More
    More
      Array

      American Crime saison 1 : Une histoire touchante (Multiples Spoilers)

      Critique d’une première saison brillante et intense de la série d’anthologie American Crime écrite et réalisée par John Ridley.

      La première saison de la nouvelle série de John Ridley American Crime vient tout juste de se terminer aux Etats-Unis. Il se passe énormément des choses dans cet épisode final. Alonso et son fils Tony peuvent à nouveau communiquer ensemble dans un climat de paix. Hector a été finalement acquitté par la justice mexicaine après qu’un témoin ait refusé de se présenter au procès pour témoigner.

      Cette liberté lui permet donc de renouer avec sa petite famille. Il finit par trouver un nouvel emploi prometteur dans un centre d’appels. Alors qu’elle n’est pas complètement remise de ses graves blessures, Gwen trouve la paix dans les bras de ses parents qui ont fait le choix de déménager pour prendre un nouveau départ. Après avoir été débarrassé des charges grâce aux confessions d’Aubry, Carter est désormais un homme libre devant la justice. Il décide d’aller dans un bar et commande une bière qu’il ne boira jamais. A sa sortie, il compose le numéro de l’hôpital où est interné Aubry pour discuter avec elle. Malheureusement, celui-ci n’aura pas le temps de prononcer un seul mot qu’il se retrouve avec une balle dans la tête venant de Russ.

      ol

      Ce ne fut qu’une question de temps avant qu’Aubry ne l’apprenne. On la voit alors se faufiler à travers une porte ouverte à la recherche de la chambre abandonnée où le corps de Carter est posé. Elle se retrouve finalement devant ce corps immaculé de sang et Carter semble toujours être en vie. Elle appelle alors une infirmière. Mais comme celui-ci l’a dit plus tôt dans l’épisode, l’imagination d’Aubry a toujours été magique et ce court moment d’espoir n’a été qu’un simple rêve avant qu’elle ne meure également à son tour. La mort brutal de Carter n’a fait qu’affirmer les dires de sa sœur dès le premier pilote : le racisme fait toujours partie de notre société actuelle. American Crime a le mérite de faire réfléchir sur les questions raciales suivies par la justice américaine.

      Au terme de cette première saison riche en émotions, de nombreux personnages ont été accusés à tort ou à raison. Certains ont avoué leurs crimes, et d’autres ont tout simplement perdu la vie. Ce dernier épisode a été brillamment mené. Un des avantages d’une série d’anthologie reste la planification condensée. Le showrunner raconte une histoire unique pour chaque saison. Il n’y a donc pas de cliffhanger devant nous faire patienter jusqu’à la nouvelle saison. Ce final comporte plusieurs scènes frappantes telles que l’exécution de Carter ou encore l’hallucination d’Aubry. En dehors des excellentes performances de Felicity Hauffman (Barb), Timothy Hutton (Russ) et Caitlin Gerrad (Aubry); Elvis Nolasco (Carter) a été la meilleure arme émotionnelle de cette première saison.

      Le réalisme, comme cela a été démontré danspo la plupart des épisodes repose essentiellement sur un ton équilibré donné par la série. La musique est quasiment absente dans cette première saison, ce qui permet au public d’être entièrement plongé dans l’histoire. Cette première saison met la main sur un thème fédérateur grossièrement partagé qu’est le racisme en Amérique. Mention spéciale à John Ridley qui a su trouver un ton équilibré pour aborder avec brio les préjugés raciaux. American Crime a montré le côté obscur et dur de la loi. Elle a également mis en exergue à quel point une injustice peut causer des dommages considérables sur les familles des victimes. Chaque personnage se battait pour trouver la lumière au bout du tunnel sans jamais vraiment se pardonner pour les choses faites dans le passé. Il était donc intéressant de suivre cette première saison d’American Crime qui tranche nettement avec les réalisations habituelles.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.