More
    More
      Array

      AMY, le film à voir sur Amy Winehouse

      Amy afficheAmy est le documentaire d’Asif Kapadia sur Amy Winehouse, présenté en compétition officielle au festival de Cannes en mai dernier et sorti en salle le 8 juillet. Il retrace le chemin parcouru de l’artiste depuis son adolescence jusqu’à sa mort  à 27 ans en 2011.

      Qui était vraiment Amy Winehouse? On connait tous ses chansons au succès mondial et sa voix unique, incomparable , et hors du commun. Ce documentaire de 2h07 d’Asif Kapadia (Senna)  dresse un portrait brut sur la chanteuse à l’aide d’un grand nombre d’images d’archives, vidéos et photos dont la plupart font partie de sa vie privée. Car dès son adolescence, la futur star est déjà filmée, chantant, dormant, jouant des morceaux à la guitare séduisant tout le monde.

      La première partie du film ne s’étend non pas sur ce qui fait la marque de fabrique d’Amy Winehouse à savoir son empreinte vocale unique et déjà légendaire. Dans cette partie de sa vie, de ses 15-16ans jusqu’à ses premiers gros problèmes de santé, en passant par son premier album « Frank », on découvre la vraie personnalité de la chanteuse. On est fascinés, charmés, amusés et envoûtés par sa personnalité, son originalité et son coté rebelle. On découvre également une jeune femme drôle, touchante, fragile et incroyablement mature pour son age dans ses textes et son caractère. C’est d’ailleurs pendant ces moments fascinants que le film arrive a nous faire réaliser que l’écriture d’Amy Winehouse était l’autre partie de son talent en mettant en parallèle les paroles de ses titres avec quelques parties de sa vie. Son père qui est le porte parole d’une famille dénonçant le film et créant une polémique juge le film trop subjectif et dressant un portrait peu flatteur de sa fille. Il suffit de laisser parler les extraits vidéos, photos, et témoins proches d’Amy (uniquement présents en voix off) pour se faire un avis contraire.  amy smile

      Bien mené, le documentaire nous entraîne dans une seconde partie beaucoup plus sombre et abordant le coté le plus faible de la jeune femme via une immersion dans sa célébrité la plus haute. Traque des paparazzis, batteries  de flashs éblouissants, rechutes dans la drogue et l’alcool, overdose, moqueries des médias du monde entier, etc… On est triste, mal a l’aise et touchés.
      On assiste donc impuissant à sa descente aux enfers, qui semblait définie à l’avance. 4 ans après sa disparition, Spectateurs aussi Impuissants que les gens qui l’ont entourée toute sa vie. Amy Winehouse était une femme aimée, entourée, mais incroyablement seule. De son père, à l’amour de sa vie l’ayant entraîné dans la toxicomanie, en passant par ses amis et collègues proches, personne n’était capable de lui faire éviter une rechute.

      Au final, que peut on garder en mémoire d’Amy Winehouse la femme? Elle avait peur de la célébrité, n’a jamais voulu devenir chanteuse (son rêve était d’être serveuse en roller) mais la musique et la poésie étaient ses passions et son histoire d’amour une de ses pires drogues. Son producteur disait « Il est impossible de ne pas être séduit par son originalité », et c’est ce qui rend cet hommage authentique, bouleversant et triste à en pleurer. Car Quand son cœur lâche, le notre aussi.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.