More
    More
      Array

      1914-1918 Les Trois derniers jours d’un facteur poilu au Théâtre du Gymnase

      Le Théâtre du Gymnase Marie Bell accueille 1914-1918 Les trois derniers jours d’un facteur poilu, une création originale de Gérard Pirodeau, de septembre 2015 à janvier 2016. La Pièce a été sélectionnée par La SACD et présentée en lecture au festival d’Avignon 2014. Nous y serons lundi 28 septembre !

      les 3 derniers jours dun facteur poiluSynopsis

      Enterrés vivants dans une tranchée suite à un bombardement allemand, deux poilus, Théodore Lagrange et Roger Perrin, se retrouvent prisonniers… Théodore Lagrange est grièvement blessé aux yeux suite à une attaque au gaz quelques jours auparavant. Ce paysan catalan ne sait ni lire ni écrire. Mais il sait jouer de la musique, de l’accordéon. Roger Perrin quant à lui, homme de lettre, facteur de métier, est blessé à la jambe.

      Le facteur s’est engagé pour des raisons politiques et humaines…Le paysan a été enrôlé d’office. Deux mondes différents et pourtant… Ils se retrouvent tous les deux dans cette pénombre froide, ne sachant pas combien de temps leur calvaire va durer. Ils se rencontrent, apprennent à s’apprécier, se comprendre, s’entre-aider. Alors que tout les sépare.

       

      Distribution

      Auteur et metteur en scène : Gérard Pirodeau
      Comédiens : Alexis Smolen (Roger Perrin) et Kevin Dyana (Théodore Lagrange)
      Accordéoniste et compositeur de la musique : Franco Perry
      Dessinateur et créateur du support visuel : Marko

       

      Informations pratiques

      La pièce 1914-1918 Les Trois derniers jours d’un facteur poilu c’est au Théâtre du Gymnase Marie Bell
      38 Boulevard de Bonne Nouvelle – 75010 PARIS

      Tous les dimanches à 18h et les lundis à 20h
      Du 13 septembre 2015 au 31 janvier 2016

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.