More
    More

      Playlist du mois – Mars 2020 : On reprend nos habitudes

      Petite rétrospective ! C’est le moment de passer en revue quelques titres qui nous ont marqué avec la playlist du mois – mars 2020. Voici des artistes plus ou moins connus et leurs derniers titres, souvent annonceur d’un nouvel album ou d’un retour attendu.

      Aliose – J’ai oublié

      Aliose est un duo suisse que nous avions rencontré en première partie de Newton Faulkner en 2016. Depuis le groupe a bien grandi. Après une signature chez Warner et un premier album, Comme on respire, Alizé Oswald et Xavier Michel s’apprête à sortir un nouvel opus cet automne. En attendant, ils nous offre un premier titre, J’ai oublié, simple, beau et très poétique, avec un clip animé superbe et très touchant. Une belle façon de rendre leur histoire universelle en l’inscrivant dans la grande histoire et nous rappelant ce qu’est le devoir de mémoire. Nous n’oublierons pas de jeter une oreille à leur futur album quant à nous, ils ont éveillés notre curiosité !

      Pongo – UWA

      Pongo, c’est un son à part, un mélange de musique africaine et d’électro, de rap. Mais pas que : il y a aussi du kuduro dans sa musique, un style très dansé en Angola, le pays dont la chanteuse est originaire. Puissant et contagieux, ce son nous l’avait déjà largement prouvé avec Kuzola, le titre qui nous avait révélée Pongo en 2018, lors des Trans Musicales. Son dernier titre UWA est un cri de joie, un cri d’enfant, à la fois nostalgique et enthousiaste. Autant vous prévenir, ce morceau donne rapidement la bougeotte et on vous met au défit de rester assis en l’écoutant. Un vrai remède contre l’ennui et l’immobilisme. Aller, on se secoue !

      David Keenan | Evidence of Living

      Après s’être fait remarqué en première partie de Hozier, David Keenan commence à faire cavalier seul sur nos terres. 24 ans, un charme sauvage, des qualités de storyteller que les irlandais pratiquent véritablement à merveille… Ce jeune homme a une façon d’écrire qui le rend encore plus attachant. Voilà un artiste folk dont on ne va plus pouvoir se passer. Une musique désarmante, accompagnée d’une voix qui révèle toute la subtilité d’un texte poétique. David Keenan incarne à la perfection la figure du romantique moderne : entre la fougue d’un Byron et le décalage d’un Wilde. La photographie en noir et blanc qui accompagne son titre ne fait que magnifier sa musique. Perfection !

      Seasick Steve – Love and Peace

      Papy Steve est de retour !!! Et ça fait plaisir de revoir notre surfeur adoré en piste pour un nouveau tour. Nous l’avions savouré lors des Eurockéennes 2018. Ce bluesman, ce rockeur au grand cœur est revenu dans la course le 10 mars dernier en annonçant un nouvel album,Love And Peace, qui sortira le 24 juillet prochain ! Et pour arroser ça comme il le faut, nous avons eu le droit à un premier extrait avec Love And Peace. Trois dates avaient déjà été programmées en France pour lui permettre de nous faire découvrir ces nouveaux titres, mais le Coronavirus en a décidé autrement. Espérons que ce n’est que partie remise !

      Dope Saint Jude- Go High Go Low

      Originaire de Cape Town en Afrique du Sud, voici une artiste improbable et surprenante. De son vrai nom Catherine Saint Jude Pretoriu, Dope Saint Jude a étudié Science Po avant de se lancer dans la musique. Aujourd’hui productrice, auteure, chanteuse, elle mène, avec une assurance incroyable, sa carrière et les combats qui lui tiennent à cœur. Grande défenseure de la cause Queer, sa musique est riche d’une culture musicale large et variée. Après un premier EP, Resilient sorti en 2018 (très réussi) voici un nouveau single qu’on espère annonciateur d’un premier album !

      Hania Rani – Leaving

      Voici une artiste polonaise qui n’a pas finis de vous émouvoir. Hania Rani, c’est histoire d’amour avec un instrument : le piano. C’est la rencontre d’une musique douce et intime et d’une voix confidente, quelque chose de fort qui implique celui ou celle qui tend l’oreille pour l’entendre, l’écouter attentivement. Ce titre, Leaving, rappel le mouvement des vagues, l’inconstance de la vie, les aléas de l’existence. Mais aussi la répétition, la permanence de l’être qui reste et résiste. C’est une sublime illustration du vivant ! Son premier album sortira le 15 mai et on a hâte de vous en parler !

      Josef Salvat – Paper Moons

      Il y a des artistes qu’on aime bien chez Justfocus et Josef Salvat en fait parti. Le bel australien est de retour et après avoir sorti un premier single fin 2019, Modern Anxiety, puis un autre en début d’année, In the Afternoon, voici un dernier extrait, Paper Moons (y aura-t-il une version française aussi pour ce titre ?). De quoi patienter encore un peu avant la sortie de son très attendu deuxième album, prévu pour le 15 mai. Comme à son habitude, Josef aborde avec une simplicité et une authenticité tendre des sujets qui lui tiennent à cœur. Après avoir évoqué la bi-sexualité, il parle à présent de dépendance. Il s’appuie encore sur son expérience personnelle et c’est ce qui rend ces chansons toujours aussi prenante.

      Christian Löffler – Lys (feat. Menke)

      Artiste peintre, compositeur, parfois producteur, Christian Löffler est un homme solitaire qui aime s’isoler dans le dépouillement le plus complet afin de laisser son inspiration le guider dans ses créations. Et quand on voit et on entend la force introspectif de son travail, on comprend pourquoi ce besoin d’isolement est important pour lui. La pureté et l’efficacité de sa musique la rend encore plus touchante. Lys est un extrait de son quatrième album. Une musique électro évanescente et onirique qui ne pourra que vous inviter à voyager à ses côtés.

      Prudence – Never With U

      Si cette voix vous rappelle quelque chose, c’est que c’est celle de The Do, le fameux duo d’indie pop français composé d’Olivia Merilahti (d’origine franco-finlandaise) et de Dan Levy. Aujourd’hui, c’est sous le nom de Prudence que l’on retrouve Olivia avec un projet dark pop presque RnB surprenant et puissant. On ne peut s’empêche de penser à Banks même si le registre reste différent. Quoiqu’il en soit ce premier titre nous met l’eau à la bouche. Il est vraiment très bon et plaira aux amateurs du genre. Le clip est un petit Girl Power plus qu’appréciable : Badass Girrrl !

      Nothing But Thieves – Is Everybody Going Crazy ?

      Un autre retour très attendu, celui du groupe anglais Nothing But Thieves qui avait littéralement cassé la baraque avec ses deux premiers albums. Nous avions au la chance de les interviewer aux Eurockéennes en 2018. La première écoute de ce nouveau titre nous a surpris, mais on s’est vite ressaisi. Car il n’y a pas de doute : on est face à un tube, un premier titre très accrocheur, punchy, efficace qui est là véritablement pour vous faire sauter et envoyer du lourd en concert. Mais maintenant, on a hâte d’en entendre plus et de découvrir les petites perles de puissance et de subtilité émotionnelle avec lesquelles le groupe a réussi à nous séduire par le passé. On trépigne d’impatience sous nos casques.

      Glass Animals – Your Love (Déjà Vu)

      Si Tokyo Drifting a marqué leur retour de façon significative et forte, Your Love nous confirme l’arrivée imminente d’un nouvel cpus, mais la question du quand ? reste encore un mystère. Une chose est sûre, ce titre est addictif, énergique et va évidemment vous donner envie de danser. On croise les doigts pour les revoir prochainement en tournée avec de nouveaux titres parce que s’ils sont tous aussi bons que ceux là, ça promet de très bon moments de Live ! En attendant, Dave Bayley nous partage régulièrement des covers sur sa chaîne Youtube pour faire passer la quarantaine : on vous recommande d’aller y jeter une oreille !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.