More
    More

      Rock en Seine: Une belle conclusion avec Jungle, Nathalie Prass

      Eh bien, une fois n’est pas coutume, le soleil a été omniprésent sur Rock en Seine. Cette dernière journée aura été encore plus chaude que la précédente, ce qui n’a pas facilité la tâche des artistes. Et pourtant, on peut dire que cette dernière journée a été la plus riche musicalement parlant.

      My Morning Jacket enflamme la grande scène avec des riffs électriques. La formation américaine fait bouger Rock en Seine grâce à l’un de leurs titres volcaniques. Le titre qui suit est beaucoup plus doux, le timbre de voix du chanteur est en parfaite adéquation avec le registre du groupe. Leur set « seventies » emballe le public.

      Nathalie Prass est notre coup de cœur du festival. Un voile de douceur a pris possession de la scène Pression Live en ce dimanche après-midi. Même si elle n’est pas l’artiste la plus adaptée pour ce type de festival, elle se différencie nettement de tout ce qu’on a pu voir jusque là. Elle est idéale comme transition entre deux artistes de rock. Un ravissement pour les mélomanes amateurs de belles mélodies. Mention spéciale pour son titre It is you.

      (c)VictorPicon
      (c)VictorPicon

      On enchaîne avec une diva de la soul, Seinabo Sey, qui nous vient d’un pays scandinave, la Suède. Vêtue d’une tunique rouge, sa voix rauque transporte allègrement la scène de l’industrie. Elle contraste nettement avec la voix fluette, telle une princesse Disney, de Nathalie Prass. Son set est énergique, ponctué de moments émouvants telle une chanson dédiée à son père, ou les termes qu’elle utilise pour se décrire comme le fait qu’elle est une dur à cuire. Il est difficile de ne pas être subjugué par la puissance vocale d’une chanteuse hors normes. Avec Seinabo Sey, dont c’était le premier festival en France, les organisateurs ont su encore miser juste, un an après Janelle Monaé et Saint-Paul and the broken bones.

      Jungle est la formation groove de cette édition 2015. La foule s’est amassée tout autour de la scène de la cascade pour suivre leur prestation. Véritable point d’orgue du festival, ils font l’unanimité et embrasent le public… Musicalement, c’est varié, et les sonorités diversifiées où les percussions ont leur importance donnent de l’ampleur à leur musique. Cet alliage entre ces profils détonne… Leur fougue ne cède pas sous la chaleur. Ils terminent en beauté avec leur tube Busy Earning.

      ©Nicolas Joubard
      ©Nicolas Joubard

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.