More
    More

      Steven Wilson étonne avec Permanating, poperie inattendue

      Habitué aux structures rythmiques alambiquées, aux mélodies complexes et aux concept-albums, Steven Wilson se lâche avec Permanating. Un single léger et enjoué, qui laisse entrevoir une palette musicale des plus vastes pour son quatrième album solo ‘To the Bone‘, attendu pour le 18 août.

      Le leader de Porcupine Tree dénonçait en 2002 l’appauvrissement musical de la Pop music dans Sound of Muzak. Une pique un brin condescendante, mais dont on accepte volontiers la teneur, quand on entend le travail titanesque que le groupe progressif abat sur chacun de ses morceaux. Reste que Permanating, troisième et sans doute dernier single du prochain album de Steven Wilson, a de vilains relents de Pop facile.

      Des premières notes surprenantes, pour qui connaît l’oeuvre du bonhomme. Pourtant la magie opère, et la joie — communicative — de l’ensemble sonore et visuel parvient à nous faire secouer la tête sur cet air qui n’est pas sans rappeler le groupe ABBA.

      Un titre inattendu, donc, qui augure un spectre musical des plus larges sur ‘To the Bone‘, à paraître le 18 août prochain. Un album qui s’annonce par ailleurs comme particulièrement clivant. Steven Wilson confiait à Rolling Stone que sa vision artistique était devenue plus personnelle, plus égoïste. Une vision à laquelle il n’appartiendra qu’à nous d’adhérer donc. Du reste, l’artiste aura, lui, réalisé exactement l’album qu’il voulait, et c’est peut-être cela le plus important. 

      Pierre Crochart

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.