L’importance de bien choisir son micro en fonction de votre utilisation

0
59

A l’instar d’une caméra, il est important de définir quels seront vos critères d’utilisation lorsque vous achetez un micro. A l’heure où depuis plus de deux ans, les visioconférences et autres moments numériques sont devenue monnaie courante dans notre vie, vous apprécierez quelques pistes qui vous orienteront dans votre futur achat. 

Vos besoins en terme de micro seront définis en fonction de votre domaine d’activité. Effectivement, un musicien orientera ses recherches différemment de celles opérées par un musicien. Il en va de même pour un animateur de podcast, d’un ingénieur son…

Les prises de son sur un tournage

Prenons l’exemple d’un vidéaste, plusieurs options s’offrent à vous lorsque vous réalisez une interview. Dans une pièce fermée à l’abri de toute source extérieure, si vous ne disposez pas d’un solide budget, vous pourrez vous limiter à l’achat d’un enregistreur ou bien d’un micro unidirectionnel. Il vous faudra penser par contre à l’importance d’une bonnette même si vous n’êtes pas en extérieur.

Qu’est-ce qu’une bonnette? Il s’agit d’une pièce de mousse qui épouse la forme de la capsule de votre micro. Elle permettra de diminuer au mieux tout mouvement d’air. Votre priorité sera de toute manière d’isoler au mieux votre micro afin que vous puissiez avoir une prise de son optimale.

Tous vos contrats ne vous permettront pas d’engager un ingénieur son et vous êtes bien souvent obligé de cumuler plusieurs casquettes en tant que réalisateur dans le corporate. Afin de limiter au mieux le travail en post production, si vous êtes en mesure d’investir, l’achat d’un micro-cravate sera une plus-value pour tous vos tournages. Les caméras et accessoires de tournages sont de plus abordables à notre époque et vous pourrez amortir peu à peu cet achat en prenant en compte cette donnée lorsque vous envoyez vos devis à vos clients.

Sur un film …

Vos besoins évolueront aussi en fonction de la configuration avec laquelle vous devrez composer. Au cinéma, le travail d’un ingénieur son est d’une importance vitale quel que soit le film. Mais sa charge sera bien plus grande sur des longs-métrages comme Metal of Sound où l’expérience sonore demande des recherches en amont très importantes. Là encore, il vous faudra vous procurer le matériel adéquat pour être en mesure de coller aux attentes de votre équipe.

L’émergence des podcasts

On ne compte plus le nombre de podcasts présents sur les réseaux sociaux. Ils touchent à de nombreuses thématiques et attirent sans cesse de plus en plus de fans. L’une des raisons expliquant leur nombre croissant est que vous pouvez en créer avec un matériel limité.

Il vous suffit d’un smartphone de qualité, d’un petit trépied et d’un micro avec une sortie USB. On privilégiera l’aspect multimédia pour avoir une prise de son qui collera parfaitement à notre utilisation.

Certains micros ont des presets commutables qui faciliteront vos prises d’enregistrements dans ces situations spécifiques : voix parlée, voix chantée et instrument.

Quel micro choisir pour une / un artiste vocal?

Si on vous parle de mezzo-soprano, ténor, contraltos, basse, contre-ténor… Vous penserez forcément aux types de voix que l’on peut retrouver chez les femmes et les hommes. On en déduit forcément qu’un type spécifique micro ne sera pas adapté à toutes les voix.

Avant de se pencher un peu plus sur ce point important, vous êtes plutôt micro filaire ou sans fil? En studio d’enregistrement, on sera moins pointilleux sur la mobilité puisque nous ne sommes pas face à un auditoire. Le but étant principalement d’enregistrer votre voix, un micro filaire ne sera pas un frein.

Sur scène, la donne est différente. Si on a la chance de se produire dans de grands espaces, et qu’on a le besoin de communier avec son public, vous serez plus à l’aise avec un micro sans fil, cela va de soi. Le principe de la technologie sans film est des plus simples. Il s’agit d’un couple composé d’un émetteur (qui peut être un micro main ou serre-tête…) et un récepteur.

La directivité d’un micro est une donnée essentielle à prendre en compte lors de votre achat. Il en existe 5 principales : Omnidirectionnel, Bidirectionnel, Cardioïde, et Supercardïode / Hypercardioïde.

Un micro omnidirectionnel, comme son nom l’indique, captera le son quelle que soit la direction. On parle dans ce cas d’une couverture à 360 degrés. Un outil de ce type est plus indiqué pour enregistrer des ambiances.

Pour la scène, on penchera plus vers un micro cardioïde ou supdercardioïde en raison de leur directivité vers l’avant et d’une sensibilité spécifique.

Des critères comme la sensibilité, le souffle et la courbe de réponse sont aussi à prendre en compte avant le moindre choix.

La courbe de réponse nous indique clairement que chaque micro à son empreinte particulière. Il ne réagira pas de la même façon aux médiums et aux aigus par exemple.

Les enregistrements sonores des instruments

Chaque instrument de musique ayant des spécificités particulières, vous ne pourrez pas utiliser le même type de micro lorsque dans votre formation, vous avez une batterie et un piano.

Pour capter au mieux le son d’une caisse ou grosse caisse, il vous faudra un micro capable d’accepter de fort niveaux. Plusieurs modèles sont conseillés par des spécialistes en fonction de votre utilisation : Les shure PGA, Les Shure Ksm…

Pour un pianiste, le SM81 peut être un choix pertinent. C’est aussi le cas du MV51 qui, vous serez surpris, est aussi recommandé dans le cadre de la prise de son de podcast.

De nombreux facteurs sont à prendre en compte avant d’acheter un micro, on vous recommande chaudement ce site qui liste des points essentiels.

Photo de couverture utilisée.