More
    More
      Array

      Ces séries télé qui n’ont plus peur du noir !

      Un assassin qui devient vice-président des États-Unis dans House of Cards ; un gentil prof de chimie qui fonde un empire de la drogue dans Breaking Bad ; des exécutions de plus en plus infâmes des plus vertueux personnages dans Games of Thrones ; méchants triomphants, gentils punis… Le petit écran aurait-il ringardisé la vertu ?

       

      De l’hémoglobine, du gore et des meurtres !

       

      TWDLes zombies et les fantômes emportent tout sur leur passage. En ce moment deux séries, The Walking Dead et American Horror Story, enchaînent les records d’audience sur le petit écran. D’abord The Walking Dead, la série d’horreur met en lumière la lutte d’un groupe de survivants mené par Rick Grimes pour survivre après une épidémie ayant transformé la quasi-totalité de la population américaine et mondiale en morts-vivants… Après 5 saisons, la saga post-apocalyptique adaptée du comics de Robert Kirkman est le numéro 1 auprès des 18-49 ans, toutes chaines confondues. Le premier épisode de la saison 5 a même battu le record de 22 millions de téléspectateurs en audiences cumulées. Fort de ce succès, AMC a donc d’emblée lancé la production de la saison 6.

      American horror storyAmerican Horror Story, c’est l’autre attraction phare du câble américain. Diffusée sur la chaîne FX, cette série a la particularité de proposer, à chaque saison, une histoire originale sans aucun lien avec la précédente, et ce malgré que certains acteurs soient toujours présent au casting. Notamment l’excellente Jessica Lange. Pourquoi ? Parce que l’idée ici est de proposer aux téléspectateurs un voyage dans les méandres de l’esprit, aux frontières de la folie et de la dépravation, à grand renfort de fantômes et de corps possédés par le Mal. Au final, les deux créateurs revisitent à leur manière les grands mythes horrifiques de l’Amérique contemporaine : maisons hantées, fantômes, serial killer, hôpitaux psychiatrique, extra-terrestres, etc.

       

      Du sexe et de la nudité à gogo !

       

      GOTAlors que la sixième saison de Game of Thrones est sur le point de sortir aux États-Unis, la série fait toujours débat pour ses scènes de sexe crues. Il faut dire qu’HBO mise sur des images osées pour attirer les téléspectateurs. La série Rome avait déjà engendré ce débat, mais est-ce vraiment justifié ?

      true-blood-record-ratings-13Game of Thrones a donc de nombreuses similitudes avec la série vampirique True Blood. Dans True Blood, la couleur est donnée dès le premier épisode de la saison 1, et la série offre à ses téléspectateurs du sexe à presque chaque épisode depuis : entre Sookie et Bill, Sookie et Eric, Jason et Sarah Newland… Ils ont même eu droit à plusieurs orgies au cours de la saison 2 ! Dans Game of Thrones, dont l’affichage de nombreuses paires de seins a contribué à la vidéo « Game of Boobs » , les scènes de sexe restent nettement moins fréquentes, mais présentes. Les scènes les plus marquantes restent celles entre les jumeaux Cersei et Jaime Lannister. Mais True Blood, qui n’a peur de rien, a aussi son lot d’inceste, puisque le vampire Bill a entretenu une relation charnelle avec son arrière-arrière-arrière-arrière petite-fille, Portia.

      Des héros ou des anti-héros ?

       

      Breaking BadWalter White, personnage principal de Breaking Bad, est-il la pire ordure de l’histoire des séries télé ?  Ce prof de chimie d’Albuquerque, devenu trafiquant de méthamphétamines pour assurer un avenir financier confortable pour sa famille après le diagnostic de son cancer, est un personnage à part dans l’univers des séries télé. Toute l’histoire de Breaking Bad tient dans son titre, c’est celle d’un homme qui tourne mal. Celle d’un quinquagénaire qui sombre progressivement dans la cruauté froide et l’amoralité. Plus complexe qu’un Dexter Morgan ou qu’un Jim Profit, il fait partie du panthéon des salopards que le câble américain a porté au nues, dans lequel on retrouve notamment Vic Mackey (The Shield) ou encore Tony Soprano (Les Soprano). Le succès de ce personnage est porté par son ambivalité, on l’admire pour son entreprise, puis on le déteste pour son côté vil, en fait Walter White est une sorte de Dr Jekill et Mr. Hyde moderne en la personne de Heisenberg.

      Pour conclure, force est de constater que les séries télé les plus suivies ne sont pas celles dont le sujet est le plus consensuel : Borgia, Banshee, les Revenants ou encore Mafiosa, pour citer d’autres exemples, explorent en profondeur un goût du mal dont la société raffole.

      Et le pire reste à venir !

       

      Des séries encore plus noires nous attendent avec How to Get Away with Murder (« Comment s’en tirer après avoir commis un meurtre ») qui fait un tabac aux Etats-Unis et l’arrivée de la saison 3 de Vikings diffusée en France depuis le 19 février… Tout juste arrivé sur Netflix France, Better Call Saul reprend le personnage de l’avocat marron qui blanchissait l’argent du héros dans Breaking Bad. Chez les plus jeunes, deux séries animées font le buzz : l’Attaque des Titans, où des géants passent leur temps à dévorer des humains, et Rick and Morty, sorte d’héritier des Simpson.

      0

      1 COMMENTAIRE

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.