More
    More

      La playlist de la rédaction #74 : 6 nouveautés à écouter d’urgence

      Chez JustFocus, on aime tous les styles de musique. Et pour que votre playlist ne soit jamais trop datée, notre équipe de rédacteurs vous propose en ce début de semaine la playlist de la rédaction #74, une sélection de 6 titres fraîchement sortis. De Aimer à Jessie Reyez en passant par Arch Enemy, voici un tour à 360 degrés des dernières nouveautés à ajouter à sa playlist !

      Les choix de Childéric

      Far OutWrong (feat. Emilia Ali)

      https://soundcloud.com/faroutofficial/sets/far-out-wrong-feat-emilia-ali

      Cinquième titre du duo assez mystérieux, Far Out change cette fois-ci son style électro pour un son Future Bass avec la voix d’Emilia Ali, qui avait fait un featuring sur la musique de Cancer par Xan Griffin il y a 3 mois. Le label du DJ/producteur Steve Void appelé Strange Fruits, continue à propulser, avec aujourd’hui seulement une dizaines de titres de ses talents.

      GammerStay Tonight (feat. Dylan Matthew)

      Attention, ici c’est du 160BM. Ceux qui ne sont pas habitués vont se sentir un peu dévasté dès le premier drop (1mn16), mais c’est bien ça le HardEDM, mouvement musical qui se relance depuis quelques années notamment grâce à Kayzo (que vous avez dû voir apparaître lors d’un set de DJ Snake à l’UMF ou autre). Gammer est un génie de production depuis pas mal d’années et on compte bien vous en parler dans une grosse rétrospective dédié à ce gars délirant et très proche de ses fans -je dirais même le plus proche- avant la fin de l’année. En ce qui concerne ce track, l’influence majeure de ce titre vient clairement de son ami que l’on vous a cité plus haut, Kayzo. La voix de Dylan Matthew, pitchée au max lors du drop ou pour la partie Dubstep du titre, donne l’énergie suffisante pour faire du « headbang » (oui, ça n’existe pas que pour le Metal). Un titre disponible sur mon label préféré Monstercat que Gammer a investi depuis peu, grâce à Kayzo mais aussi Darren Styles !

      AimerRokutousei no Yoru

      Cette semaine je reviens sur un titre de la chanteuse japonaise, Aimer et du compositeur original, Tobinai Masahiro. Ce morceau sorti dans la compilation Best Selection : Blanc mais aussi dans le générique de fin de l’animé No. 6 est incroyable de par sa poésie et son incroyable envolée. C’est d’ailleurs assez dur pour la chanteuse de l’interpréter correctement, et l’on sentira dans sa voix, une petite faiblesse, comme si elle allait pleurer. Une musique calme mais pourtant triste. Une voix douce mais pourtant submergée par l’émotion. C’est géant.

      Le choix d’Azelice

      Arch EnemyThe Race

      Le troisième single du dernier album d’Arch Enemy Will to power a enfin son clip ! Pour The race, le groupe a choisi de faire du clip des extraits de concert en noir et blanc. Avec des enchaînements rapides comme le rythme de la musique, des jeux de lumière tant au niveau des contrastes que de l’éblouissement, la structure du clip se pose en soutien par rapport au texte engagé. Comble de bonheur, les sous-titres anglais sont même disponibles pour ceux qui souhaiteraient accompagner Alyssa au chant !

      Les choix d’Emma

      Jessie ReyezPhone Calls

      Sélectionnée par VEVO dans la catégorie LIFT, Jessie Reyez est une des découvertes de la scène RnB canadienne de l’année. Après la sortie de son premier EP Kiddo en avril dernier, elle revient donc avec Phone Calls, morceau qui aborde ce qui semble être une rupture entre deux amies. Jessie Reyez se démarque une fois encore par le contraste entre voix enrouée et sensible, et paroles parfois crues. La recette est addictive et on pourra d’ailleurs la retrouver le 15 février prochain à l’Olympia en première partie de PartyNextDoor !

      Bishop BriggsDream 

      Directement inspiré d’un rêve de l’artiste, Dream, deuxième single de Bishop Briggs sorti en 2017 possède désormais son propre clip. A l’image de l’esthétique de la chanteuse, le clip est simple mais puissant, et illustre d’une manière relativement sombre les idées oniriques qui découlent du morceau. On ne se lasse toujours pas de la facilité avec laquelle l’artiste britannique interprète ses singles, et depuis la sortie de River l’année dernière, on ne fait qu’attendre désespérément des dates européennes…

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.