More
    More

      [Report] Hollydays au Point Ephémère : pop francophone efficace

      Le groupe français Hollydays était au Point Éphémère le 13 février dernier. Un concert complet prouvant la place méritée du duo sur le paysage musical français.

      Nous vous en parlions il y a quelques semaines : Hollydays est la sensation pop francophone du moment. Leur nouvel EP L’odeur des joints est sorti le 12 janvier dernier. Pour fêter cela, le groupe est venu jouer ses nouveaux morceaux, mais pas que, au Point Éphémère le 13 février.

      Plusieurs dizaines de minutes avant l’arrivée du groupe sur scène, le Point Éphémère est déjà plein à craquer. Le concert affichait complet et ça se voit.

       

      « Super contents »

      Le duo arrive sur scène sur Léo, accompagné de Martin, qui fera office de batteur. Le grain de voix de la chanteuse allié à l’efficacité de l’instrumental en live charme dès les premières secondes. Sébastien et Elise ne cessent de répéter à quel point ils sont « super contents » d’être ici ce soir. Nous le sommes aussi.

      Ce soir, le groupe est surtout là pour la promotion de son dernier EP L’odeur des joints mais n’oublie pas quelques anciens classiques de sa discographie comme Les insatisfaits, qui provoque pas mal de joie dans la salle. Cependant, Hollydays en profite pour interpréter plusieurs morceaux inédits, issus de leur futur album imminent. Au cours de la soirée, nous aurons droit à Monsieur Papa et Fun, titre écrit par Benjamin Lapointe après une proposition par mail du groupe. Hollydays faisait d’ailleurs la première partie du chanteur français le lendemain à la Cigale.

       

      Une pop francophone très efficace

      Hollydays Point EphémèreLe dansant On a déjà est un véritable succès en live. Si le groupe n’est pas très énergique en live, sa musique l’est un peu plus et énergise le public. Après avoir lancé deux CD à quelques chanceux, Hollydays termine son set avec L’odeur des joints. La poignée d’ampoules présente sur la scène depuis le début de soirée trouve enfin son utilité. Ces dernières clignotent en rythme pendant le refrain. L’odeur des joints termine le concert de manière efficace et fraîche, à l’image du concert. Mais Hollydays est loin d’avoir dit son dernier mot.

      En guise de rappel, le groupe revient pour jouer Je bois, ballade lancinante dispensable qui se révèle plus sympathique en live. Enfin, au bout d’une heure, le groupe termine avec un nouveau titre inédit : Hollywood Boulevard. Des paroles belles et intéressantes, une mélodie entraînante et toujours la jolie voix d’Elise : le combo est réussi ! Nous repartons avec une très bonne impression et nous avons hâte d’entendre l’album dans sa version studio.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.