More
    More
      Array

      Box office US 11/12-13/12 : L’échec cuisant de Au Coeur de l’Océan !

      Malgré le peu de concurrence dans ce box office US, Au cœur de l’océan est un échec. Il ne remboursera même pas son budget de 100 millions de dollars aux États Unis. Selon les estimations, il ne se placerais même pas à la première place, au profit d’Hunger Games 4. Le reste du classement ne contient aucune surprise, les films restant strictement à la place. A noter tout de même le carton de The Big Short, qui atteint le top 15 avec seulement 8 salles !

      On retrouve donc à la première place Hunger Games : La révolte partie 2 pour la 4e semaine consécutive (et à la surprise générale). Les premières estimations le donne vainqueur de ce maigre box office avec un faible score de 11,3 millions de dollars (40% de baisse). Comme nous l’avons répété depuis 4 semaine maintenant, le bilan final est décevant. Il se chiffre pour le moment à 244,5 millions mais possède un retard de 33 millions par rapport à son ainé. Triste fin commercial pour une saga qui était censé tout cassé avec une conclusion plus épique que jamais.

      Au cœur de l’océan fait un flop dans une surprise modérée. Avec 11 millions tout rond pour son démarrage, il ne rembourse qu’un dixième du montant investie dans le projet. Une débâcle pourtant prévisible à la vue des résultats internationaux, qui n’avait débuté qu’avec seulement 17 millions dans une trentaine de pays. Ainsi, on peut être sûr que le long métrage de Ron Howard dépassera son budget initial de 100 millions de dollars grâce aux résultats internationaux. Cependant, pas de quoi être fier pour la Warner qui n’a que le succès d’American Sniper et de San Andreas à se mettre sous la dent.

      Le Voyage d’Arlo continue son parcours alarmant avec 10,5 millions ce week end (31,5% de baisse). Il atteint au pays de l’Oncle Sam, un faible total de 90 millions de dollars, ce qui est assez faible comparé à son budget initial de 200 millions de dollars. A contrario, Creed cartonne toujours autant. Il récolte 10 millions de billets verts pour un total nord américain d’approximativement 80 millions de dollars. Un résultat au top pour la franchise Rocky, puisque le budget de départ ne dépasserait pas les 35 millions. De plus, le métrage accumule les nominations telles que celle des Golden Globes, pour sa star Sylvester Stallone, héros des premiers films.

      En 5e position, Krampus son score précédent de moitié pour atteindre 8 millions de dollars. Avec un total accumulé de 28 millions de dollars, Universal se félicite d’un nouveau succès commerciale. Malgré tout, le carton n’est pas totalement au rendez vous puisque le long métrage s’exportera peu et fera la majorité de son score aux États Unis. Enfin, Spectre baisse de seulement 30% pour atteindre le solide score de 4 millions de dollars. Brisant toutes les estimations qui l’enterrait déjà, l’agent 007 accumule un total supérieur à 190 millions. Il devrait finir au delà des 205 millions de dollars tout en finissant largement au dessus de 850 millions mondiaux. Chapeau Mister Bond !

      Pour finir, The Big Short est une « Big Suprise » aux US. Pour seulement 8 écrans en limited release (pour assurer sa participation aux prochains oscars), il accumule un excellent score de 720 000$, soit 90 000$ par écrans ! Une performance indéniable d’un film qui devrait faire son bout de chemin en wide release, malgré la grosse concurrence représenté par Star Wars !

      La semaine prochaine, le film le plus attendu de la décennie, Star Wars : The Force Awakens, va tout exploser. Estimé à 230 millions par votre serviteur, Disney joue la carte de la prudence. On se demande si la faible concurrence (Alvin et les chipmunks, Sisters) a bien réfléchi sa stratégie commerciale, en ses périodes de Noël. Wait and see !

      Découvrez le classement du box office américain du week end du 11 au 13 novembre 2015 !

      Capture

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.