[Report] Black Lilys font salle comble aux Trois Baudets

[Report] Black Lilys font salle comble aux Trois Baudets

Les Black lilys était de retour dans la capitale pour un concert éclair aux trois baudets. Trop court… Mais un vrai plaisir de les retrouver.

Les trois baudets fait partie de ses salles ouvertes à la découverte. Avec sa formule une soirée / trois concerts, elle permet à des artistes en devenir de prendre un peu de place sur la scène parisienne.

Mardi 5 juin, Camille et Robin de Black lilys ouvrait le bal. Et on sait combien l’exercice de la première partie de soirée n’est pas évidente. Déjà parce que le public parisien n’est pas réputé pour être ponctuel ; ensuite parce qu’il faut savoir assurer rapidement pour embarquer un public qui parfois attend un autre artiste. Ici, le programme des trois baudets permet vraiment de laisser la place à chaque groupe et le public vient vraiment pour la découverte. Et la salle était donc déjà pleine lorsque la sœur et le frère entre sur scène. Une surprise mais surtout un vrai plaisir que les lyonnais vont partager intensément avec ceux qui ont fait l’effort de venir à l’heure.

Le concert ouvre sur Blood Ties. On prend alors conscience que le cocon des trois baudets leur va parfaitement. Les applaudissements ne se font pas attendre. Le public est déjà captivé, conquit.
Black lilys enchaine sur Nightfall et le concert monte en intensité. Les lumières ont été bien travaillées et participent à l’ambiance des chansons.
À la fin de ce titre, Camille prend la parole pour présenter leur duo. Elle raconte que ce n’est pas la première fois qu’ils se produisent aux trois baudets et que la dernière fois, l’ambiance était très particulière. Après avoir eux-mêmes été public dans cette salle et testé le confort des fauteuils, ils ont compris à quoi été due la tranquillité du public. « On espère que vous êtes bien installé mais hésitez pas à bouger. »

Le concert reprend sur Wrong timing. En sent que ce morceau emporte et malgré le côté douillet des assises, quelques têtes balancent.
C’est ensuite le moment de fouiller les émotions avec Dust of you. Bien que plus doux, ce titre soulève l’enthousiasme du public qui est de plus en plus expressif au fil de la setlist.
On entre ensuite dans Behind the street. Là aussi il y a une montée en puissance qui prend aux tripes et fini en apothéose. En live c’est un frisson assuré !

Mais le concert touche déjà à sa fin et c’est à regret que Camille annonce la dernière chanson. Il s’agit de Shelter. Attentif, les trois baudets savoure jusqu’à la dernière note avant d’exploser en cri de soutien et en applaudissements.

Alors que Robin et Camille quitte la salle en remerciant profondément les parisiens, déjà tout le monde est désireux de les rencontrer à l’entrée. Adultes, mais aussi quelques enfants venus avec leur parents, complètement hypnotisé par les compositions de Black lilys et désireux de leur poser des questions… Avec la timidité et la candeur des jeunes fans. C’est touchant et on se rappelle de notre interview. Leur musique n’a pas de frontière générationnelle, c’est une évidence !

Comme l’a dit Camille à la fin du concert : « ce fut court mais intense ». On sait qu’ils ont déjà hâte de revenir et nous aussi. On est d’ailleurs curieux de ce que donnerait leur musique dans une salle avec un public debout… Un petit divan du monde… Ou pourquoi pas un trianon. On leur souhaite !

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.