More
    More

      [Report] Stereophonics à l’Olympia : un concert très bien orchestré !

      Stereophonics était en concert le vendredi 26 janvier à l’Olympia de Paris, nous y étions et en voici le report !

      Le groupe britannique originaire du Pays de Galles, Stereophonics, était en tournée européenne en ce début d’année 2018 pour nous présenter leur nouvel opus Scream Above The Sounds. Mais également nombreux de leurs singles plus anciens désormais incontournables. Nous avons eu la chance d’être présents à leur concert le 26 janvier dernier à l’Olympia de Paris et on vous dit tout. 

      © CamilleEleonor

       

      Alex Francis : une première partie à suivre de très près !

      Face à un Olympia complet, Alex Francis a eu la responsabilité de divertir un public qui ne le connaissait pas et il a réussi avec brio. En effet, chacun de ses morceaux entraînant ont su nous charmer. Le chanteur britannique communique à merveille avec son public. Il a affirmé que c’est la seconde fois qu’il venait jouer à Paris, la première étant au Pop-Up du label. A la fin de son set, il proposa même qu’on vienne le voir au merch pour le rencontrer. Alex Francis, en plus d’être très sympathique, est un chanteur plus que talentueux qu’on vous conseille de suivre de très près !

      © CamilleEleonor

       

      Stereophonics : un excellent concert !

      Stereophonics débuta son concert avec des morceaux assez doux : Chances Are et Caught By The Wind, deux titres interprétés à la perfection et qui nous permettent de découvrir une scénographie qui change selon les titres grâce à un écran. Le groupe remerciera son public avant d’annoncer le prochain morceau : C’est la vie! Le public se réveille enfin avec certains qui sautilleront même pendant le refrain plus qu’entraînant ! Le groupe sera très fortement applaudi. 

      © CamilleEleonor

      Le concert se poursuivit avec I Wanna Get Lost With You où nous pûmes observer un public qui applaudit en rythme lors du refrain. Lorsque vint le tour de Taken a Tumble, on fût totalement impressionné par le batteur Jamie Morrison qui donna tout et on est bien content qu’il soit mis en avant en hauteur pour l’observer ! Kelly Jones affirma que le groupe est très content d’être de retour à Paris et débuta Superman, et il n’hésita pas par la suite à s’approcher de son public pour effectuer son solo de guitare et encouragea même son public à crier et applaudir ! C’est ensuite lors de Roll Up and Shine que nous avons découvert que quelques groupies étaient présentes dans la salle lorsqu’on entendit de nombreux suraigus « KELLLLLYYYYYYYY ». A la fin, Le chanteur remercia le public avant de demander comment il allait et d’ajouter que ça fait 20ans que Stereophonics vient à Paris. Il affirma qu’ils ont 10 albums, des chansons récentes et d’autres qu’ils jouent depuis vingt ans comme 100MPH

      © CamilleEleonor

      Le concert se poursuivit avec un hit que même les novices connaissaient : Maybe Tomorrow  ! Et c’est à partir de ce moment-là que nous pûmes enfin entendre un Olympia chanter en chœur et ça fait plaisir ! Le public applaudit, et c’est alors que Kelly continua seul le morceau en acoustique en ajoutant « Paris je veux vous entendre chanter ! On est vendredi soir allez encore une fois ! ». Les fans se mirent alors à chanter tous ensembles ce qui laissera échapper un « Magnifique » de la part du chanteur avant d’être encensé par son public. Lors de All in One Night, le public chanta en chœur les « oh oh », et applaudit très fortement encore une fois le solo de guitare du chanteur. Avant de débuter Drowning, les groupies se firent encore remarquer avec leur « Kellllllyyyyy » strident, un concert qui leur permit de retrouver leurs 15 ans le temps d’une soirée sûrement. 

      © CamilleEleonor

      Vint alors le tour de Geronimo où nous retrouvâmes un rythme plus soutenu qui permit à certains de danser ! Puis Stereophonics interpréta What’s All the Fuss About?le groupe fut encore une fois encensé. Le piano fit alors son arrivée sur scène pour White Lies et Sunny, d’ailleurs lors de ce morceau Kelly se ressaisit rapidement de sa guitare. C’est alors que les premières notes de Just Looking résonnent dans la salle et elles ont un impact très rapide sur le public qui se déchaîne et chante a fond pendant le refrain « I am just rocking! ». Le groupe fut fortement applaudi et hué sans doute lié au fait que le public était totalement conquis par leur prestation ce soir.

      @ CamilleEleonor

      Stereophonics poursuivit avec un autre hit : Graffiti on the Train ! Kelly laissa alors place à sa guitare acoustique pour Indian Summer, encore un morceau encensé par le public. Le concert continua avec Mr Writer, A thousand Trees où le chanteur d’un simple signe de main encouragea son public à applaudir en chœur et ce jusque dans les gradins ! Le groupe enchaîna avec Local Boy in the Photograph où c’est cette fois ci le bassiste Richard Jones qui encouragea un public à applaudir et qui ne se le fit pas répéter deux fois ! Le groupe fut encore une fois remercié par un public qui applaudit sans cesse ! Lors de The Bathender and the Thief certains décidèrent enfin de sauter, c’est dommage de voir un public qui se réveille seulement maintenant vu que c’est pratiquement la fin du concert. D’ailleurs, c’est à la fin de ce titre que le groupe quitta la scène en saluant la foule !

      @ CamilleEleonor

      Mais ce soir les personnes présentes à l’Olympia ne voulurent pas que le concert s’arrête ici et se lancèrent dans un rappel qui se fit entendre par de nombreux applaudissements. Stereophonics revint alors sur scène et en profita pour remercier Paris mais aussi Alex Francis leur première partie, puis ils interprétèrent Mr and Mrs Smith. C’est notamment lors de ce titre que le batteur nous offrit un solo qui fut salué par un public ébahit. Avant d’entamer leur dernier morceau, le groupe informa qu’ils joueront au Lollapalooza cet été et nous remercia encore une fois d’être venu les voir. Ce fut alors le tour de leur emblématique Dakota qui lors du refrain, tel un karaoké, les paroles défilaient sur un écran derrière eux et c’est avec plaisir que le public les scandaient toutes en chœur. 

      © CamilleEleonor

      En cette soirée du 26 janvier, Stereophonics nous a prouvé que c’était un groupe désormais emblématique. Il nous a offert une prestation très bien orchestrée et des morceaux interprétés à la perfection, le tout avec une scénographie efficace. Ainsi, après cette soirée, nous n’avons qu’un seul conseil à vous donner : allez les voir à Lollapalooza cet été ! 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.