More
    More

      [Report] Une release party comme à la maison pour Nell au Candy Shop

      C’est dans une ambiance décontractée, entourée des siens et de quelques curieux, que Nell a présenté son premier album, Not That Sleek, au Candy Shop. Un grand moment de complicité !

      Si l’écoute de son premier album nous a beaucoup plu, c’est en live que Nell nous a complètement séduis. Proche, drôle, tendre et talentueuse, la jeune femme a tout pour conquérir un public plus large.

      Retrouvez l’interview de Nell

      Nell, une release party comme à la maison

      Le cadre du Candy Shop est un petit bar de la rue Saint Maur, dans le quartier d’Oberkampf. Le genre de lieu un peu à l’écart et qui ne paie pas de mine de l’extérieur. Mais quel plaisir de trouver à l’intérieur une petit scène sur laquelle se sont réunis, guitare à la main, quelques chanteurs folk ou de chanson française, ouvrant la release party de Nell.

      A l’entrée, Nell accueille son public : large sourire, enthousiasme débordant et stress qu’elle dissimule tant bien que mal. On a hâte, autant qu’elle, de la voir sur scène. Et lorsque le moment arrive, on trépigne d’impatience dans la salle.

      Lorsqu’elle monte sur scène, c’est accompagnée de Marco, avec qui elle a réalisé son premier album, et de JP au cajòn et aux machines.

      Not That Sleek

      Dès les premiers accords, c’est le frisson. Cette voix authentique et très investie nous prend au trippes. Versus est le premier titre qu’elle nous interprète de son premier album. Elle introduit presque chacune de ses chansons on parlant de leur histoire ou de pourquoi elle les a écrit. Ainsi elle plaisante sur le fait d’écrire une chanson sur des iZombie, confesse que Gloria est un des premiers titres qu’elle a composé. Elle nous fait frémir sur Our Reality avant de nous rendre nostalgique sur Teenage Dreams. Elle déclare sa flamme sur Sometimes avant d’enchaîner sur un I Yell Louder puissant et convaincue. Elle parle de la superficialité de notre société en évoquant I Forgot To Be Pretty.  

      Son set sera entrecoupé de belle surprise comme une reprise de Immigrant Song de Led Zeppelin ou de I Want you Back des Jackson 5, qui prendra des tournures de MmmBop dans le public. Elle avouera d’ailleurs être une fan de la première heure des Hanson. Elle nous offrira aussi un titre de son groupe Former LifeSick And Crazy en nous proposant de le devenir.

      Setlist :
      New One
      Versus
      Izombie
      Gloria
      Our Reality
      Teenage Dreams
      Immigrant Song
      Perfect Liar
      Sometimes
      I Yell Louder
      I Want You Back
      I Forgot To Be Pretty
      Sick And Crazy
      + Rappel : She Is

      Elle nous abandonnera sur She Is, en tout simplicité, une chanson que tout le monde peut reprendre. Pas besoin de connaître les paroles : Eho, Nananana ! Une chanson fédératrice et super entraînante qui reste dans la tête, parfait pour finir un concert !

      Une générosité partagée

      Pour notre plus grand bonheur, Nell prend le temps de parler entre chaque chanson, s’inquiétant si tout se passe bien, si l’on passe une bonne soirée. Les échanges se font de plus en plus détendu au fil du concert. Ce qui était un peu de stress se transforme en une belle énergie. On sent une complicité très forte entre Nell et son public. Elle connait certains très bien, d’autres moins, mais tous lui semblent proche.

      Entre bon mots et plaisanteries, elle va nous faire sourire, rire, crier, frissonner, presque pleurer. Beaucoup de tendresse, un peu de colère, elle nous expose en toute sincérité ses envies, ses anecdotes drôle et cocasse, ses coups de cœurs, ses amours d’adolescences… Elle nous raconte par exemple son voyage récent en Italie et son anglais déplorable. Le public se prend au jeu et on a de plus en plus l’impression d’être à une réunion entre amis dont on fait bel et bien parti.

      Autre point fort, elle a déjà un grand sens de la scène et son expérience avec Former Life s’en ressent. Elle habite l’espace et sait optimiser chaque centimètre carré. Elle a une belle aura et un charisme qui fait son effet tout au long du concert. Une belle présence sur scène et elle sait déjà ménager ses petits effets tout en gardant fraîcheur, humilité et beaucoup de spontanéité.

      Nell, c’est le genre d’artiste qu’on aimerait avoir parmi ses amis ; une jeune femme pétillante, pleine de répartie et de bonne humeur qui n’a pas son pareil pour parler de sujet qui nous touche. Sa voix est véritablement un don et sa palette de timbre, une richesse dont elle jouit avec aisance. On ressort de ce concert avec une envie de la revoir, de la l’écouter à nouveau et de partager un verre.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.