More
    More
      Array

      Adaptation de l’anime Kyoukai no Kanata en film !

      La première partie du film Beyond the Boundary the Movie : I’ll Be Here inspiré de l’anime Kyoukai no Kanata sortait le 14 mars 2015 au Japon, et la deuxième partie sortira le 25 avril !

      maxresdefault

      A l’origine Beyond the Boundary (境界の彼方, Kyōkai no Kanata) est une série de light novels écrite par Nagomu Torii et illustrée par Tomoyo Kamoi. Elle est publiée par Kyoto Animation depuis juin 2012 et compte trois volumes au total. Une adaptation en anime a été diffusée sur Tokyo MX. Dans les pays francophones, elle a été diffusée en simultanée par Anime Digital Netword et à la télévision sur Mangas.

      En 2011, la série remporte une mention honorable lors de la récompense Kyoto Animation Award.

      Trois épisodes courts bonus intitulés Idol Trial ont été publiés sur Internet entre le 18 novembre et le 16 décembre 2013.

      La production d’un film d’animation a été annoncée en juillet 2014 pour une sortie en 2015. Le film, intitulé « I’ll Be Here », est divisé en deux parties : la première, Kako-hen, est sortie le 14 mars 2015 au Japon et propose un condensé des épisodes de la série télévisée du point de vue de Mirai Kuriyama, tandis que la seconde, Mirai-hen, sortira le 25 avril 2015 et racontera une histoire inédite se déroulant après la série télévisée.

      Synopsis :

      L’histoire nous entraîne dans le quotidien d’un lycéen immortel, Akihito Kanbara, mi-humain mi-yomu. 
      Un jour, Akihito s’entiche de Mirai Kuriyama, une chasseuse inexpérimentée de Yomu, qui a la capacité unique de manipuler le sang.
      Tandis que le passé sombre de Mirai la rattrape peu à peu, la vraie nature de Akihito se révèle aussi…

       

      Avis de la rédaction :

      Kyoukai no kanata marque un tournant pour le studio Kyoto Animation qui s’implique pour la première fois dans une histoire où figurent de manière prépondérante des affrontements. L’aspect Moe si cher à leur cœur est malgré tout bien présent que ce soit à travers le chara-design des personnages, propre au studio, où à l’humour mis en avant par la complicité et les relations développées entre nos jeunes protagonistes. L’œuvre dévoile ainsi à son commencement un ton léger mais va rapidement voir son rythme s’accélérer au regard d’une histoire dont les enjeux dramatiques mettront à mal les sentiments de ces derniers. Par ailleurs, les combats intenses en découlant s’appuient sur une animation virevoltante et offre une mise en scène magistrale qui nous place au plus près de l’action. Kyoukai no Kanata parvient ainsi à séduire sur les deux plans mais possède le défaut de ne faire qu’effleurer son univers pourtant si intéressant. En effet, les réponses attendues concernant les motivations profondes des différents groupuscules agissant dans l’ombre n’étant pas données, il faudra attendre une éventuelle deuxième saison ou se plonger dans le light novel non traduit en Europe. Malgré cela, la série reste une valeur sûre pour tout ceux recherchant cette ambivalence Moe/action particulièrement réussie ici grâce notamment au travail du studio Kyoto Animation, irréprochable à tout point de vue.

       

      Alors que les deux héros deviennent très complices, Mirai voudra t-elle toujours tuer Akihito ?

      Sur le même thème :

      – Adaptation en anime de The Disappearance of Nagato Yuki-chan.

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.