More
    More
      Array

      5 bonnes raisons de jouer à Final Fantasy XIV !

      Ecrire des tests de jeux vidéo est un exercice pas toujours simple. En effet, on ne peut guère se contenter de dire « c’est génial » ou encore « c’est tout naze ». Il faut argumenter, et ne pas se laisser avoir par sa subjectivité naturelle. Et pourtant, parfois on aurait bien envie de crier son coup de cœur pour un jeu sans être forcé de nuancer avec les points négatifs qui, pourtant, peuvent sembler dérisoires. Et si, pour une fois, on envoyait l’objectivité dans le décor ? Certains jeux ne méritent-ils pas d’être découverts, et ce sans trop prendre en compte leurs quelques défauts ? C’est ce que nous allons faire avec une nouvelle chronique répondant au nom de « 5 bonnes raisons de jouer » où nous examinerons le cas de jeux qui ne sont, certes pas parfaits, mais méritent d’être reconnus pour leurs qualités et leur originalité. Aujourd’hui, un mmorpg de Square Enix, Final Fantasy XIV : A Realm Reborn.

      1ère bonne raison : La liberté de monter toutes les classes

      Des changements de classes : en général, les jeux en ligne sont assez dirigistes. On commence par créer son avatar, puis on choisit sa classe. Celle-ci déterminera toute la progression. En effet, si l’on commence à monter un guerrier en armure lourde, il sera généralement trop tard si l’on décide que, finalement quelques sorts seraient la bienvenue. Dans Final Fantasy XIV, pas de panique, puisqu’on peut monter toutes les classes jusqu’au niveau 50. Il s’agit en fait de l’arme directrice qui détermine notre classe actuelle. Par exemple, si l’on s’équipe d’une épée, notre classe sera gladiateur. Vous pouvez ensuite sauvegarder votre équipement par classes, et enregistrer des raccourcis dans les barres de compétences. Ainsi, il ne suffira que de quelques clics pour changer d’une classe à une autre. Bien entendu, si vous changez de classe, le niveau de la précédente sera sauvegardé et vous pouvez librement passer d’une à l’autre au gré des besoins ou des envies.

       Final Fantasy XIV 1
      Il y a de quoi faire tout de même…

      – Un système de jobs sympathique : aux classes viennent s’ajouter des jobs, des sortes de spécialisations des classes d’origine. En général, elles sont assez utiles quand il s’agit d’assumer un rôle très précis. Par exemple, le job de mage blanc, bien connu des habitués de Final Fantasy, est très utile lorsqu’il s’agit de soigner. Pour acquérir ce rôle dans Final Fantasy XIV, vous devrez au préalable monter la classe d’élémentaliste au niveau 30 et celle d’arcaniste au niveau 15, puis accomplir une suite de quêtes pour obtenir un cristal de job. Cela ajoute encore un peu plus de variété dans les possibilités de gameplay.

      Azariel Asvander 04/04/2015 22:17:32
      Un healer sachant healer…

      2ème bonne raison : La diversité de la progression

      – Un système de quêtes pas primordial : Soyons clair, il y a bien des quêtes dans Final Fantasy XIV. Une trame principale se distingue de quêtes secondaires sauf que la progression n’est pas du tout linéaire. En effet, ces missions qui pourraient faire penser à une suite en ligne droite emmènent le joueur dans toutes les régions du jeu, ce qui varie un peu plus les paysages. Les zones ne sont pas bêtement réduites à leur niveau conseillé, et c’est appréciable.

      Azariel Asvander 03/04/2015 15:34:45
      L’épopée vous fera voir du pays.

      – La variété : Dans Final Fantasy XIV, en plus des classiques quêtes, vous pourrez faire progresser votre personnage avec des à-côtés bien sympathiques. Les mandats sont des petites missions de mercenariat totalement optionnelles, mais qui changeront des quêtes parfois monotones. Que vous soyez dans une compagnie libre ou pas (en gros une guilde), vous pourrez assez facilement participer à des donjons, utiles pour gagner de l’expérience mais aussi de l’équipement grâce à un outil de recherche de groupe assez bien fichu. Vous pouvez aussi participer à des « opérations » qui sont plus courtes, comptez environ 5 à 10 minutes pour les premières. Ajoutez à cela des carnets d’objectifs qui se réinitialisent chaque semaine, vraiment pas avares en expérience. Certains sont permanents comme les bestiaires vous forçant à chasser un nombre X de monstres. Il y a véritablement de quoi faire pour monter les niveaux sans se sentir forcé de faire des quêtes de façon linéaire.

      Azariel Asvander 11/06/2015 18:23:04
      A peine connecté et on me recommande déjà pleins d’activités…

      3ème bonne raison : L’artisanat

      – Des classes liées à l’artisanat : Dans bien des jeux en ligne, l’artisanat n’est qu’un petit plus, un choix de deux ou trois spécialisations que l’on monte parallèlement à la progression du personnage. Dans Final Fantasy XIV, les compétences d’artisanat et de récoltes sont des classes à part. Par exemple, si vous vous équipez d’une pioche pour la première fois, vous passerez mineur niveau 1. De la même façon, le craft se fait avec des classes d’artisanat. Comme pour les classes combattantes, vous pouvez monter à votre guise n’importe laquelle, d’artisanat ou de récolte, ou bien toutes en même temps !

      Azariel Asvander 03/04/2015 11:53:30
      Apprendre à pêcher par la pêche aux canards ?

      – Une progression à part et prenante : Comme pour le pve, l’artisanat est relativement libre. Toutes vos actions vous apporteront des points d’expérience qui vous feront progresser dans vos différentes classes de récolte ou d’artisanat. Les grandes compagnies vous demanderont de livrer des objets afin de gagner de l’affinité. Il est également possible de s’acquitter de mandats qui vous demanderont de crafter un certain item et de le livrer quelque part, ou encore de récolter des matériaux selon certaines conditions. Les possibilités qu’offrent Final Fantasy XIV sont très appréciables puisqu’elles font passer l’artisanat, considéré comme quelque chose de relativement monotone à une vraie expérience, avec classes non combattantes.

      Azariel Asvander 11/06/2015 18:43:31
      Le carnet de pêche, parmi tant d’autres…

      4ème bonne raison : Le Gold Saucer

      – Un superbe effet nostalgique : Ceux ayant déjà touché à Final Fantasy VII savent probablement de quoi il est question. Le Gold Saucer est un parc d’attraction proposé vers le milieu du jeu. On pouvait s’adonner à divers jeux, des bornes d’arcade, ou encore à l’élevage de chocobos de course. Cette dernière activité était particulièrement passionnante puisque l’on pouvait simplement parier, ou lancer soi-même son écurie. Dans Final Fantasy XIV, le parc d’attractions a été ajouté assez tardivement dans la mise à jour 2.51 et il faut bien reconnaître que la nostalgie opère, même si ce qui est proposé ici n’est pas tout à fait semblable à l’original.

      – Des activités délirantes et stratégiques : des loteries, des mini-jeux pour gagner des coupons, des événements rendant le tout dynamique et vivant : vous aurez tout cela dans le gold saucer. Mais il faut bien avouer que ce sont deux activités qui retiendront principalement votre attention dans Final Fantasy XIV. En premier lieu, nous les avons déjà évoquées : les courses de chocobos. Du déjà vu ? Et bien oui et non. Il est toujours possible de contrôler son chocobo et de superviser l’évolution de sa bestiole en fonction de ce qu’on lui donne à manger, mais les courses gagnent quelques crans de fun supplémentaires. Désormais, il est possible d’utiliser des objets en course, ce qui donne une dimension légèrement Mario Kart. La deuxième activité est, quant à elle, directement de Final Fantasy VIII puisqu’il s’agit du jeu de cartes Triple Triad. Il sera question de collectionner des cartes et de défier les Pnj ou les joueurs partout sur Eorzéa. Vous aurez pas mal de possibilités pour changer un peu des combats effrénés.

      Azariel Asvander 11/06/2015 19:05:48
      Nostalgie…

      5ème bonne raison : Le futur

      – Le jeu aux millions d’abonnés : Le jeu étant jouable sur ps4 et pc, les serveurs permettent aux deux plateformes de pouvoir jouer ensemble, ce qui est une très bonne chose. 4 millions de comptes, ce chiffre est plutôt conséquent et une bonne raison pour Square Enix de ne pas laisser tomber son mmorpg vedette. Outre le fait que vous ne serez jamais à court de compagnons de jeu, cela montre que Final Fantasy XIV a un avenir annoncé plutôt radieux.

      Azariel Asvander 22/01/2015 14:51:48
      Il y a toujours de belles rencontres à faire dans le monde magique d’Eorzéa…

      – L’Extension Heavensward : annoncée pour le 23 juin, l’extension Heavensward apportera son lot de nouveautés. Les joueurs pourront désormais progresser jusqu’au niveau 60, de nouveaux jobs ainsi qu’une nouvelle ville fera son apparition, de nouveaux raids et pleins d’autres choses. Une nouvelle race est également au programme. Les aventuriers d’Eorzéa seront gâtés fin juin.

      Khayna Zulthan 13/01/2015 13:24:59
      L’avenir est loin d’être sombre

      Final Fantasy XIV était parti de loin. Sorti initialement en 2010, il avait décollé difficilement et obtenu des critiques clairement défavorables. Ressorti en 2013 dans une version 2.0 intitulée « A Realm Reborn » le jeu a su conquérir l’ancien et le nouveau public. Depuis, le succès ne semble pas vouloir quitter le jeu, et il est mérité. Nous terminons en vous conseillant un site bien sympathique fait par des passionnés pour des passionnés : L’Eorzea TImes, où vous trouverez  des infos, des guides et bien d’autres choses. A bientôt en Eorzea

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.