More
    More
      Array

      Box Office US 01-03/01 : Star Wars résiste au Nouvel An !

      Sans surprise, Star Wars : Le Réveil de la Force s’impose au Box Office US du week-end. En battant le score d’Avatar dès la journée de lundi, le space-opéra devient le long métrage ayant réalisé le plus gros chiffre d’affaire aux États Unis. Daddy’s Home continue son petit carton hivernal en deuxième position tandis que Quentin Tarantino et son Hateful Eight démarre timidement à travers le pays. Enfin, si Sisters et The Big Short brillent, Seul contre tous et Point Break pâlissent de mauvais résultats !

      Les jours se suivent et se ressemblent pour Star Wars : Le Réveil de la Force. Le long métrage de J.J. Abrams (brillamment encensé par notre rédacteur Antoine ici même ) réalise un nouveau week-end en tête du box office US avec un score impressionnant de 90 millions de dollars. Malgré une baisse à relativiser de seulement 40%, ce chiffre symbolise à lui beaucoup puisque vecteur de deux nouveaux records. D’une part, celui du meilleur 3e week-end d’exploitation pour un long métrage (précédemment détenu par non moins qu’Avatar) et celui du meilleur week-end pour un Nouvel An. Grâce à un bilan de 742 millions, il pourrait même se targuer d’ici lundi d’être devenu le film le plus lucratif  de l’histoire aux États Unis (soit en seulement 18 jours, en comparaison, Avatar avait mis 33 semaines !). Certains analystes estiment même qu’il dépassera le milliard tandis que d’autres pensent qu’il franchira les 1,2 milliards « flatté » de Star Wars : Un nouvel espoir en 1977.

      Star-Wars-7-Lightsaber
      Star Wars : Le Réveil de la Force saura t-il dépasser le milliard de dollars de recettes aux États Unis ?

      Toutefois, la concurrence n’est heureusement pas en reste. Daddy’s Home engrange 29,2 millions de dollars et cumule déjà 93 millions de dollars, rien qu’aux États Unis. Un bon succès pour Paramount d’autant que le budget ne dépasse « que » les 50 millions de dollars (c’est très cher pour une comédie). Quand à Sisters, il s’agit d’un vrai succès surprise, un de plus pour Universal qui continue sa razzia après une année 2015 historique. La comédie interdite aux moins de 17 ans pour son langage cru (la classification américaine est vraiment complexe) accumule 12,7 millions de dollars pour un bilan s’élevant à 62 millions. La barre des 100 millions en vue ? Mais alors que le champagne coule à flot, le seul perdant dans l’affaire s’appelle Quentin Tarantino. Après avoir littéralement dézingué le studio Disney pour sa programmation jugée  » plus qu’excessive », le réalisateur a vu son dernier long métrage en date, The Hateful Eight (western spaghetti chroniqué par notre rédacteur Aubin ici même) se planter en beauté.  Ne réunissant que 15,7 millions ce week-end, le long métrage a peiné face à la concurrence Star Wars et à également souffert de sa mise en ligne par des pirates « désolés » de la chose mais pas peu fier de leur acte. Cumulant 29 millions de dollars, il n’aura cependant aucun mal à rembourser son budget de 44 millions. On espère que le public suivra par la suite pour permettre à Tarantino de se soulager d’un film qui n’a failli jamais voir le jour.

      The-Hateful-Eight-Photo-EW
      Quentin Tarantino et la Wenstein garderont-ils un bon souvenir du film ?

      Pour le reste de la concurrence, Alvin et les Chipmunks se sauve comme il peut. Tenter une contre programmation avec une comédie musicale familiale n’était décidément pas une bonne idée. Avec 12 millions de dollars, il accuse un bilan mitigé à 67,6 millions. Cela sera sur l’international qu’il faudra compter pour cartonner son budget de 90 millions. Joy ne rayonne pas tant que cela. 10 millions ce week-end et un bilan de 38,5 millions, pour un budget de 60, c’est correct mais pas transcendant…A suivre. The Big Short est une bonne réussite commerciale (qui fait très plaisir), 9 millions supplémentaires et un cumul à 33 millions pour 28 de budget.

      Seul contre tous et Point Break sont à la peine. 7,8 pour le premier et 6,8 pour le second. Cependant, si Seul contre tous pourra espérer rembourser son budget correct à 35 millions, Point Break accuse le coup avec un budget 3 fois supérieur. Heureusement que celui ci cartonne en Chine avec plus de 50 millions de recettes engrangés. Pas sûr malgré tout que la Warner soit grandement satisfaite du projet, qui se fait littéralement engloutir par les mauvaises critiques.

      Découvrez donc le classement du box office US du week-end du 1er au 3 janvier 2016 :

      Star Wars 7 : 90 261 673 M$

      Daddy’s Home : 29 205 583 M$

      The Hateful Eight : 15 706 645 M$

      Sisters : 12 760 730 M$

      Alvin et les Chipmunks 4 : 12 071 523 M$

      Joy : 10 210 971 M$

      The Big Short : 9 060 303 M$

      Seul contre tous : 7 846 281 M$

      Point Break : 6 845 000 M$

      Hunger Games 4 : 4 616 274 M$

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.