More
    More

      Kevin Morby à la Villette Sonique le 22 mai 2015

      Un petit génie du folk venu d’outre-Atlantique à connaitre d’urgence : il titille la grâce de Bob Dylan avec des mots d’un Leonard Cohen et une instrumentation 60’s digne des Byrds ou des Kinks. Un authentique voyage vers le passé servi par une voix d’ange, que demander de plus pour ce premier concert de la soirée organisée par la Villette Sonique, à la Grande Halle de la Villette.

      L'album "Harlem River" de Kevin Morby
      L’album « Harlem River » de Kevin Morby

       Il avait fait sensation à la Route du Rock en 2013, mais sans qu’on le remémore davantage, faute d’avoir un album édité en France. Le streaming plus au moins payant, et le bouche à oreille aidant, il gagne maintenant à être parmi les « indés du moment ». Difficile d’oublier ce timbre cristallin lorsqu’il entonne « Wild Side »(Oh the Places You’ll Go)« , au refrain triomphant. Les dieux de la folk sont encore vivants, et Kevin leur doit leur musique et influence : ses chansons sont celles de la musicalité intemporelle de « Desire » d’un certain Bob Dylan, les structures des chansons, celles d’un Leonard Cohen (mais en accéléré). Quant à sa voix, elle évoque Neil Young, que lui n’aurait pas renié rien que pour sa justesse et son aisance pour les aigus. Aussi discret et anti star-système qu’il soit (et c’est tant mieux, le connaitre reste donc un privilège d’autant plus appréciable), on va quand même participer à ce très bon festival par ailleurs, rien que pour Kevin, qui reste le seul élève sage de la soirée, le reste des groupes sera en effet très garage-rock bien gras et méchant.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.