[Critique] « M A N I A » – Fall Out Boy : un revirement de style impressionnant

[Critique] « M A N I A » – Fall Out Boy : un revirement de style impressionnant

Fall Out Boy, groupe phare des années 2000 revient pour un septième album, M A N I A. 

Fall Out Boy, FOB, rock, pop, M A N I A

 

 

Le paysage musical a changé depuis 2005, et Fall Out Boy aussi

Que reste-t-il de la pop punk des années 2000 ?

C’est toujours avec une grande nostalgie que nous aimons nous replonger dans la décennie passée pour jammer sur le son pop punk à la Good Charlotte, Green Day ou Avril Lavigne. Les clips américains avaient tous ce filtre jaune à l’image si reconnaissable. Rien de tel qu’un bon titre punchy faussement rock et pas vraiment punk. Fall Out Boy a engendré des groupes comme Panic! At The Disco avec un réel engouement pour ce genre de musique. Le groupe avait ce côté pop ajouté à un côté résolument rock, des tempos rapides, des paroles épileptiques et un vent de fraîcheur soufflait sur la scène du rock acidulé.

Lorsque l’année dernière, les gars de Fall Out Boy annonçaient avoir abandonné l’idée initiale qui devait faire leur septième album, le public était resté pantois. Après tout, le groupe de l’Illinois était toujours resté sur la même longueur d’ondes tout au long de sa carrière : de grosses basses, la voix remarquable de leur chanteur Patrick Stump et des rythmes qui replongent en plein dans la période adolescente du lycée. Que ne fut pas à la surprise générale l’arrivée de M A N I A en ce début d’année 2018.

 

Fall Out Boy, FOB, gif, pop punk, rock

 

M A N I A : un album pop

Dès les premières notes de Young and Menace, on assiste à un revirement de style impressionnant, Fall Out Boy a laissé tomber le rock’n’roll. Le titre oscille entre de la soul pour se muer en une gifle électro, très loin des tubes que l’on a connus du groupe originaire de l’Illinois. Le son est très actuel, on pourrait entendre du Imagine Dragons, Justin Timberlake ou David Guetta s’exciter derrière ses platines. On s’attend presque à voir Katy Perry débarquer. 

La rythmique de HOLD ME TIGHT OR DON’T est présente dans tous les morceaux qu’on entend à la radio. Fall Out Boy réussit tout de même à ajouter un petit plus à cette rythmique trop banale. Peut-être la voix de Patrick Stump, qui a toujours été un énorme atout pour le groupe, ou les nananana qui réussissent à ne pas être énervants.

Certes, un titre comme Heaven’s Gate est véritablement beau, oscillant entre soul et blues et ce qu’il faut de rage à la Fall Out Boy. Mais on ne cesse de se dire tout au long de cette galette qu’il manque ce « je ne sais quoi » de fougueux. Nous restons loin des We’re Going Down, Centuries ou encore Thnks fr th Mmrs qui sont des classiques du rock de ces 20 dernières années.  

 

Fall Out Boy : un groupe aux paroles toujours aussi sérieuses

C’est en faisant attention aux paroles que Fall Out Boy se révèle : le groupe a toujours en lui le côté rock qui les a fait connaître. Pete Wentz, le bassiste, écrit principalement les paroles du groupe. Il est bipolaire et en a toujours parlé ouvertement.

Dans M A N I A, la pop est obscurcie par des phrases comme « I got rage every day on the inside » (Champion), « I testify if I die in my sleep/Then know that my life was just a killer dream » (Stay Frosty Royal Milk Tea), « There’s a madness that’s just coursing through me » (Youg and Menace).

La musique joyeuse s’est toujours bien alliée à la tristesse et la colère. Le mélange permet à Fall Out Boy de s’élever parmi les groupes de pop aux paroles parfois trop insipides. L’ironie règne toujours, notre âme d’emo s’en retrouve alors ravie, mais notre nostalgie reste ébranlée. Pas qu’un groupe avec encore beaucoup d’avenir doive rester sur la même lignée à l’infini, mais après tout, pourquoi aimons-nous visionner certains films que l’on connaît par cœur et sommes-nous attachés à idolâtrer des groupes qui nous ont tant fait rêver pendant des années ? Clairement, la réponse ne se retrouve pas dans M A N I A. La réponse au prochain opus ?

 

Un album court qui vise l’essentiel

M A N I A dure à peine 36 minutes et contient 10 titres. Ce qui est tout à fait honorable, mais certains côtés de l’album auraient mérité d’être un peu plus creusés. Quelques morceaux auraient pu être plus recherchés et ressembler aux plus aboutis Heaven’s Gate ou Wilson (Expensive Mistakes).

Certaines grosses ficelles destinées à plaire à un public large font perdre de leur originalité à certains morceaux. Les refrains et envolées trop prévisibles perdent de leur côté épique et galvanisant. Même si l’ensemble reste reconnaissable, on a du mal à se dire qu’il s’agisse d’un album de Fall Out Boy. Déception ou simple surprise ? Difficile de trancher.

Fall Out Boy, fob, MANIA, M A N I A

 

6,5/10

M A N I A est un album surprenant, efficace et loin d’être mauvais. Cependant, il ne ressemble en rien à ce qui fait l’identité de Fall Out Boy. Espérons qu’ils ne deviennent pas les nouveaux Maroon 5 de la musique en s’éloignant trop de leur son, celui qui nous a plu pendant près de 15 ans.

Fall Out Boy sera en concert le 3 avril prochain au Zénith de Paris, avec le groupe Against the Current. Les places sont d’ores et déjà disponibles ici.

Laissez votre commentaire