More
    More
      Array

      Catherine et Christian au Théâtre Gérard Philipe

      Catherine et Christian est une pièce proposée par le collectif In Vitro, mise en scène par Julie Deliquet. Ce collectif a pour habitude de prendre un positionnement politique, en parlant de l’héritage de mai 68. Cette fois-ci l’héritage est beaucoup plus intime puisqu’il est question du deuil au sein des familles. Chacun d’entre nous se retrouvera dans les questions soulevées, la peine et les joies magnifiquement véhiculées par la pièce.

      Vous pouvez retrouver la pièce Catherine et Christian en tournée en Île-de-France jusqu’au 27 novembre 2015.

       

      Le deuil, une préparation difficile

      Quand on apprend la terrible nouvelle le temps s’arrête. On abandonne tout, parce que ça dépasse toutes les priorités du quotidien. On doit d’abord organiser la cérémonie, régler toutes les démarches administratives et penser à la répartition des biens pour se préparer « à l’après ». Il faut réagir vite et bien. On se doit d’être digne de nos parents.

      Après avoir rempli son devoir, après avoir remercié tout le monde, la pression retombe. Les émotions avaient été retenues dans la précipitation de l’action… soudain, tout éclate. C’est cet instant (le lâcher prise) qu’explore la pièce Catherine et Christian. Au sein même de la famille on ose pas exprimer sa souffrance, sans doute pour deux raisons. D’abord par pudeur, ensuite parce qu’on ne veut pas accabler ceux qui partagent déjà cette peine. Comment réagirions nous si ça n’était plus le cas ?

       

      Catherine et Christian : après le calme vient la tempête

      catherine et christian - collectif in vitro
      catherine et christian – collectif in vitro

      Dans un restaurant, après les funérailles, une fratrie se réunit pour partager un dernier moment ensemble. Puis une autre fratrie se réunit, dans un autre restaurant, après d’autres funérailles. Cet instant du récit est particulièrement bien choisi : réunis en comité restreint, les personnages peuvent enfin faire tomber les masques. Certains s’effondrent, d’autres s’énervent, ou bien se retiennent. De vieilles histoires refont surface, même si elles ne seront jamais résolues…

      Vient alors le temps du constat. La pièce prend des allures de table ronde, où chacun parle de son choix de vie. On vacille donc entre union et mésententes, ce qui reflète avec justesse la complexité de toute famille.

      Cette pièce fait pleurer, on le confesse. Mais elle fait aussi beaucoup rire. La pièce s’ouvre d’ailleurs avec une interview décomplexée de Catherine et Christian, les parents « en voie d’extinction ». Cette introduction pleine d’autodérision permet de briser la glace rapidement. Il n’y a pas de véritable intrigue dramatique. Le plus intéressant est le fait de parler librement d’un sujet qu’on évite soigneusement dans la vraie vie.

      Les personnages prennent le nom des comédiens qui les interprètent. Telle est l’originalité du processus créatif du collectif In Vitro.

      Les dialogues sont en grande partie improvisés, il ne s’agit plus de texte mais de paroles. Cette spontanéité rend la réplique plus authentique, notamment lorsque Gwendal Anglade raconte la manière dont il a découvert le corps de son père. Avec ce parti pris de l’improvisation, les comédiens prennent des risques à chaque représentation et doivent vraiment être attentifs au jeu des autres. Ils s’écoutent attentivement et rebondissent à l’émotion que proposent leurs partenaires.

      Ces aspects « plus vrai que nature » sont amenés avec justesse. Parfois des tensions ressortent, on règle des comptes, on reparle de la jeunesse avec nostalgie, on retrouve de très vieux amis… Ce récit profondément humain renvoie à notre rapport à l’héritage, qui peut être un poids lourd sur nos épaules. Doit-on faire fi du passé ? Que laisse-t-on derrière nous ? Comment rester soudés quand la figure parentale disparaît ? En un sens, le deuil permet de faire un point et un projection sur la vie.

       

      Un article de Joanna Gourdin

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.