More
    More
      Array

      Avec «  9 » , une pièce incisive, le Petit Théâtre de Pain examine nos consciences

      Par Le Petit Théâtre de Pain

      à Villeneuve en scène – 22h


      9, comme 9 jurés. 9, comme 9 consciences. 9 comme 9 intimes convictions. 9 comme 5 hommes et 4 femmes qui devront, sous nos yeux, statuer si oui ou non, Karim Bourdon est coupable du meurtre de ses grands-parents.

      Ces personnes nommées par une voix off, impérieuse, au début du spectacle, pourraient être n’importe quel spectateur. Mais voilà, ce sont ces neuf-là, avec leur personnalité, leurs doutes, leurs convictions, leur passé et c’est leur choix unanime, à eux seuls, qui décidera de l’avenir du jeune homme parricide.
      S’ensuit alors un huis-clos, où, rapidement, le spectateur comprend bien que le sujet initial de la justice va laisser la part belle à un autre enjeu : celui des relations entre ces inconnus, et leurs réactions face à une telle responsabilité. Au fur et à mesure de la pièce, ils devront se confronter aux apparences et ce qu’ils croyaient être des évidences pourraient bien vaciller. La tension est palpable et le jeu des comédiens est porté par les tempéraments divergents des personnages auquel on s’attache, malgré leurs défauts humains, trop humains.

      Teaser vidéo

      Dans une scénographie sobre mais efficace et précise, parfois même chorégraphiée, on assiste alors à des débats houleux, ou les préjugés racistes, les passés lourd et  les secrets éclatent au grand jour dans une pièce poignante où l’humour vient souligner la gravité de l’enjeu. Le Petit Théâtre de Pain a une fois de plus gagné son pari : faire du théâtre populaire de qualité ! Bravo !

      A découvrir à Villeneuve en scène, sous les étoiles…

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.