More
    More
      Array

      Annecy 2018 – « Okko et les fantômes » de Kitaro Kosaka (en compétition)

      Le Festival d’Annecy nous a présenté Okko et les fantômes, en compétition. Réalisé par Kitaro Kosaka, le long-métrage raconte le traumatisme d’une petite fille qui perd ses parents dans un accident de voiture. Une oeuvre pleine de tendresse.

      Comment parler du post-traumatisme aux enfants 

      Okko et les fantômes met en avant le destin de la petite Okko. Après le décès de ses parents, elle est hébergée par sa grand-mère, chef aubergiste. Okko va lui prêter main-forte et remonter la pente de la dépression grâce à cette activité. Via de nombreuses rencontres, elle va guérir, petit à petit, et accepter sa situation, accepter le traumatisme. Okko voit les fantômes qui habitent dans l’auberge de sa grand-mère. De gentils fantômes qui vont l’accompagner dans son deuil. Une belle manière de montrer que seuls l’esprit et le temps peuvent guérir ce genre de maux. Ces esprits sont des manifestations de son subconscient qui refuse d’affronter la réalité. Des petits personnages fictifs, des amis imaginaires, couplés aux légendes des fantômes. Une manière subtile et intelligente de manifester ce trouble, mais aussi le début de la guérison. Okko, qui s’occupe l’esprit, commence à refermer sa plaie.


      Cette auberge abrite de nombreux déprimés, pessimistes et de clients en convalescence. A la manière de Youth, les clients viennent dans l’auberge pour se ressourcer. Ils apparaissent chacun avec leur chagrin, leur peine mais la présence d’Okko va les réparer. Porté par une animation précise qui rappelle le travail du Studio Ghibli, et des personnages attachants, Okko parvient à jouer sur les sentiments de son spectateur, jusqu’à son final inattendu et très touchant. Une oeuvre profonde qui aborde des thématiques dramatiques sur le deuil, le regret, l’abandon et la dépression. Okko et les fantômes, malgré son ton enfantin, ses blagues immatures, ses personnages manichéens et ses situations parfois pathos, est une belle leçon de vie face à l’adversité personnelle du deuil. 

      Okko et les fantômes est une oeuvre qui rend honneur aux compères du Studio Ghibli grâce à une animation de qualité et des thématiques personnelles, profondes et intéressantes. Sortie à prévoir en septembre prochain. 

       

      Bande-annonce d’Okko et les fantômes :

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.