sitcoms sont les plus à même de remplir ce rôle. Bien que parfois, le vocabulaire utilisé peut être trompeur. D’une manière générale, les intrigues ne sont pas compliquées et ne demandent pas une concentration de tous les instants.

      Vampire Diaries
      Vampire Diaries

      Les séries, dîtes « pour adolescents », comme The Vampire Diaries ou Gossip Girl (et toutes les séries de la CW en fait…), peuvent parfaitement correspondre à un apprentissage basique. Elles donnent le temps de se familiariser avec la plupart des verbes et expressions couramment utilisées. Tant de « petites » choses que notre cerveau saura traiter facilement quand vous passerez aux séries plus complexes.

      Séries abordables : How I Met Your Mother, The Big Bang Theory, izombie, Arrow, The Originals, Two Broke Girls, Jane The Virgin, Two and a Half Man (Mon Oncle Charlie), Once Upon A Time, Friends.

      Acquérir un anglais plus consistant

      Bien évidemment, il existe des séries plus pointues. Le vocabulaire est souvent plus ciblé et les intrigues comportent des enjeux à la fois lourds et subtiles. Evidemment, le fossé séparant ces séries-là de celles mentionnées précédemment est immense. De l’univers informatique d’un Halt and Catch Fire à celui de la publicité d’un Mad Men, en passant par la psychologie d’un Hannibal, on retravaille un vocabulaire usuel en plus de celui d’un domaine bien spécifique.

      halt and catch fire saison 2
      halt and catch fire saison 2

      On pourrait trouver ici toutes les séries policières. D’autres séries telles que Stalker, les CSI ou encore les Law and Order, se retrouvent un ton au-dessus car plus spécifiques, avec un vocabulaire plus riche. Chacun se donne le droit d’évaluer son niveau de compétences et de regarder ces séries en conséquences.

      Le but ici n’est pas de rester rivé sur les traductions, mais de s’y référer dès que nécessaire. Efforcez vous d’agir ainsi pour aider votre cerveau à intégrer les termes déjà vus dans les épisodes précédent. Un bloc note ne sera pas de trop au départ. Et si vous arrivez au bout d’un épisode sans avoir eu besoin de regarder les sous-titres, vous avez réussi. Commencez alors une nouvelle série !

      Séries plus pointues : Castle, Criminal Minds, Bones, The Mentalist, Supernatural, Blacklist, Homeland, American Horror Story, Grey’s Anatomy, Grimm.

      Plus que de l’anglais ?

      game of thrones exposition parisCertaines séries sont plus compliquées que toutes celles mentionnées plus haut. Celles dîtes « d’époque », comme Ripper Street, The Tudors, Life on Mars, Vikings, Penny Dreadful, Game of Thrones,… pour ne citer que celles-ci. Un vocabulaire sorti du moyen-âge (et pour certaines, vraiment du Moyen-Âge!), avec un accent à couper au rasoir et une prononciation qui remettrait en question notre compréhension de l’anglais ! D’époque, oui. Et beaucoup de traducteurs s’en mordent les doigts. Pas facile, donc, pour une personne n’ayant que peu de bagages dans la langue de Shakespeare d’affiner ses connaissances avec la première saison de True Detective et le bon accent sudiste de Matthew McConaughey… well, cheers to that, lad !

      Plus sérieusement, ces séries ne sont pas regardables sans sous-titres, et de préférence en français. A moins de vouloir plus profiter des lignes qui défilent que des images, je les déconseille fortement pour les débutants. On pourrait y ajouter les séries anglaises telles que Sherlock, Whitechapel, ou encore Dr Who, où les accents de certains acteurs nous donnerait presque l’impression d’avoir encore pas mal de choses à apprendre.

      L’anglais de manière ludique

      double traduction de Smartsubs
      double traduction de Smartsubs

      Certains acteurs l’ont bien compris, le public français adore regarder ses séries en versions originales. Parmi quelques idées on peut noter celle de deux ingénieurs français, Kévin Perez et Félix Revert. Avec Smartsubs.fr, ils permettent une double traduction en fonction de votre niveau. Si par exemple vous avez un bon niveau d’anglais, seuls les termes « compliqués » seront traduits en français. Le reste étant traduit en anglais.

      Autre projet encore plus complet, celui de Fleex. Cet outil permet de regarder ses vidéos avec un sous-titrage simple ou double. Mais en plus, il propose des fiches complètes de traduction et définitions de chaque termes présents dans les tes traductions. Il suffit de cliquer dessus pour avoir le complément d’information. Un concept bien pratique que vous pouvez essayer gratuitement sur une vidéo. Pour tout le reste il y a MasterCard.

      Le vocabulaire et l’accent jouent un rôle majeur dans l’apprentissage, dans le cas où l’on veut progresser en anglais sur un plan plutôt scolaire. Les difficultés peuvent être surmontées. Et même si la langue peut être une barrière de taille, le plus important, c’est de regarder des séries que vous aimez, qui vous font rêver et desquelles vous apprenez aussi.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.