More
    More

      Roland-Garros : La consécration suprême du Djoker

      Ce dimanche  le serbe Novak Djokovic a vaincu le grec Stefanos Tsitsipas dans un match en 5 sets en finale des Internationaux de France alors qu’il était mené 2 sets à 0. Le numéro 1 mondial a alors remporté son 19e titre en Grand Chelem, seulement un de moins que Roger Federer et Rafael Nadal.

      Il est possible que le débat sur le G.O.A.T ( Greatest Of All Time) soit infini mais une chose est certaine : Novak Djokovic s’approche dangereusement de Roger Federer et Rafael Nadal. Cette deuxième victoire à Roland-Garros – après celle de 2016 – face à Stefanos Tsitsipas (6-7, 2-6, 6-3, 6-2, 6-4) au cours d’un match qui aura duré 4 heures et 11 minutes lui a offert un 19e Titre du Grand Chelem et, par la même, un argument de taille face à ses 2 concurrents.

      Roland-Garros : La consécration suprême du Djoker

      Novak Djokovic n’est plus qu’à une encablure de ses deux adversaires. Cette victoire à Roland lui a permis de devenir le premier joueur de l’ère Open à remporter au moins deux fois les 4 tournois majeurs.

      Tsitsipas tient la pression 

      Mais pour avoir pu entrer dans l’Histoire – devenant au passage le premier joueur à remporter 7 grands tournois passé 30 ans soit un de plus que Nadal – il lui a fallu venir à bout du (sur)doué Stefanos Tsitsipas en finale. On s’est tous demandé comment Tsitsipas allait aborder sa première finale en Grand Chelem et comment Djokovic avait récupéré de son énorme combat physique et mental face à Nadal en demi-finales.

      Roland-Garros : La consécration suprême du Djoker

      Dès le début du match, Stefanos Tsitsipas tient la pression. Il faut dire que comme Djokovic n’avait pas encore actionné le mode « rouleau compresseur », le plus jeune des deux joueurs (12 ans d’écart) a pu prendre les devants. Malgré l’échange de break en fin de set, ce premier set s’est dénoué au tie-break. Tsitsipas avait pourtant bien commencé en menant 5-2 mais, très vite, il a été rejoint par le serbe (5-5). Ce dernier a commis 2 fautes directes offrant ainsi la première manche à son adversaire.

      Djokovic revoit ses plans 

      Dans la foulée, Tsitsipas breakait d’entrée de deuxième set et conservait cette avance jusqu’au double break (5-2). Mais le jeune Grec s’est adjugé le set sur un ace qu’il remporte 6-2. Magistral quand il s’agissait de briser les diagonales par un long coup de ligne, Tsitsipas expédia la deuxième manche en un peu plus d’une demi-heure (35 minutes exactement).

      Roland-Garros : La consécration suprême du Djoker

      Comme en huitièmes de finale face à l’Italien Lorenzo Musetti, le Djoker rejoint les vestiaires pour se changer. C’est un autre homme qui en revient. Face au tenant du titre Rafael Nadal, Djokovic avait choisi d’user son adversaire pour le renverser. Mais face au jeune Grec, cette tactique n’a pas fonctionné et le Serbe a dû revoir ses plans. Il a d’abord commencé par frapper plus fort (une moyenne de 166km/h pour le deuxième set, 173km/h pour le troisième et enfin 180km/h pour le quatrième). Puis, il a également diriger ses tirs régulièrement vers l’extérieur pour s’ouvrir le court et finir en coup droit. Djoko a aussi alterné jeux longs et amorties irrattrapables pour rafler les deux manches suivantes.

      Un dernier combat aussi bien physique que mental

      Le dernier set semblait être un combat aussi bien physique que mental. Face au numéro 1 mondial qui dirigeait l’échange, Tsitsipas se devait de couvrir tout le terrain. Et, de ce fait, y laisser des plumes. Grandement soutenu par le public du court Philippe-Chatrier, le jeune Grec ne se décourageait pas mais céda son service dès le 3e jeu. Erreur fatale qui bénéficie à son ainé conservant le break jusque la fin de la manche (6-4). 

      Cette fois n’a donc pas été la bonne pour le jeune Grec Stefanos Tsitsipas. La Next Gen attendra…

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité