More
    More

      Olivia Rodrigo au Zénith de Paris : un premier concert remarquable

      Presque an après la sortie de son album sensationnel Sour, le Sour Tour emmène Olivia Rodrigo à Paris. Elle enflammait mardi 21 juin la scène du Zénith de Paris et les fans ne sont pas déçus ! Couronnes, paillettes, banderoles et confettis, le tout rythmé par une playlist digne d’un teen-drama américain : la chanteuse de 19 ans nous a plongés au coeur de son bal de promo. 

      Qui est Olivia Rodrigo ? 

      Difficile de ne pas la connaitre, quand son album Sour, porté par les singles Driver’s Licence, Good For You, Deja-Vu, fait sensation à l’international depuis plus d’an… Californienne, elle est également à moitié philippine du coté de son père. Olivia Rodrigo a été repérée à l’âge de 16 ans avec son rôle de Gabriela Montez dans High School Musical :The Musical: The series (le remake Disney + des films cultes éponymes avec Zac Effron et Vanessa Hudgens). Elle rencontre sur le tournage Joshua Bassett (Troy Bolton) avec qui elle se mettra rapidement en couple. De cette relation découle une grande partie des morceaux qui figurent sur Sour : on vous en avez parlé dans un article dédié.

      Après l’avoir teasé à travers des singles très prenants, Olivia Rodrigo dévoile en juin dernier Sour, son premier album. Il fait fureur auprès des jeunes et des moins jeunes, de par son hybridité des genres (mélange exquis de pop, rock, ultra pop,…) et sa sincérité renversante. Un retour à l’adolescence bien mérité pour certains !

      Sour Tour et concert au Zénith de Paris

      Les dates du Sour Tour ont été annoncées en décembre dernier et en l’espace de quelques minutes. Modeste, Olivia ne se produit que dans des petites salles et, après seulement quelques minutes, plus aucune chance d’avoir une place. La tournée a alors débuté en avril avec la date de Portland et s’achèvera sur la dernière européenne à Londres.

      Entre temps, Olivia est passée par Paris hier soir, et a enflammé le Zénith aux côtés de ses musiciens et de sa première partie Baby Queen.

      Si le concert débute officiellement à 19h00 avec l’entrée en scène de Baby Queen, le public s’échauffe une petite heure avant, avec la playlist préparée par les soins d’Olivia. Conan Gray, Harry Styles, Riton & Kah-Lo, des artistes sélectionnés minutieusement afin d’immerger le public dans une ambiance teen-drama et bal de promo, en continuité avec sa campagne de communication.

      Baby Queen, connue pour avoir écrit la chanson ‘colors of you’ qui figure dans la série Heartstopper, fait ensuite trembler le sol de la salle avec ses musiques pop-rock pendant 30 minutes, interagissant avec la foule et présentant ses chansons, qui au même titre qu’Olivia, parlent beaucoup à la nouvelle génération (problèmes de coeur, addiction à internet, problèmes de confiance en soi…).

      Après avoir encouragé la foule à acclamer Olivia, Baby Queen prend congés et la playlist d’attente reprend de plus belles. Les fans prennent des photos, s’achètent de quoi boire et manger, mais surtout, la file n’en finit pas au stand de goodies. T-shirt, diadème, tote-bag, banderoles… De quoi s’apprêter en attendant la star ! La plupart des spectateurs sont habillées aux couleurs de l’album Sour : au moins un vêtement ou accessoire couleur lilas.

      Et enfin, le rideau s’illumine et affiche le nom de la tournée en mauve sous les acclamations des fans qui chantent « Olivia » des One Direction, diffusée sur les hauts-parleurs. Un choix récurrent de la part d’Olivia Rodrigo. La musique s’arrête. Reprend sur les premières notes de Brutal. Apparition tant attendue d’Olivia. Le concert commence enfin.

      Dans l’ensemble le concert est réussi. Pas de danseurs ni de chorégraphies, Olivia se défoule sur scène, elle saute, crie, se jète au sol et s’allonge sur son piano. Elle a l’air de favoriser la sincérité et l’authenticité aux tracas habituels qu’on réclame aux chanteuses et ça nous plait ! Elle salut la foule et lâche quelques mots en français mais reste tout de même un peu réservée. Sa voix ne craque ni sur le tempo rapide de Good For You, ni sur la douce ballade de Hope Ur Ok. Une prestation remarquable, qui a fait l’unanimité chez les fans : aucun regret.

      Finalement, le seul reproche qu’on peut faire à ce concert, c’est que, malgré ses chansons et les quelques reprises, on reste sur notre faim. Le concert d’Olivia n’a pas duré une heure, ce qui représente presque autant de temps que Baby Queen… Ceci dit, ce fut un premier concert remarquable, surtout quand on connait les fans français… On remercie Olivia et toute son équipe pour la qualité de la performance et l’authenticité du concert ! Et on a hâte de la revoir, évidemment.

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité