More
    More
      Array

      2015, une année féministe

      A l’heure des tops et autres classements, il est temps de voir à quel point le monde de la musique a été influencé par la femme en 2015.

       

      Alors que l’on s’apprête à sabrer le champagne et accueillir comme il se doit une nouvelle année, on passe en revue les bonnes et mauvaises choses que 2015 nous aura apporté. D’un commun accord, on peut déjà dire que cette année n’aura pas été particulièrement tendre avec nous, et qu’on a tous hâte de tourner la page. Beaucoup de drames, de tristesse, de problèmes irrésolus auxquels on espère trouver une solution avant le douzième coup de minuit. Mais, en y regardant de plus près, 2015 a aussi permis de quelques avancées dans certains domaines.

      Dès demain, on dira adieu à la fameuse taxe tampon, celle qui imposait aux femmes de payer le prix de leur genre. C’est aussi en 2015 que les actrices hollywoodiennes, menées par les coolissimes Jennifer Lawrence et Patricia Arquette, ont commencé à faire entendre leur voix et réclamer les mêmes salaires que leurs collègues masculins. Et du côté de la musique, les femmes ne sont pas en reste…

      Commençons par une des révélations américaines de cette année, Meghan Trainor. Son premier single, extrait de son album Title, est un hommage aux courbes, une ode à la différence, et un appel à l’acceptation de soi. Une véritable bouffée d’air frais dans une industrie qui aime mettre en avant les corps photoshoppés et les tailles 0. Le deuxième single de la jeune artiste s’inscrit également dans cet univers des 60’s revisitées, où les femmes impose leurs exigences dans les relations amoureuses. On est loin du modèle Bree Van De Kamp de Desperate Housewives !

      On continue avec un autre clip vidéo, qui aura servi de défouloir à une partie des utilisateurs de 4chan. En effet, après la diffusion de la vidéo pour Leave A Trace du groupe CHVRCHES, Lauren Mayberry, la chanteuse du groupe, a été prise à partie par des trolls du net. Elle a dû faire face aux insultes d’utilisateurs anonymes (évidemment) qui l’ont qualifiée de « s***** » ou de « p*** ». La raison de cette déferlante de haine ? Mayberry porte une robe courte dans la vidéo. Woah. Heureusement, loin de laisser ces personnes faires d’elle une victime, Lauren Mayberry a choisi de poster un lien vers la discussion 4chan, en commentant « A tous ceux qui pensent que la misogynie n’existe pas. Non seulement elle existe, mais voilà à quoi elle ressemble. ».

      Parfois, pour faire passer un message, il n’y a rien de tel que l’humour ! Et la reine dans ce domaine, c’est bien Amy Schumer. C’est LA grande révélation comique de l’année, et je ne pouvais pas passer à côté de l’envie de partager une nouvelle fois sa parodie de One Direction. Dans ce clip, Amy Schumer est entourée d’un pseudo boyband dont les membres lui chantent à quel point elle n’a pas besoin de se maquiller, car c’est au naturel que les hommes aiment les femmes. Malheureusement, lorsqu’elle écoute leurs conseils, ils n’ont pas vraiment la réaction escomptée… Une façon assez drôle de questionner les standards de beauté et les paroles un peu trop utopistes des idoles des jeunes.

      beyoncenickiminaj2015 a aussi été l’occasion de voir certaines artistes se réapproprier le corps féminin. Et lorsqu’il s’agit d’amener clairement des idées féministes sur le devant de la scène, on laisse faire Beyoncé. Après tout, le message de son show au MTV Vidéo Music Awards 2014, où elle a dansé et chanté devant le mot « feminist » écrit sur un écran géant, ne pouvait être plus clair. Cette année, c’est avec la chanteuse/rappeuse Nicki Minaj qu’on l’a retrouvée, le temps d’une chanson, Feelin Myself. Encore une fois, le message est limpide : Feelin Myself célèbre l’amour de soi et la possession de son propre corps. Malheureusement, le clip n’est disponible que sur la plateforme payante Tidal (détenue par Beyoncé et Jay Z). Mais le titre en lui-même permet aux deux artistes américaines de mettre en avant la femme et son pouvoir.

       

      Alors, que souhaiter pour 2016 ? Encore plus de progrès pour les femmes, encore plus de célébrations de leur rôle dans l’industrie musicale, et surtout, encore plus de droits pour toutes les femmes qui ne peuvent pas faire entendre leur voix…

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.