More
    More

      Le Weather Festival, on atterrit à peine !

      Oui, oui, oui, il nous aura fallu tout ce temps pour s’en remettre, et non, nous ne sommes pas vieilles ! Du 4 au 6 Juin s’est tenu le Weather Festival au Bourget ! Revenons un peu sur cette magnifique édition que nous a offert l’équipe du Weather. 

      Rappelons que le festival avait mis les petits plats dans les grands pour cette édition 2016 ! Retour dans leur meilleur spot : le Bourget, 3 jours de musique presque non stop, 6 scènes dont 2 couvertes… 50 000 sourires, 50 000 swings déjantés, 3 jours de bonheur aux petits oignons ! Weather Festival

      Une scénographie intéressante 

      Weather FestivalL’espace réservé au festival sur le tarmac de l’Aéroport du Bourget était immense, ce qui a permis que le son de chaque scène ne vienne pas perturber ou cannibaliser chaque ambiance. Une entrée en grande ligne droite, avec des petits panneaux d’accueil, comme l’arrivée dans la nef d’une église ! C’était presque cérémonieux. Plus on avançait et plus on entendait les basses venir nous chatouiller les oreilles. Chaque espace chill avaient des transat, des tables, des parasols, éparpillés sur toute l’esplanade. Parfait pour se trouver un petit coin libre à tout moment ! 

      La scène Printemps était en extérieur. Elle était cachée entre des containers et avait un style old school avec d’énormes spots cuivrés. En hauteur, offrant une meilleure visibilité pour les artistes, les jeux de lumières changeaient en fonction des ambiances et des styles joués.

      La scène Été était entourée d’une superbe verdure. Un coté champêtre parfait pour les swings envoyés par les artistes. De la place pour danser et un énorme espace chill composé de fauteuils fait de matériaux de récupération et de structures en bois pour s’allonger : une scène qui vous dépaysait !

      Weather FestivalLa scène Automne était dans le premier hangar, un immense espace où tout le monde pouvait danser comme il voulait. Un beau jeu de lumière permettait de donner une intensité à l’ambiance déjà survoltée et la bonne répartition du son faisait en sorte que l’on puisse bien entendre sans avoir à être agglutiné devant.

      La scène Hiver quant à elle, était dans le hangar que l’on traversait pour passer de l’espace automne à l’espace été/printemps. La configuration tout en longueur qui permettait une bonne propagation du son et le jeu lumineux très travaillé grâce à l’installation de pyramides qui renvoyaient la lumière des spots, en ont fait une des scènes les plus intéressantes, scénographiquement parlant. 

      De nombreuses animations

      En effet, cette année, Burn avait droit à sa propre scène et en gérait le line up. Cela vous permettait de voir des artistes comme les résidents de Concrete Bezhad et Amarou ou Birth of Frequency. Une jolie programmation gérée par la marque. 
      Le Camion Bazar avait comme à l’accoutumée une place importante. Un espace spécifique avec une décoration oscillant entre le kistch et le cool, mais toujours plein de couleurs et de bonnes vibes ! Comme les autres scènes, le Camion Bazar a joué presque tout le week-end en nous offrant son style house complètement déjanté.

      Weather FestivalL’OFNI était également présent avec des fléchettes, des rubans, des cerceaux, du maquillage, des paillettes, des fées galactiques et autres créatures. Un petit cortège se baladait en musique dans le festival et une petite scène avec des boules à facettes partout nous enjaillait. Bref un espace cool juste pour l’amusement !

      Des sets et encore des sets

      Weather Festival - Len Faki

      Il est évident que si nous allons au Weather c’est pour son ambiance mais surtout pour la qualité des artistes qui y jouent ! 

      Weather Festival - Henrik SchwarzLes têtes d’affiche sont toujours intéressantes à écouter. En effet, nous avons couru pour tenter d’écouter un peu de chacun, tant il y avait de bons sets en même temps. Henrik Schwarz a fait un live sensationnel sur la scène Printemps. Cet artiste ne passe pas souvent en France, et ce live était vraiment magnifique. Entre rythmes africains et groove rythmique, il a su nous emmener en voyage.
      Les habitués Marcel Dettmann et Ben Klock qui se sont succédés le samedi soir ont eux aussi su envoyer de jolies pépites avec leur techno froide et forte. 
      RPR au petit matin sur la scène Printemps ont comme à leur habitude déchaîné les foules. La micro house roumaine est parfaite pour les levés de soleil. Comme l’année dernière, les sons s’enchaînaient et personne ne voulait s’arrêter ! Weather Festival - Nina Kraviz
      Villalobos et Zip en b2b ont eux aussi su placer quelques classiques en plus des quelques pépites que les gens se sont empressés de « Shazamer » sans grand succès ou de poster sur le groupe Facebook Weather Festival Music pour la demande d’ID. MCDE nous a fait swinguer avec une house chaude et rythmée aux petits oignons. Hessle Audio sur la scène été le dimanche était parfait pour un closing sur le tarmac avec le couché de soleil ! Les gens souriaient et dansaient ensemble.

      Evidemment, il ne faut pas oublier les sets de Nina, Rhodad, Dixon et Len Faki qui nous offerts eux aussi de très beaux moments de musique.

      Une qualité musicale et un choix de sons plus qu’au top ! 

       Weather Festival

      La restauration et l’ambiance 

      Weather Festival

      Le village des associations permettait d’être au courant de nouveautés en matière de sons ou d’aide dans le Festival. Certaines start-up ont vraiment eu de bonnes idées pour nous aider tout au long de ce week-end. 
      Les food trucks offraient des choix de plats très variés avec des prix abordables. La qualité était bonne et nous réchauffait quand on en avait besoin. Les points d’eau étaient assez grands pour ne pas avoir d’attente et évitait tout stress. La possibilité de prépayer les cartes cashless permettait d’éviter la queue aux caisses. 

      Ce Weather Festival a été vraiment bien géré, que se soit niveau son, restauration, scénographie ou même ambiance ! Chaque année l’équipe s’améliore et si on ne peut maîtriser le temps, tout le reste est très bien organisé ! 

      Weather Festival

      Hâte d’être à la prochaine édition et hâte de re-danser sur des sets aussi pointus dans une telle atmosphère.
      Et oui, le Weather Festival, nous l’avons vu, nous l’avons vécu, il nous a vaincu tout simplement !  

      Retrouvez notre reportage photo complet ci dessous :

      WEATHER FESTIVAL 2016 by Ludivine Pellissier on Exposure

      Vous êtes fan d’électro ? Suivez la page Justfocus on Electro

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité