The Strokes revient avec Future Present Past

0
166

Aaaaah les Strokes. Après leur dernier album Comedown Machine sorti en 2013 les New-Yorkais n’avaient plus fait parler d’eux. Personnellement, je n’ai plus trop suivi après First Impressions of Earth (2006). J’avais 13 ans et demi, et avais même un skyblog dédié à Julian Casablancas, le chanteur (véridique). J’ai aussi eu la chance d’aller les voir au festival des Nuits de Fourvière à Lyon en juin ou juillet de cette même année. The Strokes était le groupe phare du rock indé, révélés en 2001 par leur album This is It.

Mes goûts musicaux ont changés durant mes années d’adolescence, mais j’ai toujours gardé les Strokes dans un petit coin de ma tête. C’est un de ces groupes qui me rappelleront toujours une certaine période, un peu nostalgique. 

En 2009, Julian Casablancas sort son premier album solo, Phrazzes for the Young, que je vous recommande vivement. L’ambiance de ce disque est juste folle, et j’ai toujours aimé le génie et la nonchalance de cet homme. Petit extrait:

Bref, il s’en est passé des choses depuis 2009, et beaucoup de groupes ont remplacé les Strokes dans mon top 10 d’écoutes hebdomadaires.

Mais maintenant, nous sommes en 2016 et The Strokes revient avec un nouvel EP un peu surprise, Future Present Past, et mon cœur d’adolescente a fait un petit bond. On peut écouter leurs nouveaux morceaux via Spotify:

On retrouve ce qui a fait les Strokes The Strokes. Pour moi c’est les synthés presque kitschs, la voix de Julian Casablancas qui n’a pas changé du style « je suis blasé mais je chante avec mon coeur » l’ambiance rétro et hors du temps, les guitares caractéristiques. J’ai l’impression de retourner en 2007 malgré l’évolution du groupe, essentielle.

Le groupe a joué ce mardi 31 mai au Capitol Theatre à Port Chester, New York . Ce lieu emblématique a donc eu la chance de recevoir le groupe qui a joué les titres de ce nouvel EP pour le plus grand plaisir de leurs fans. Extrait (d’une médiocre qualité, certes):

 

L’EP Future Present Past sort en physique ce vendredi 3 juin.

strokesEP