More
    More
      Array

      Chill & Cult : Découvrez « 22 Jump Street » sur Netflix

      On vous parlait il y quelques semaines de l’entrée de 21 Jump Street dans les classiques de la comédie américaine, et aujourd’hui on évoque avec vous son successeur, 22 Jump Street.

      On ne change pas une équipe qui gagne

      Ce nouvel opus est une copie quasi conforme du premier film. Mêmes acteurs, même mission, même histoire, tout en est copié. La différence : on retrouve nos protagonistes non pas au lycée mais en études supérieures, au MC State précisément. Après la mort d’une étudiante droguée, ils vont devoir démanteler tout le réseau, et pour ça, ils n’ont qu’un seul indice : une photo de la défunte avec ce qui semble être son dealer.

      22 Jump Street comédie américaine Netflix

      Schmidt et Jenko, alias Jonah Hill et Channing Tatum, vont devoir remettre le couvert pour accomplir la mission.  Et comme dans le premier, nos héros sont tiraillés par leur différence. Ici le beau, grand et fort Jenko va être rappelé par son amour de jeunesse : le football américain. De son côté Schmidt, délaissé, va devoir résoudre l’affaire seul.

      Le duo fonctionne toujours aussi bien, et la différence entre les deux va jouer un rôle encore plus important dans ce film. On le ressent en tant que spectateur, et on en arrive même à se demander ce qui les lie. Le choc des deux mondes est assez risible, et donne lieu à des scènes opposées qui jouent sur les clichés avec humour. D’un côté les sportifs sans matière grise, et de l’autre l’artiste qui vagabonde dans son art, notamment dans une scène où Schmidt se laisse aller dans un slam aussi insensé que drôle. On ne vous en dit pas plus.

      22 Jump Street comédie américaine Netflix

      Mais on en perd en efficacité

      Avec ce scénario de rupture, on perd le fil du film. On note le comique de la situation entre les deux partenaires, qui semblent à plusieurs reprises dépasser le cadre du professionnel voire de l’amitié. Le problème est le suivant : le film va reposer sur cette « relation tumultueuse » si l’on peut dire.  Et malheureusement, on en perd en efficacité. La trame est longue à se mettre en place, la césure qui va jouer le rôle d’élément déclencheur va arriver tardivement, et la qualité du scénario en pâtit.

      Autre problème auquel chaque suite de film doit faire face : la redondance. Réussir à surpasser le premier film, ou du moins à ne pas tomber dans le piège de la répétition n’est pas chose facile. Beaucoup de sagas en sont témoins. Malheureusement, malgré la synergie du film semblable au premier de par son humour qui fonctionne bien, on doit avouer que 22 Jump Street reste loin du 21. Le problème n’est pas dans la suite en elle-même, car on est heureux d’avoir un deuxième opus des aventures de nos deux policiers sous-doués. Le réel problème réside dans la répétition pure et dure de tous les éléments qui ont fait du premier un classique. Le synopsis, le scénario, les personnages, la mission : tout est digne du plus beau copié-collé. Seuls les fonds et les locaux du Jump Street, emménagés récemment au 22, ont pris en galons. Pour notre plus grand désespoir, on ne peut nier le fait que la seule chose qui nous permette d’apprécier le film est la sympathie que l’on porte au duo, et l’humour du film.

      22 Jump Street comédie américaine Netflix

      22 Jump Street reste un film drôle et sympathique à visionner. Mais pour les fans du premier film, ce deuxième volet n’est qu’une pâle copie. Rien de nouveau, tout est vieux comme nous le dit le célèbre adage, et la déception n’en est que plus dure pour ceux qui attendaient beaucoup de cette suite.

      Bande-annonce de 22 Jump Street :

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité