More
    More

      Beauregard : Day 3

      Dernier jour à Beauregard ! Le dimanche est traditionnellement plus calme, souvent plus familial. On assistera ainsi aux concerts de Lou Doillon et Beirut, tranquillement installé dans l’herbe pour se reposer des deux jours précédents. Ils auront chacun rempli leur rôle mais sans toutefois réussir à nous surprendre.

      PJ Harvey

      PJ Harvey

      Le soleil n’était pas encore couché et on voyait déjà débarquer une reine anglaise. Mais pas n’importe quelle reine : celle du rock. Majestueux, tel était le mot pour définir PJ Harvey et les 9 musiciens l’accompagnant. Percussions, guitares, cuivres, autant d’instrument destinés à servir une œuvre rock commune. On aurait pu craindre qu’autant d’instruments créent une impression de surplus mais le dosage était tel que chacun semblait avoir son rôle à jouer dans cette grande cérémonie musicale. Certains lui reprochaient un manque d’interaction avec le public, mais PJ Harvey transmet ses émotions dans sa musique avant tout. Elle nous offraient un véritable spectacle, et on ne pouvait en profiter qu’en abandonnant pendant un instant notre propre existence pour nous fondre dans l’univers musical de la grande dame anglaise.

      Louise Attaque

      Louise Attaque

      Après une tournée de concerts à travers toute la France, Louise Attaque vadrouille de festival en festival. Ainsi, naturellement le groupe s’est arrêté à Beauregard. Ils nous ont donc présenté leur nouvel album « Anomalie », que certains dans le public connaissaient visiblement déjà par cœur. Bien sûr, les célèbres « Léa », « Ton Invitation », « Les Nuits Parisiennes » et « J’t’emmène au vent » ont fait rejaillir des souvenirs datant maintenant de plus d’une dizaine d’années chez nombre de spectateurs. On ne peut alors qu’encourager le groupe à continuer de composer au sein de Louise Attaque plutôt que de se disperser comme l’avait fait Gaétan Roussel avec une réussite musicale mitigée.

      Jurassic 5

      Jurassic 5

      Il était audacieux d’inviter un groupe de hip hop pour conclure le festival. Le résultat, bien qu’évident rétrospectivement, avait de quoi surprendre sur le moment : peu de monde est resté pour assister au concert des Jurassic 5. Il faut dire que des problèmes techniques ont entraîné un retard conséquent : il a fallu attendre 25 minutes de plus pour voir les 6 compères californiens sur scène. On peut imaginer que ce retard aura dissuadé les moins téméraires à rester. Pourtant, c’est un véritable show que nous a offert Jurassic 5. Les quatre rappeurs déversent un flot de paroles sans interruption, tandis que les deux DJ nous plongent dans un univers presque funk. L’interaction avec le public est totale alors que ce dernier n’a en majorité jamais vu le groupe en concert, et on peut imaginer qu’un certain nombre ne connaissait pas le groupe avant son annonce à la programmation de Beauregard. Ce sera donc un très bon concert de clôture de festival, finalement plus intéressant que Lenny Kravitz qui avait déçu beaucoup de monde l’année passée.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité