More
    More

      Un Samedi en folie a Beauregard

      En ce samedi très ensoleillé, 10 artistes se sont succédés sur les deux scènes de Beauregard, respectivement John et Beauregard. Rock, métal, folk, pop, jazz…tous les styles musicaux se sont succédé sur les deux scènes. De cette façon, il y en avait pour tous les goûts ! Florence and the machine, Julien Doré et Sting étaient les 3 artistes les plus attendus de cette belle soirée!

      15h45, premier concert de cette deuxième journée ensoleillée. Les jeunes français de The Goaties entrent sur scène en costume d’Indien, la couleur est annoncée pour cette heure de show. The Goatie  a comme toujours, fait preuve d’une fougue sans pareil avec un rock teinté de punk. Les jeunes frenchies avec leur 7ans de carrière n’ont déjà plus à faire leurs preuves ! Ces derniers ont un talent incontestable ainsi qu’une réelle identité, qui n’est pas pour déplaire à leur public.

      Sur la scène Beauregard, cinq jeunes adultes habillés comme des ados, venus du nord de l’Angleterre prennent place devant la foule. Leur live a décoiffé le public en fin d’après-midi. Becca Mclntyre, la jeune chanteuse de Marmozets a de l’énergie à revendre et on aime ça ! Leur musique, un rock énervé, parfois punk, parfois à la limite du métal ne plait peut être pas à tout le monde, mais ne laisse personne indifférent !
      Talisco entre en scène à 17h30 sur la petite scène de Beauregard. Il commence son set d’une heure par sa chanson « Your Wish », emballant instantanément le public. Talisco est rafraîchissant, et c’est ce que l’on attendait.

      Très rock, les accords du groupe anglo-saxon The Strypes ont chauffé la foule en cette fin d’après-midi. Le public était donc déjà très chaud pour le début de soirée qui s’annonce rock’n’pop ! Ces quatre jeunes garçons au look très hype nous offrent un rock frénétique qui fait du bien ! Teinté de rhythm’n’blues le guitariste s’est lâché durant quelques solos  tel un « super man » des cordes  (en effet ce dernier abordait un t-shirt à son effigie). Les quelques touches d’harmonica délicieusement lancées par le chanteur, donnent un certain charme au spectacle !  Concert dynamique qui a su combler les rockeurs présents ainsi qu’un bon nombre de festivaliers. Petite mention spéciale pour les solos de guitare qui étaient particulièrement intenses, tricotant (presque!) à la vitesse de la lumière !

      IMG_9910

      Ci dessus, Johnny Marr. Inutile de vous présenter cette légende vivante du rock ! Encore une fois, il nous a enivrés avec ses riffs magistraux et ses agréables touches de pop acidulée. Le public a été comblé par sa prestation.

      L’introduction commence par des notes de guitares avec un fond de son électro-Drums. Florence arrive sur scène dans un ensemble blanc qui met en valeur sa longue chevelure rousse. Celle-ci lance les hostilités d’une heure de concert aux rythmes entraînants et énergiques. Florence est dotée d’une voix réellement marquante, tantôt puissante, tantôt doucereuse. Elle démontre sa maîtrise de la scène. Des frissons parcours la foule tant elle nous transporte. Florence and The Machine a le sens du partage et de la communion avec le public, cette dernière s’est autorisée un petit moment de folie en descendant de la scène pour aller directement au contact de la foule, debout sur les rambardes. Les musiciens, ainsi que les cœurs, ont beaucoup participé à cette ambiance exceptionnelle. Ses tubes les plus connus tels que « You’ve got the love » ou « Say my name » entre autres ont été interprétés en cœur par Florence et ses très nombreux fans. L’au revoir avec son public est long, presque déchirant. On voit que Florence a apprécié de se donner pour les Bas Normands et qu’ils ont encore plus apprécié le spectacle offert !

      Florence and the machine

      25minutes avant l’arrivée de Julien Doré sur la scène John, la fosse est déjà assaillie par la foule qui a pris place, remplissant tout l’espace. Les musiciens entrent, commencent à jouer, puis soudain, un gros nuage de fumé est envoyé, à travers lequel apparaît l’artiste tant attendu. Julien Doré, fidèle à lui-même, envoutant et joueur à la fois, livre un concert fort en émotions. Paris Seychelles et ses tubes les plus connus sont joués. Avec son air de « midinet », sa fameuse  chevelure, sa petite barbe et ses tatouages, il fait toujours parfaitement mouche auprès de son public féminin, et masculin également, plus nombreux au fil des années!

      Sting

      Une heure avant l’heure annoncée du concert, les gens se pressaient déjà pour obtenir les places les plus proches de la scène. Sting en concert à Beauregard, c’est quand même un évènement de taille ! Il arrive sur scène, la peau « tannée », la barbe longue, un tee shirt moulant son corps encore franchement  bien conservé. Et c’est parti pour une heure quarante de show ! Dans la fosse, des milliers de personnes ( 26 000) de tout âge, ont enfin ce pour quoi ils sont venus. Ils chantent d’abord, ondulent, puis ils commencent à se dechainer, toujours au rythme des chansons et reprises que Sting nous a offertes ce soir. Tantôt un rock, tantôt une touche jazzy apportée par ses accompagnateurs, le pianiste et le violoniste, tantôt une mélodie douce, Sting sait varier les plaisirs de la musique. Il n’y a pas de mot pour décrire précisément le show de cette légende de la musique aux 35 années de carrière… Il a interpreté la plupart de ses  titres cultes : So lonely, Walking on the Moon, Every little thing she does, De doo doo doo … Et tout cela repris en cœur par le public pour notre plus grand plaisir ! Lors du concert, Sting a interagi avec le public en français, prenant même le temps de présenter chacun de ses musiciens. Avec ses deux rappel, Sting nous a offert  du très haut niveau ce soir !

      The Do entame son set d’une heure par sa chanson la plus connue « On my shoulders », le ton est donné. L’ambiance sera présente !  Ce petit bout de femme pétillante occupe l’intégralité de la scène et nous livre une excellente prestation, tant vocalement que scéniquement. La foule est là, présente et en grand nombre. L’ambiance psychédélique et vibrante délivrée par les deux artistes communique à la foule l’envie de danser, et ils ne s’en privent pas ! De partout, les 26 000 personnes qui viennent d’assister à l’incroyable concert de Sting sont tous en folie et dansent seuls, par petits groupes… C’est une heure de pur plaisir et de pure détente pour tous les festivaliers. The do emmène tout le monde dans son majestueux univers indie-pop en quelques minutes seulement. Le public a été conquis.

      2 Manys DJs

      Ce soir, les 2 frères belges, rois de l’électro étaient très attendus par le public nocturne. 2 Manys Djs est en effet très réputé pour ses mash-up et clôturait l’excellente soirée de ce Samedi soir ! 26 000 festivaliers sont venus aujourd’hui pour profiter du talent de ces nombreux artistes. Bonne journée musicale, tout en diversité et découverte, qui continue (et se termine) demain !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.