More
    More

      Les 10 titres que vous auriez dû écouter en 2016

      L’année qui s’achève a été un véritable condensé de gros tubes qui ont scruté les premières places des charts mondiaux et ont été entendus partout. Si certaines de ces chansons restent inoubliables et incontournables, il en reste qui sont restées dans l’ombre et sont encore méconnues du grand public. Voici les 10 titres qui n’ont pas ébloui par leur popularité mais dont la qualité leur fait aujourd’hui justice.

      Danny L Harle – Broken Flowers

      Le producteur anglais Danny L Hale, encore peu connu du public, a déjà contribué à plusieurs remixes pour Years & Years ou encore Christine and the Queens. Fin 2015, son EP Broken Flowers voit le jour avec le titre éponyme des plus dansants et entêtants. Il sortira en 2016 avec la quasi parfaite chanteuse pop, Carly Rae Jepsen, un titre inclassable et tout bonnement splendide.

      Anderson Paak. – Am I Wrong

      Anderson Paak. a sorti début 2016 Malibu, son deuxième album, avec la même formule qui lui avait réussi sur son premier album, un savant mélange de hip-hop et de r&b, la touche neo soul en plus cette fois. Accompagné par le rappeur Schoolboy Q, Anderson Paak. se place déjà comme l’une des valeurs montantes du r&b pour les années à venir.

      Laura Mvula & Nile Rodgers – Overcome

      Bien qu’entraînante, cette chanson est des plus émotives. La voix chaude et profonde de Laura Mvula et la guitare de Nile Rodgers contribuent à élever cette chanson vers quelque chose d’indescriptible, presque stellaire et pourtant si réel. L’album The Dreaming Room de Laura Mvula reste d’ailleurs, l’une des plus belles écoutes musicales de l’année 2016.

      Rat Boy – Move

      L’Angleterre a un temps connu Fatboy Slim jusqu’à le porter vers les cieux de la musique électronique mondiale. En 2016, le jeune Jordan Cardy alias Rat Boy dont l’allure de jeune glandeur et le rap mi virulent-mi nonchalant, rappelle cette scène british des années 1990, le côté sans gêne et désinvolte en plus.

      All Saints – One Strike

      Il y a 20 ans, les All Saints trustaient les premières places des charts mondiaux. Avec des classiques comme Pure Shores et Never Ever, elles ont imposé le girls band vocal comme pouvant être un atout musical de qualité, en plus d’être un outil marketing efficace. De retour en 2016 avec un nouvel album, elles prouvent une nouvelle fois qu’elles peuvent régaler tout en finesse tout en restant dans le coup !

      NAO – Fool to Love

      NAO est une chanteuse anglaise dont le premier album For All We Know a surpris en 2016. Oscillant entre la funk, l’électro et la pop mélodieuse, elle a réussi comme une AlunaGeorge ou encore Zara Larsson, elle s’impose au sein d’une nouvelle mouvance de la pop qui fait du bien.

      Glass Animals – Life Itself

      Après le très bon album Zaba sorti en 2014, Glass Animals a réitéré sa formule rock psychédélique ponctuée de rythmes afro dansants et pesants. Life Itself sonne comme une allitération quasiment envoûtante. Glass Animals ne déçoit pas et avec l’album How to Be a Human Being, le groupe britannique confirme que sa musique enivrante reste aussi agréable sur le deuxième album.

      Jessie Ware – Till the End

      Servant de bande originale pour le film Avant Toi de Thea Sharrock, la chanson Till the End de Jessie Ware suffit à elle seule pour émouvoir le premier récalcitrant aux comédies romantiques. A vrai dire, nul besoin d’être fan de comédies romantiques pour apprécier la perfection de ce titre, la voix chaude de Jessie Ware qui rappelle celle de Lisa Stanfield, et surtout cette musicalité à la Dido ou Paula Cole, qu’on est ravis de retrouver dans nos oreilles.

      Shura – What’s It Gonna Be?

      Il y a 10 ans, Sia n’évoquait rien à personne, bien que ses albums soient remarquables. Aujourd’hui, Shura emprunte le même chemin que la chanteuse superstar. Ressemblant à peu d’artistes l’ayant précédée, Shura a cette faculté de mêler le rétro et de faire de la musique moderne et presque avant gardiste sans que cela paraisse étrange. L’extrait What It’s Gonna Be? de son premier album Nothing’s Real n’est qu’un exemple bien choisi de cette faculté artistique que la jeune artiste possède.

      Captiva – Chemicals

      Nouveau groupe venu du Missouri, Captiva rappelle sur ce titre les années fougueuses des Artic Monkeys ou encore de The Kooks. Avec de longues plages instrumentales teintées de riffs bruts, saturées mais restant douces à l’oreille, Chemicals donne la pêche. Captiva nous captivera très certainement encore en 2017.

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité