More
    More
      Array

      La 90 ième cérémonie des Oscars : Place à Jimmy Kimmel

      Cette soirée est placée sous le signe du changement. Après l’affaire Harvey Weinstein qui a bouleversé à jamais le monde du septième art, on s’attendait forcément à ce que le sujet ressorte durant cette 90 ième cérémonie des Oscars. L’hôte de cette soirée, Jimmy Kimmel, a su aborder avec une certaine légèreté ce sujet sensible.

       

      Une équipe inchangée sur Canal Plus

      On ne change pas une équipe qui gagne. Canal Plus misait de nouveau sur son spécialiste maison du septième art, Laurent Weil, et Didier Allouch, le plus américain des journalistes français pour animer le tapis rouge et la soirée. Avec leur allant habituel, ils ont sur animer les deux heures précédant le début des festivités.

      Parmi les moments marquants, on se rappellera des mots d’Agnès Varda (nominée pour le documentaire Villages…) lorsque le correspondant de Canal lui dit M…. pour lui porter chance. « Souriez-nous, cela suffira amplement! » Des mots forts qui soulignent bien le profil atypique d’une incroyable femme. 

      Gael Garcia Bernal a eu l’occasion aussi de s’exprimer sur le caractère personnel du dernier-né des créations Pixar, Coco. Le film d’animation réalise des prouesses au box-office (témoin son succès en Chine, France…) et devrait s’imposer sans peine ce soir pour l’Oscar du meilleur film d’animation.

       

      Jimmy Kimmel: Le maître des Oscars

      Diriger une cérémonie comme les Césars ou autres liées au cinéma n’est pas la plus facile des taches. Manu Payet récolte actuellement quelques critiques acerbes suite à sa prestation du vendredi 2 mars. Jimmy Kimmel est l’hôte de cette 90 ième cérémonie des Oscars. Les attentes sont encore plus grandes le concernant.

      Pour un anniversaire important, l’académie a misé cette année sur la sobriété. Des images d’archives mélangées à quelques images en direct, le tout animé par la voix off d’un Jimmy Kimmel parfaitement à son aise dans le rôle du commentateur.

      Certains s’attendaient peut-être à un discours plus engagé, d’autres auraient peut-être souhaité que le sujet Weinstein ne soit pas souligné… Avec beaucoup de sobriété, Kimmel s’est exprimé sur le sujet. Il s’est servi d’Oscar qui est asexué pour amener correctement le sujet.

      Les résultats faramineux de Black Panther, les nominations de femmes nommées pour la première fois dans certaines catégories et le beau succès critique de Get Out sont d’autres sujets abordés habilement par Kimmel.

      Du côté des français, on suivra avec attention Agnès Varda et JR, Alexandre Desplats et Timothée Chalamet. 

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité