More
    More

      Festival de Beauregard 2015: Report Live du Vendredi 3 juillet

      En ce Vendredi 3 juillet, 2ème jour du festival Beauregard, plusieurs artistes nous ont fait le plaisir de monter sur scène. Sur la scène « John », Electric octopus orchestra, Baxter Dury, Dominique A, Christine and the Queen et Jungle se sont succédés. Sur la scène « Beauregard », ce sont Gomina, Bo ningen, Cypress Hill, Alt-J et pour finir, Super discount 3 live qui ont fait danser le public ! Le temps était, pour le plus grand plaisir des festivaliers, au beau fixe en cette deuxième journée. Après la soirée métal d’ouverture hier soir où ont livré leur show Headcharger, Crucified Barbara et Scorpions, place à cette deuxième journée !

      Electric octopus orchestra est entré sur scène à 16h30, ouvrant le bal des concerts. Les deux compères ont signé un set très rock’n’roll, rythmé par des gros sons de guitare -leur signature sur chaque scène-. Les premiers festivaliers ont été fortement emballés par ce groupe qui fête cette année ses 10 ans de carrière.
      Gomina a ensuite suivi sur la scène Beauregard, livrant une prestation psychédélique (comme chacun de leur concert) !
      18h05, petit concert d’une heure de Bakster Dury, toujours aussi agréable à écouter. Ses mélodies pétillantes ont fait danser le public en cette fin d’après-midi ensoleillée !
      Le concert suivant commence par l’un des guitaristes qui pose déjà les ondes électriques bien connues de ce groupe Japonais/Londonien, Bo Ningen. Puis, les trois autres membres du groupe le rejoignent sur scène,  toujours bien dans leur style. Les quatre japonnais abordent un look cheveux long et barbe longue pour les hommes, cheveux longs pour les femmes et style androgyne gothique pour les deux ! Le cadre est donc posé! C’est parti pour une heure de punk acide made in Japan ! Et on peut dire qu’il est pour le moins atypique d’assister à un live en japonais. L’ensemble du groupe  exprime une grande aisance sur scène, de par leur danse et la façon dont ils bougent qui leur est bien particulière. On remarque aussi rapidement que la chanteuse, Taigen Kawabe, vit ses chansons avec énergie et nous transporte dans leur monde avec ses mimiques très expressives. Beau show haut en originalité venu du pays du soleil levant !

      Bo-Ningen
      A 20h10, c’est Dominique A qui a pris place sur la scène « John ». Comme prévu, ce grand artiste de la chanson française a présenté son dernier album « Eléor ». Celui ci nous a transporté dans son monde à travers sa poésie. Des gens de tout âges étaient devant la scène, chantant en cœur avec cet artiste aimé des français.

      Pour leur tournée européenne, Cypress Hill  nous fait le plaisir de marquer l’arrêt dans notre province normande. Très attendu ce vendredi soir, le groupe ne nous a pas mentis lors d’une brève conférence de presse, avant le concert, lorsqu’ils ont dit qu’ils comptaient  mettre l’ambiance ! En effet, Sen dog a annoncé que nous devrions nous attendre  à «  un live théâtral, bourré d’énergie, et une vraie communion avec le public (…)  Ce sera aussi un concert enfumé. Pas à cause d’une machine à fumée, (…) il y aura des fumeurs de marijuana partout, y compris sur scène. Et bien sûr, nous jouerons nos chansons connues, (…) On n’imagine pas de monter sur scène sans chanter Insane in the brain par exemple. ». Les 30 minutes précédant le show, le public était déjà au top,  acclamant Sen Dog, B-Real et Eric Bobo, les 3 membres de Cypress Hill, un groupe mythique avec de nombreuses influences musicales  telles que  le raggae, hip-hop, rock, hardcore, … Et nous n’avons pas été déçus !! Ces derniers ont su tenir leur engagement avec un set bien rythmé, chantant bien évidement leurs chansons cultes pour le plus grand plaisir de leurs nombreux fans! Le public était au rendez- vous lors des nombreuses sollicitations du groupe, créant une belle cohésion  et une très bonne ambiance !

      Cypress Hill

      Christine and the Queens était une des têtes d’affiche cette année. Cette jeune et talentueuse artiste française, à la carrière fulgurante, était LA fille à ne pas louper aujourd’hui. Ses nombreuses prestations scéniques, caractérisées par des chorégraphies aux origines « Jakson-esque » ou « Bowie-sque » (entre autre) ont conquis le public.Christine and the Queens a vraiment un style bien particulier, que ses fans aiment particulièrement. Ses mélodies, autant que ses chorégraphies, sont hypnotisantes. Cette artiste arrive à emmener son public avec elle, de la première minute du show (car c’en est un!) à la dernière. Durant 60 minutes se mélangent, humour, beauté, pertinence et émotions. Le tout avec un jeu de lumière magnifique, qui rend vivant les chansons qu’elle chante si bien. Mention spéciale à ses talenteux (et endurants) danseurs qui sont simplement aussi époustouflants que leur « Queen » !

      Christine and the queens

       

      La révélation de l’édition de 2013, ALT-J, a à nouveau mis le feu lors de leur passage cette année. Ces derniers ont fait un bel effort scénique avec de beaux jeux de lumières, qui étaient en parfaite cohésion avec leur ambiance musicale. Ce groupe composé d’un batteur, d’un claviériste, d’un guitariste/chanteur et d’un bassiste a complètement conquis le public. Ils étaient très attendus par tout le monde, et ça n’a pas été une déception !

      Alt-J

       

      Annoncé pour la fin de soirée (1h du matin), le groupe Jungle a su réveiller les foules. Ce jeune groupe au style bien personnel a ambiancé les festivaliers encore présents. Il est vrai que leur son très rythmé et groovy donne une envie irrépressible de danser. Les lumières étaient également en fête lors de ce show, et donnaient un vrai décor, une réelle ambiance à ce concert. Les mélodies tantôt suaves, tantôt psychédéliques ont en quelque sorte hypnotisé le public lors des dernières heures musicales de cette douce nuit.

      Super discount live 3 était le dernier artiste à se produire sur la scène « Beauregard ». Ce DJ de 45ans, habitué des scènes, a fait danser un bon nombre de personnes encore présentes à 2h. Dans un sursaut d’énergie, le public a pu sauter et danser sur la musique électronique de cet artiste. Après cet ultime danse, les festivaliers rentrent reprendre quelques forces avant de remettre ça demain !

       

      Ines Khazaz/MorganeRosolenet.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.