More
    More

      Football : le top 10 des meilleurs recrues du Real Madrid de 2010 à 2020

      Cristiano Ronaldo, Karim Benzema, Kaka, Xabi Alonso,… On se rappelle tous de ce fameux mercato de 2009 orchestré par Florentino Perez et qui a permis les années de gloire du Real Madrid sur la dernière décennie. De 2010 à 2020, la Casa Blanca a complètement dominé le Football Européen en remportant 4 Ligues des Champions. Juste incroyable ! Surtout quand on voit un club comme le PSG avoir autant de mal à en soulever seulement une. Néanmoins, ces sacres s’expliquent également par son recrutement très intelligent tout au long de cette décennie. Découvrez donc le top 10 des arrivées (durant cette période) :  

      10 – Ferland Mendy (2019)

      Arrivé de l’Olympique Lyonnais pour 48 millions + 5 millions d’euros, Ferland Mendy s’est complètement imposé chez les Merengues. Il avait la lourde tâche de pallier Marcelo, qui s’approche petit à petit de la retraite. En l’espace de quelques mois, le natif de Meulan est devenu un titulaire discutable au poste de latéral gauche. Il confiait avoir beaucoup progressé grâce aux conseils du brésilien. C’est une superbe recrue pour le réal, car Mendy est très solide, très polyvalent et ne cesse de progresser au fil des semaines. À seulement 25 ans, Ferland est un joueur que le Real Madrid souhaite garder à tout prix dans les futures années. Il deviendra sûrement à terme, un réel cadre.

      https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/1200x0/filters:format(jpeg)/origin-imgresizer.eurosport.com/2021/02/25/3001777-61591268-2560-1440.jpg

      9- Gareth Bale (2013)

      Le 1er septembre 2013, Gareth Bale signe un contrat de six ans avec le Real Madrid pour 101 millions d’euros ce qui faisait de lui le transfert le plus cher de l’histoire du foot à l’époque. Dès son arrivée, lors de la saison 2013-2014, grâce à ses compères Benzema et Ronaldo, le gallois met tout le monde d’accord. 22 buts et 19 passes décisives toutes compétitions confondues. Avant qu’il connaisse ses premières blessures, le numéro 11 madrilène était un atout majeur. On se rappelle tous de son sprint pour aller marquer en finale de Copa del Rey contre le FC Barcelone ou encore de son doublé en finale de LDC contre Liverpool avec sa fameuse bicyclette. Ses dernières années à la Casa Blanca sont moins glorieuses, il a très peu joué, très peu été décisif. Il a donc été prêté l’été dernière à son ancien club, les Spurs, là où il revit actuellement.

      Gareth Bale offre une troisième Ligue des champions d'affilée au Real Madrid face à Liverpool - L'Équipe

      8- Dani Carvajal (2013)

      L’espagnol est l’une des meilleurs recrues niveau rapport qualité/prix. En effet, Pérez est aller le chercher en 2013 au Bayer Lerverkusen pour seulement 6,5 millions d’euros. Une sacrée pioche ! Surtout que Carvajal est devenu une référence à son poste de latéral droit et un cadre du vestiaire madrilène. Les beaux jours du Real Madrid sur la dernière décennie sont en partie grâce à ses latéraux Marcelo et lui-même. Titulaire indiscutable durant toutes ces années, c’est un joueur très complet, à la fois solide, bon défenseur, intelligent et une technique qui lui permet de se porter vers l’avant. Malheureusement, ces derniers années, il est fortement impacté par des blessures à répétitions. À 29 ans, Carvajal a encore quelques années devant lui dans ce club.

      Dani Carvajal : "Je reviendrai plus fort que jamais"

      7- Mesut Özil (2010)

      Révélation du mondial sud-africain avec la sélection allemande, le meneur de jeu avait l’Europe à ses pied au début de la dernière décennie. Alors que lui rêvait dans un premier temps du Barca de Guardiola. C’est finalement le Real de José Mourinho qui s’est montré le plus convaincant. Özil est arrivé pour 27 millions d’euros du Werder de Brême. Au Real Madrid, il a impressionné par son talent et sa vision de jeu plus qu’au dessus de la moyenne. En trois saisons au Real, le milieu allemand a disputé 159 matchs pour 27 buts et 80 passes décisives. Parti à Arsenal pour 47 millions d’euros en 2013, il devait symboliser le renouveau des Gunners sur la scène européenne mais s’est fait rattraper par son irrégularité et son déclin physique au fil des saisons. Il a avoué avoir eu des regrets par rapport à son départ de la capitale espagnol.

      Borussia Dortmund - Real Madrid : Mesut Özil aussi - Eurosport

      6- Angel Di Maria (2010)

      Il est le premier achat du club madrilène sous l’ère Mourinho. L’international argentin avait 22 ans et sortait d’une très grosse saison avec Benfica, où il a été désigné meilleur joueur du championnat du Portugal. Arrivé pour 27 millions, le réal fonde de gros espoirs sur Di Maria. C’est à la Maison Blanche que « el fideo » explose en montrant tout son talent au football mondial. Il était indispensable au schéma tactique de Mourinho où il était le distributeur avec Özil. Après une énorme saison 2013-2014, la consécration pour Angel est sa finale de Ligue de Champions contre le voisin madrilène. Un match exceptionnel qui lui permet de remporter la coupe aux grandes oreilles. Cette saison il était le meilleur passeur de Liga et Champions League avec respectivement 17 et 7 passes décisives à son compteur. Après sa finale de Coupe du Monde perdue et les arrivées de Toni Kroos et James Rodríguez, Angel Di María s’engage en 2014 pour cinq ans en faveur de Manchester United contre un chèque de 75 millions d’euros.

      Mercato : C'est officiel, Di Maria quitte le Real pour Manchester United - Eurosport

      5- Raphaël Varane (2011)

      C’est sans doute l’un des meilleurs coups de génie de la part des recruteurs du Real Madrid. Convoité par Manchester United, le Paris Saint-Germain et le Real Madrid, Raphaël Varane choisit de rejoindre le club espagnol à l’été 2011 en provenance du RC Lens. Pour seulement 10 millions d’€ ! C’est Zinedine Zidane en personne qui est allé le chercher. Il a ainsi conseillé José Mourinho de le lancer dans le grand bain. Lors de la saison 2011–2012, le natif de Lille profite des blessures de certains titulaires pour porter le maillot des Merengues, en montrant toutes ses qualités. C’est dans ce club, aux cotés de Ramos et Pepe, qu’il a évolué et progressé pour avoir le niveau qu’il a aujourd’hui. Depuis maintenant plusieurs années, le français est un cadre et un titulaire indiscutable. Il est l’un des acteurs majeurs de la domination européenne madrilène sur la dernière décennie.

      Mercato | Mercato - Real Madrid : Florentino Pérez prêt à prendre une énorme décision avec Raphaël Varane ?

      4- Toni Kroos (2014)

      Après une impressionnante Coupe du Monde au Brésil, et un sacre au bout, Toni Kroos quitte le Bayern Munich et s’engage pour six ans avec le Real Madrid pour 25 millions d’euros. Dés son arrivée, Zinédine Zidane l’installe dans l’entrejeu en tant que titulaire et joueur de premier plan. Avec ses compères du milieu de terrain Modríc et Casemiro, il bonifie le jeu du Real Madrid durant toutes ces années et continue de le faire actuellement. Il est l’une des plaques tournantes, celui qui dicte le rytme du match. Le numéro 8 madrilène est bien évidemment l’un des acteurs majeurs du triplé historique en Ligue des Champions. Son intelligence de jeu, sa vision de jeu, sa qualité sur coups de pieds arrêtés ou encore son excellent jeu de passes ont énormément apporté au schéma tactique de Zizou. A 31 ans, on le voit bien finir dans quelques années sa carrière dans ce club qu’il affectionne tant.

      Toni Kroos - Profil du joueur 20/21 | Transfermarkt

      3- Casemiro (2013)

      Le 31 janvier 2013, Casemiro est prêté au club jusqu’en juin 2013, avec option d’achat. Il évolue cependant avec l’équipe B. Le 11 juin 2013, la direction madrilène lève l’option d’achat et recrute le joueur. Le transfert est évalué à 6 M€. Mais quelle pioche ! En effet, le brésilien Casemiro est l’un des joueurs les plus importants du Réal Madrid sur la dernière décennie. C’est encore une fois grâce à Zidane que Casemiro s’est imposé dans cet effectif. Le milieu de terrain défensif du Real Madrid et membre de la sélection nationale brésilienne est le coéquipier parfait, celui que tout joueur rêve d’avoir à ses côtés sur le terrain. Son sens du placement, sa combativité, ses interceptions à longueur de temps permettent de soulager toute une équipe. C’est en quelque sorte le rouage qui permet au moteur tout entier de fonctionner. Casemiro est un cadre de ce club et à 29 ans, il a encore beaucoup de services à rendre à la Casa Blanca.

      Real Madrid - Casemiro savoure après son doublé | Goal.com

      2- Luka Modríc (2012)

      Le 27 août 2012, après de longs mois de négociations, Luka Modrić s’engage au club. Il arrive des Spurs pour un chèque de 35 millions d’euros et 7 millions d’euros de bonus. Que se soit Sous l’ère Ancelotti ou Zidane, il devient une pièce fondamentale de l’effectif madrilène. Avec le Real Madrid, il gagne la ligue des champions ainsi que la coupe du monde des clubs à 4 reprises en 2014, 2016, 2017 et 2018. C’est une énorme recrue que ce soit sur le plan de son niveau de jeu ou du prix. 35 millions pour un Modríc, c’est un braquage, surtout quand on voit les prix des transferts actuels. Il est le dernier élément du trio magique avec Kroos et Casemiro. Le croate est tellement important dans le jeu madrilène notamment grâce àsa technique hors norme, son intelligence de jeu digne des plus grands ou encore sa vision de jeu pour ne citer que ces qualités. Eh bien évidemment, c’est sous le maillot du Real qu’il a remporté le Ballon d’Or en 2018.

      https://www.topmercato.com/wp-content/uploads/2020-10-26-luka-modric.jpg

      1- Keylor Navas (2014)

      Et la place de numéro 1 de la meilleure recrue est attribuée au portier Keylor Navas. En effet, il le mérite étant donné le prix du recrutement, de son apport énorme au club, et de sa succession à la légende Iker Casillas. Il était également très peu connu du football mondial avant qu’il brille au réal. Le 3 août 2014, la direction Madrilène active la clause libératoire de Navas fixée à 10 millions d’euros. Durant ces années au réal, il a été monstrueux, héroïque notamment en Ligue des Champions. Il est sans aucun doute l’un des acteurs principaux des 3 victoires consécutives en 2016, 2017 et 2018. Grâce à ses énormes qualités de gardien, il a notamment établi un nouveau record pour le club, ne concédant aucun but lors de ses huit premières apparitions en LDC. Il était vraiment le sauveur avec ce poste de dernier rempart. Le gardien costaricain quitte la Maison Blanche pour 15 millions d’€ en direction du PSG. 

      Real : Navas extraordinaire, un bon signe pour les Merengue ? - Football - MAXIFOOT

       

      +2

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité