More
    More

      Residente : artiste engagé et ovni musical // En concert à Paris le 27 juin !

      Residente, de son vrai nom René Perez Joglar, rappeur portoricain, artiste engagé et co-fondateur du duo Calle 13 sera en concert au Trianon de Paris le 27 juin pour défendre sur scène son 1er album éponyme “Residente” sorti il y a quelques mois. Son nouveau single « Desencuentro » en collaboration avec l’artiste française Soko est un titre profond et envoûtant à découvrir ici :

       

      De grands acteurs internationaux dans le clip de Residente

       

      Residente s’est entouré des acteurs Charlotte Le Bon et Edgar Ramirez dans ce clip plein de poésie, tourné à Paris et qu’il a lui-même dirigé. *** Enregistré aux 4 coins du monde, “Residente” trouve à sa source un test ADN effectué par l’artiste lui révélant de multi origines. Commence alors un voyage musical à la découverte de ses racines à travers le monde, et la visite de nombreux pays et villes comme le Ghana, l’Azerbaïdjan, le Burkina Faso, le Niger, Moscou, la Georgie, l’Arménie, Beijing, Londres, la Sibérie, la Serbie, le Caucase, ou bien Porto Rico…

      A chaque visite sur les traces de ses ancêtres, c’est un véritable processus créatif qui est en marche. L’album est enregistré petits bouts par petits bouts, faisant également appel à des musiciens et artistes locaux. En résulte un pur bijou musical teinté d’influences urbaines, mêlées à des sonorités aux racines latines, asiatiques, africaines, slaves… “Residente” est un véritable ovni musical, intrigant, hybride, riche et porteur de messages.

      Car Residente est également très engagé, aussi bien dans ses textes que dans de multiples causes humanitaires et sociales (il a reçu un Prix Nobel de la Paix au sommet mondial de 2015 et a été récompensé par Amnesty International) – Ecoute/ téléchargement. *** Residente a posté samedi un titre qui bat le record du nombre de mots dans une chanson : 1900 mots en 12 min

      Les précédents à détenir le record étaient : – Harry Shotta avec « Animal » : 1771 mots – Eminem avec « Rap God » : 1560 mots Quelques extraits en anglais pour les non hispanophones : Some of the other lyrics show the political side of the Puerto Rican rapper, known for criticizing U.S. intervention in the region and standing up against austerity measures in Puerto Rico : I am not communist, socialist or capitalist I believe in inventing something new, better to say that I am idealistic I believe in equality and infinite opportunities I think health, food and education should be free The rapper goes on to highlight repressive dictators, iconic revolutionary musicians and social movements in Latin America : Without knowing it you support the dictatorships that disappeared people Just for thinking differently You can use as a reference our sister island And the murderer Rafael Trujillo in Dominican Republic You can use Pinochet and Videla as an example Go to Buenos Aires and speak in Plaza de Mayo with the grandmothers I believe in Serrat, Silvio Rodriguez, Violeta Parra Ruben Blades, Leon Gieco, Victor Jara and his guitar And as Ali Primera says from the open sky Those who die for life can not be called dead

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité