More
    More
      Array

      Box office 18/12 – 20/12 : Rien n’arrete Star Wars.

      C’est à peine une surprise. Film le plus attendu de l’année, et soumis à une intense battue médiatique comme jamais vue auparavant, on se doutait bien que les résultats aux box-office du nouveau volet de la saga initiée par George Lucas allaient crever le plafond. Star Wars : Le Réveil de la Force ne faillit ainsi pas à sa réputation et vient de battre le record du meilleur démarrage de tous les temps aux États Unis. Avec environ 238 millions de dollars encaissés au cours des trois derniers jours, le long métrage le plus attendu de l’année, outre de démontrer la puissance des studios Disney, se paie le luxe de battre à plate couture l’ancien numéro un dans la matière : Jurassic World et ses « petits » 208 millions de dollars. Evidemment, face à ce mastodonte, la concurrence n’est réduite qu’à peau de chagrin et ne peut se contenter que des maigres restes. Alvin et les Chipmunks 4 accuse ainsi le coup de cette razzia en encaissant un sévère flop tout comme la comédie Sisters

      Tout à tour impressionnant ,magique, respectueux et drôle, voilà qu’un nouvel adjectif se joint à la longue liste de qualificatifs élogieux portés à l’égard de Star Wars : Le Réveil de la Force : celui de massif. Estimé tout d’abord à 225 millions de dollars, le premier week end d’exploitation du Réveil de la Force aura finalement atteint un total de 238 millions de dollars. Un résultant proprement hallucinant qui surpasse tout ce que l’on pouvait espérer et qui propulse le film d’entrée dans de jeux dans les hautes sphères puisque certains s’accordent à dire que le métrage pourrait dépasser les 760 millions de dollars, jadis remportés par Avatar, devenu entre temps plus gros succès de tout les temps.

      Concernant le reste du monde, même son de cloche : le film est un incroyable succès en récoltant pas loin de 280 millions de dollars. Pas assez hélas pour battre les dinosaures de Colin Trevorrow qui avait dévorés pas moins de 316 millions de dollars en juin dernier, mais suffisamment assez pour se rapprocher à quelques encablures à peine du record de recettes mondiales engrangées en un seul week-end, là encore détenue par les dinosaures et qui pointe à 517 millions (contre 525 millions pour le T-Rex).  Autant dire qu’avec de tels ratios, le film devrait sans surprise dépasser la barre du milliard de dollars sous peu ; la seule question ici étant de savoir s’il y parviendra avant le record précédemment détenu par Jurassic World qui a engrangé la somme en 13 jours à peine ? Seul l’avenir nous le dira puisque en filigrane de cette interrogation réside une autre question : sera t-il assez fort pour vaincre les 2,787 milliards d’Avatar ?

      A coté de ce mastodonte, autant dire que les maigres restes sont dérisoires. Alvin et les Chipmunks 4 paie ainsi le prix fort et se voit seulement crédité de 14 millions de billets verts. Très insuffisant pour un film au budget aussi grand (on parle quand même de 90 millions de dollars), compte tenu de ses 3 précédentes suites qui avaient bien mieux fonctionné outre-Atlantique. mais peut-être suffisamment assez pour pouvoir viser les 100 millions de dollars en fin d’exploitation, la classification et les fêtes de Noel approchant pouvant constituer une belle alternative à ceux pas trop aux faits des aventures intergalactiques. Pour finir avec les nouveautés, Sisters, comédie potache américaine avec Tina Fay et Amy Poehler, démarre avec un score honnête de  13  millions de dollars. Pas sur toutefois que cette comédie puisse draguer dans ses filets plus de dollars, la comédie ayant été étrillé par la critique.

      Concernant les métrages en cours d’exploitation, on notera la petite forme du Voyage d’Arlo, qui commence de plus en plus à ressembler au premier flop d’envergure de Pixar. En remportant dans la douleur pas loin de 4 millions de dollars, le long-métrage d’animation s’approche de la barre des 100 millions outre-Atlantique, ce qui vu son cout de 200 millions est clairement une déception. Une déception partagée par le dernier opus de la saga Hunger Games qui sauve les meubles en n’engrangeant que 5 petits millions lui faisant difficilement passer le cap des 250 aux USA et enterre toutes chances de voir un film de la saga dépasser le milliard de recette symbolique. On notera cependant le parcours exemplaire de Creed, le film de Ryan Coogler (Fruitvale Station) centré sur Apollo Creed et entrainé par Sylvester – Rocky Balboa – Stallone qui continue sa razzia avec presque 6 millions de dollars pour déjà 90 millions remportés. Un joli score de bonne augure pour la suite, le film n’ayant couté que 35 millions de dollars, score qui sera d’ailleurs peut-être amplifié des suites des nombreuses nominations aux Golden Globes.

      Alors que Star Wars continuera la semaine prochaine d’ébranler le box-office, il faudra toutefois compter sur les sorties coordonnées de Seul Contre Tous, ou Will Smith jouera un docteur ayant pointé les dangers cérébraux liés au football américain ; Point Break, remake du film éponyme ayant lancé les carrières de Patrick Swayze et Keanu Reeves et Joy, voyant Jennifer Lawrence devenir une business-woman accomplie sous la caméra de David O.Russell, pour pouvoir espérer quelques changements. 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.