More
    More
      Array

      [Jour 2] Une belle scène française à Rock en Seine

      Rock en Seine, 3 jours de festival, une programmation riche et éclectique, 36 degrés au soleil. Pour ce samedi 27 août, un line-up conséquent qui a su proposer une palette large d’artistes qui régalent les festivaliers venus sous la chaleur terrassante de cette fin d’été.

      L’après-midi fut mouvementée à Rock en Seine ! Les princes du hip-hop américain The Underachievers ont remué une foule timide, avant que Wolfmother ne prenne le relais avec un rock pointu, faisant trembler la Grande Scène.

      Quelques centaines de mètres plus loin jouait O, qu’on connait davantage sous son vrai nom Olivier Marguerit, également membre de Thousand.  Et c’est tout en poésie et délicatesse que O a présenté un registre s’accordant parfaitement avec l’air légèrement surchauffé de cette fin d’après-midi.

      Les français de Grand Blanc ont vaporisé un parfum de transe poétique sur le festival en enchaînant leurs titres noirs et prenants (Degré Zéro, Samedi la nuit).  Le jeune groupe est fascinant dans l’exercice de transposer des morceaux intimistes en un set énergique.

      La foule titanesque s’est ensuite amassée devant la scène de la Cascade pour accueillir les Casseurs Flowteurs. Les trublions du rap français ont déroulé leurs titres les plus mémorables (Si facile, A l’Heure où Je me Couche) dans un phrasé quasi-parfait. L’ambiance survoltée n’a pas failli pendant l’heure passée avec le duo Gringe et Orelsan.

      Casseurs Flowteurs - Christophe Crénel
      Casseurs Flowteurs – Christophe Crénel

      Riche en crus français, ce samedi a aussi vu le duo Papooz électriser une pop pointue tandis que le phénomène La Femme teasait un peu plus son public français avant la sortie de leur album Mystère qui sortira très bientôt. Et c’est dans la dérision qu’on aime voir le groupe, appelant le public à se transformer en jungle, alors que leurs titres inédits (Où va le monde, Sphynx) vampirisent l’attention des festivaliers. Pas de doute, l’atmosphère étant très bon enfant, comme l’a montré la communion du public sur des morceaux déjà cultes (Nous Etions Deux, Sur la Planche, Antitaxi). Le très beau It’s Time to Wake Up (2023) a rendu l’air de cette fin d’après-midi un peu plus frais.

      Le jour se couche sur Rock en Seine où arrivent les Américains Edward Sharpe and the Magnetic Zeros. Résonnent ici une multitude d’instruments, orchestrés par un leader charismatique qui passe son temps à réclamer au public français amassé contre les grilles de la scène, des histoires et des chansons. Ce qui donna une belle surprise quand une spectatrice prit le micro et entonna avec brio un couplet, laissant le public du festival sans voix. Dans une atmosphère de communion, le titre Home résonne pour la plus grande joie de la foule.

      Edward Sharpe - Christophe Crénel
      Edward Sharpe – Christophe Crénel

      Pas de répit pour les festivaliers qui s’amassent sur la Scène de la Cascade pour entendre Sigur Ròs. Le groupe islandais régale ses fans par une scnéographie lumineuse grandiose, qui complète la force rock qui perdure depuis les années 1990.

      Le tant attendu Massive Attack est accueilli sur la Grande Scène par une véritable marée humaine, attentive à la performance du groupe britannique. Un show immense pour la musique électronique, qui par moment est entraînée dans les fonds abyssaux de la musique expérimentale.

      Au même moment, les frenchies Naive New Beaters renversent la scène de l’Industrie, qui se transforme en un véritable tremplin électro-pop et funk, les membres du groupe tous en tenue de pyjama. On retiendra de cette performance l’efficacité des tubes pop et une véritable spontanéité, tandis que leur troisième album A la Folie est sorti le 22 juillet. Le groupe accueille également la chanteuse Izia pour leur titre Heal Tomorrow qui propage une onde d’ivresse pour la fin de cette seconde journée.

      Naive New Beaters - Olivier Hoffshir
      Naive New Beaters – Olivier Hoffschir

      Rendez-vous demain avec Iggy Pop, Chvrches, Foals, Little Simz, Peaches, Soulwax et bien d’autres !

       

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité