More
    More

      MAX M – Interview à suivre sur Just Focus

      Bonjour Max M, peux-tu te présenter ? 

      Bonjour ! J’ai 44 ans, je suis originaire du Nord de la France et après une carrière dans l’informatique, j’ai décidé de devenir producteur de musique pop/électronique.

      Entre les States et la France, quel est ton terrain de jeu favori ?

      Question délicate ! En toute franchise, la situation est très compliquée pour les artistes indépendants en France et les gros media sont peu enclins à aider les projets émergents à se faire connaître. La situation est différente aux States, en Amérique Latine ou encore au Royaume Uni. En effet, là-bas si le son plaît, on te donne ta chance, que tu sois indépendant ou signé. Pour le moment, ce sont donc les autres pays, même si j’aimerai bien évidemment être plus présent en France. 

      Tu es producteur et une/un interprète pose sa voix sur tes titres, comment tu choisis tes collaborations ? 

      Lorsque ma démo est suffisamment aboutie, je dois trouver la ou le bon(ne) interprète. Les deux points les plus importants pour moi sont l’émotion que l’interprète va dégager ainsi que le fait de choisir le bon timbre de voix, celui qui va bien coller avec l’idée que je me fais du titre. Ce n’est pas évident ! Je pars donc à la recherche de la bonne personne pour le moment soit via mon réseau, soit via des plateformes de mise en relation d’artistes..  

      max m
      Copyright : Avril Dunoyer

      Une chanson de Max M ça se construit comment ? 

      Je commence toujours par la partie harmonique car elle correspond pour moi à l’émotion que je veux transmettre dans le titre. Ensuite, je fais une ébauche de ligne de basse puis j’ajoute un beat minimaliste. Sur la base de ces idées, je dessine le refrain en premier, puis le reste de la structure. Une fois l’instru faite, je passe à la partie vocale que je travaille en général directement avec l’interprète. Une fois que la ligne vocale me plaît, je peaufine la production puis fait le mix et le master du titre.

      Tu es quelqu’un de très pointilleux dans tes arrangements, comment tu définirais la petite touche Max M dans tes prods ? 

      Mon leitmotiv est que l’on ne doit pas s’ennuyer en écoutant le titre, que cela soit l’instru seule ou avec la voix. Au-delà de l’émotion que je veux partager, Il y a donc dans mes productions beaucoup d’éléments ayant pour objectif de maintenir l’attention et donner envie de l’écouter jusqu’au bout. 

      max m
      Copyright : Avril Dunoyer

      De façon plus large, quelles sont tes inspirations et/ou influences ?

      Côté influences en termes de production, j’aime beaucoup le travail des producteurs Suédois de pop/électronique tels que Max Martin (et non le choix de mon nom n’a rien à voir ). En ce qui concerne les inspirations, je suis très éclectique ! Cela peut être le hip-hop, le rock, le metal… J’ai une affection particulière pour l’Eurodance des années 90 et les années 80. 

      Certains artistes se considèrent comme des artistes “du live”, toi, en tant que dj et producteur tu te situes plutôt devant ou derrière la scène ? 

      Pour le moment plutôt derrière, d’autant que j’ai lancé mon projet peu de temps avant le premier confinement, mais j’espère pouvoir faire du live dans un avenir proche tout en trouvant le bon équilibre entre la scène et le fait de créer de nouveaux titres.

      As-tu des concerts en prévision ?

      Pas pour le moment.

      Copyright Photos Avril Dunoyer

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité