More
    More

      Football : l’Estac de Troyes est champion de France de Ligue 2 !

      À l’occasion de la 37ème journée de Ligue 2, l’Estac opposé à Dunkerque, avait la possibilité de valider leur montée mais également de finir officiellement leader de ce championnat de Ligue 2. Avec des buts de Gory et de Saint-Louis, les hommes de Laurent Battles ont réussi leurs missions. Victoire 2-0. Retour sur cette soirée et cette saison troyenne…

      Un match à l’image de la saison

      Avant le coup d’envoi de la rencontre face à Dunkerque, les Troyens avaient seulement besoin d’un match nul pour valider la montée en Ligue 1. Et, pour remporter le sacre de la Ligue 2, ils devaient aller chercher les 3 points. Comme durant leur saison, les hommes de Battles ont maîtrisé leur sujet. La première mi-temps est équilibrée. L’Estac a subi une très grosse occasion mais le portier Gauthier Gallon a comme à son habitude sauvé son équipe. De plus, le capitaine du soir Florian Tardieu qui restait sur 4 penaltys inscrits sur les 3 derniers matchs, en a loupé un dans les arrêts de jeu de cette première mi temps.

      C’est en seconde mi-temps, que l’Estac a su prendre le match à son aise. Les entrants Dingome et Gory ont été très bénéfiques. En effet, 5 min après avoir fait leurs entrées, le franco-malien ouvre le score sur un service de l’ancien rémois. Enfin, Dylan Saint-Louis assure la victoire troyenne à la 70e min en marquant, bien servi par Umut Bozok. Cette victoire 2-0 au Stade de l’Aube est bien évidemment synonyme de Ligue 1. Mais aussi de champion de France de Ligue 2. Après 2015, les Troyens remportent pour la deuxième fois de leur histoire ce trophée.

      L'ESTAC remonte en Ligue 1 !

      Une saison maitrisée de bout en bout

      En tête du classement depuis la 18e journée, Troyes est désormais assuré d’évoluer en Ligue 1 la saison prochaine.Les hommes de Laurent Battles ont décroché au passage le titre de champion de Ligue 2. Ils retrouveront l’élite la saison prochaine trois ans après. En essayant, cette fois, d’y rester, puisque l’Estac a fait trois fois l’ascenseur lors des dix dernières saisons.

      Laurent Battles a réalisé quelque chose d’exceptionnel avec cette équipe. Cette victoire  est l’accomplissement d’un travail formidable de deux années mené par le jeune technicien. Ce dernier n’a pas hésité à bousculer les codes et à innover pour faire des Aubois un véritable rouleau compresseur. Avec son dispositif à 3 défenseurs, avec une forte densité dans l’entrejeu et un schéma tactique privilégiant le jeu de passes, les Troyens ont dominé ce championnat. C’est la 3e attaque du championnat et la 2e défense. Le recrues Gory, Saint-Louis ou encore Dingomé ont extrêmement apporté dans cet effectif. De plus, l’Estac a pu également compter sur ces cadres à savoir le portier Gauthier Gallon, le capitaine Jimmy Giraudon au club depuis 2016, l’expérimenté Florian Tardieu ou encore le 3ème meilleur buteur de Ligue 2 avec 15 buts Yoann Touzghar.

      Troyes : Les larmes de Batlles

      Au-delà des individualités, le champion de Ligue 2 représente un collectif bien huilé et en confiance qui regarde désormais vers l’avenir avec ambition. L’acquisition du club en septembre dernier par le City Football Group fait espérer, aux supporters troyens, un futur plus rose et une présence enfin prolongée dans l’élite du football français. Néanmoins, le coach Laurent Batlles, est annoncé partant. Le nom du club de Montpellier revient notamment, pour le technicien de 45 ans. Pourtant, au moment où il sèche ses larmes après ce match historique, ce dernier n’a pas la tête à ça :

      « Ce n’est pas facile pour moi de parler, la saison a été dure. En deux ans, le groupe a énormément progressé, les joueurs ont adhéré au projet », a-t-il lâché.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité