More
    More

      Le Bateau Rouge #5, le délice de ce début d’automne

      A l’orée d’une ère où les festivals sont rois, nous sommes surpris par les expériences qui sortent des sentiers battus. C’est ce que nous avons découvert le weekend dernier (7 & 8 octobre 2017) à l’édition d’automne du Bateau Rouge, une association entre le Bateau Music et le Red House Studio, à la Forestière (Marne).

      Le pitch, une bande d’amis qui s’investit pour créer une journée de concerts dans un lieu hors du commun : cadre intimiste garanti où se côtoient la bonne humeur et les rencontres.

       

      Crédits Alexandra Pettenaro

       

      Au programme : un départ en bus le samedi midi de Bastille, des concerts dans le jardin durant l’après-midi ponctués par des temps de concerts en studio puis le final : un concert piano-voix dans l’église de la Forestière. Le bus repart à 22h mais pour les plus téméraires la soirée ne fait que commencer : une nuit de mix endiablés dans le salon, auprès du feu de cheminée : Dj Bonjour (fiancés), Loan, Camille RV, Breitling aka BRTZ. En résumé cela ressemble bien à un grand weekend entre amis.

      Côté technique, la mère d’un des organisateurs s’occupe de préparer tous les repas maison à prix mini (curry végétarien, grilled cheese, empanadas…), des matelas sont gonflés pour tout le monde, des navettes sont affrétées vers la gare le lendemain pour ceux qui ne sont pas déjà en covoiturage, et certains artistes restent même danser avec nous.

       

      Crédits Red House Studio

       

      15h dans le jardin. Charline Mignot aka Vendredi-sur-Mer est un des coups de cœur de l’année : une pop fraiche et sensuelle où le synthé sert de support à son flow mi-chanté mi-parlé. Ses textes susurrés sont empreints de poésie, et la danseuse qui l’accompagne sur scène est obnubilante. La Femme à la peau bleue et Filles désir ne risquent pas de passer inaperçu. Prochain concert le 18 janvier 2018 au Point Ephémère !

       

       

      14h30, 16h & 18h au studio. Perez nous a proposé trois sessions de concert au casque, plongés en immersion dans le studio du Red House. Renommé prince noir de la chanson française, sa musique est sombre et envoutante. Du dernier tube de l’été aux vacances continuent les trois musiciens ont offert des versions plus classiques de leurs morceaux.

       

       

      17h dans le jardin. 19h dans l’église. Le concert de Basile di Manski sur la scène du Bateau Rouge –et qui s’est prolongé dans l’église- était un sans-faute : un concert planant mêlant une pop futuriste et des pointes de (hollow) italo disco. Sa musique est mystique et décalée : on aime l’éclectisme de ses inspirations.

      Le concert se termine à point nommé, avant que la pluie ne fasse irruption. Dans l’église, Basile joue trois chansons dont l’incontournable The Story of a Magnificent Blowjob, une belle audace qui sacralise les paroles de la chanson.

       

       

      19h30 dans l’église. La session acoustique dans l’église est invariablement un moment mystique. Et c’est Nach qui a eu la chance de s’y coller. Nach est la benjamine des Chedid, et l’on sent que sa formation classique l’a faite maitriser avec brio le challenge. Une voix puissante et un registre personnel et sensible.

      Téméraire, la chanteuse fait tourner la set list au sein du public qui décidera des chansons jouées : certaines l’étant pour la première fois face à un public.

       

       

      Convaincu ? Session #6 en mai 2018

      Illustration de Mathilde Bedouet

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.