More
    More

      Jeunesaint : « Sans amour on ne se connaît pas réellement »

      Sorti le 4 mars, CHAOS HARMONIA : L’odyssée est le troisième EP de Jeunesaint. Un projet poétique où les histoires d’amour glissent sur les prods, et qui s’inscrit dans la continuité de ses précédents EPs. A cette occasion, JustFocus a échangé avec l’artiste : 

      “Elles savent que j’peux die pour elles / Elles pourront essayer mais jamais te dépasser fuck les erreurs du passé.” Tels sont les premiers mots de Jeunesaint dans l’Intro de son précédent EP AZUREA : L’issue, sorti en 2021. Sur la cover du projet, on distingue deux amoureux assis, devant un ciel aux diverses nuances de bleu. La femme garde ses ailes près d’elle, des ailes qui se déploient sur la cover du troisième EP CHAOS HARMONIA : L’odyssée. Les deux amants sont dans une ambiance plus oppressante. Une épée surplombe le couple, faisant peut-être référence à l’épée de Damoclès. Dans l’Intro Jeunesaint débite ces mots : “M’en aller avec elle car elle se balade dans ma tête / J’ai besoin d’un parapluie car il pleut au paradis”.

      Au fil du projet, Jeunesaint se confronte aux sentiments douloureux que provoque l’amour. Entre questionnement et attirance, l’artiste lâche les pensées qui remplissent son cœur, comme dans Babymama“Babymama j’suis dans le mal / t’étais ma muse ouais / Plus de vibe quand tu t’éloignes. » Un sentiment qui se fait encore plus persistant dans Deux Ex Machina, avant de prendre une tournure plus introspective dans STORY. L’EP se finit par un featuring avec Cloé Mailly sur Dolce Agonia, nous laissant sur une note presque fantastique, venant clôturer l’histoire des deux amants : “Ce ne sera plus jamais comme avant” même si un espoir semble persister dans le cœur de Jeunesaint. 

      Jeunesaint nous explique sa vision de l’amour

      L’amour est un thème majeur pour Jeunesaint. Il nous parle de la représentation qu’il a de ce sentiment : « L’amour est ce qui nous permet de supporter le chaos de la vie. Il fait ressentir les émotions les plus extrêmes, or ce sont ces émotions qui nous permettent de nous connaître : sans amour on ne se connaît pas réellement. Je ne parle pas forcément d’amour charnel, mais d’amour inconditionnel, comme celui que me donnent mes parents par exemple.»

      Quand à ses choix artistiques il explique : « Mon premier projet s’appelle Néréides parce que je parle d’amour des femmes et j’en fais une représentation. Les Néréides sont des sirènes qui peuvent à la fois aider les marins, ou leur porter préjudice. L’amour fonctionne de la même manière. » A chaque projet, Jeunesaint porte une grande attention aux nuances : « Le deuxième EP s’appelle Azurea et non Azur, parce qu’il y a une nuance au niveau du bleu : il est aussi nuancé que l’amour. Quant à l’EP Chaos Harmonia, il présente une autre forme d’ambiance :  l’amour peut nous amener aussi bien vers le désordre que vers la symbiose. » Il ajoute à propos de son dernier projet : « Cet EP retranscrit une expérience de vie, c’est un message existentiel. C’est pour ça qu’il a un titre qui pousse à la réflexion, comme les deux EPs précédents. Les gens peuvent s’y identifier. »

      Il conclut sur sa vision de la vie : « De l’ordre naît le chaos, et du chaos naît l’harmonie. Nos vies, nos relations, nos passions, nos déceptions, nos victoires…tout ce qui fait de nous des êtres vivants fonctionne en cycle…mais il y a toujours une issue. C’est parce qu’on connaît la défaite qu’on connaît vraiment la victoire »

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité