More
    More

      Football : à la découverte du club de l’Estac de Troyes

      JustFocus s’intéresse aujourd’hui au club de Football de l’Estac qui signifie l’Espérance Sportive Troyes Aube Champagne. Ce focus sur cette équipe n’est pas un hasard, plusieurs éléments attirent notre curiosité. Tout d’abord, c’est un club important du football français professionnel, avec seulement une relégation en National 1 depuis la saison 1996-1997. De plus, c’est une équipe qui respire le football depuis de nombreuses années, avec un jeu très axé sur le jeu de passe, d’où l’un des slogans du club « passe avant le meilleur ». Enfin, l’Estac fait parler de lui en ce moment avec son rachat par le groupe propriétaire de Manchester City, mais également par son excellente saison en Ligue 2, avec une première place après 32 journées. 

      L’histoire du club

      D’après les faits, les “Bleus” sont l’un des plus anciens clubs en France. Dans les années 1900, Troyes a eu l’idée de nommer le club “Union Sportive Troyenne”. Durant 31 ans, l’équipe existait sans le statut professionnel. En 1935, l’équipe a été créditée en Ligue 2. En 1956, L‘ASTS  a été finaliste de la coupe de France. Et, en 1965, le club a mis fin à ses activités. Durant deux ans, le club ne disposait plus d’équipe de football. Ensuite, Le “Troyes Aube Football” appelé le TAF est créé en 1970. Le club a su tenir une place parmi l’élite à partir de 1973 jusqu’en 1978.

      Néanmoins, il faut attendre 1986 pour que le club de l’Estac (anciennement ATAC), soit fondé par Maurice Cacciaguerra. C’est donc le troisième club de football professionnel troyen. Son stade emblématique est le stade de l’aube construit en 1924, avec une capacité d’affluence de 20 400 spectateurs. A noter, que c’est le premier stade à adopter la technologie de pelouse hybride AirFibr. Une technologie notamment présente au Stade Vélédrome, au Stade Geoffroy-Guichard ou encore au stade d’entraînement du Real Madrid.

      AirFibr au Stade de l'Aube

      L’Estac : une équipe qui respire le football

      Quand on pense à l’Estac, on pense forcément à son approche tactique basée sur le jeu de passes. Le club troyen ne refuse jamais le football, et tente toujours, peu importe l’équipe en face de mettre en place son jeu, à l’image du « tiki-taka » de Pep Guardiola. Et cela ne date pas d’hier ! En effet, c’est l’emblématique entraîneur du club Alain Perrin qui est à l’initiative de ce système de jeu dans les années 2000.

      Cela correspond également aux grandes heures du club entre 1999 et 2002. C’est aussi à ce moment que le club change de nom pour l’Estac. Et, 21 ans après, Troyes retrouve un club de Football parmi l’élite lors de la saison 1999-2000. Les stars du club à l’époque sont Rafik Saïfi, Mohamed Bradja, Sladjan Djukic, Jérôme Rothen ou encore le prodigieux Mamadou Niang que l’on connaît tous. La saison 2000-2001 est un franc succès pour le club qui visait le maintien à l’époque et qui termine 7ème de Division 1 et ainsi se qualifie pour la première Coupe D’Europe de son histoire.

      Dès le début de la saison 2001-2002, l’Estac remporte la Coupe Intertoto à l’issue d’une double confrontation forte en émotions contre le mythique club anglais de Newcastle. Cela leur permet de disputer la Coupe UEFA cette saison-là. Au second tour, les Troyens ont affronté Leeds United, récent demi-finaliste de la Ligue des Champions et leader de Premier League à ce moment-là de la saison. Après une défaite 4-2 chez les Anglais, l’Estac va réaliser le match le plus marquant de l’histoire du club. Malgré une victoire 3-2 avec un niveau de jeu impressionnant, les Troyens sont éliminés et sont passés tout près d’un exploit incroyable. À l’issue de cette saison, avec une nouvelle fois une septième place en première division, Alain Perrin décide de quitter le club. Cette saison est également marquée par l’arrivée au club de Benjamin Nivet, considéré comme la plus grande légende du club. Ce dernier, est le joueur le plus capé avec 430 matchs et le meilleur buteur avec 84 buts.

      Un club avec des ambitions pour le futur

      Depuis septembre, le City Football Group, propriétaire notamment de Manchester City a racheté le club Troyen. L’ESTAC est ainsi la 10acquisition du groupe. Ce rachat tourne la page de 11 années sous l’ère Daniel Masoni. Le nouveau président, se nomme Simon Cliff. L’Estac aura donc maintenant des moyens financiers sans doute plus important qu’auparavant. Cela est bénéfique pour le club, qui souhaite monter en Ligue 1 et ainsi se maintenir sur plusieurs saisons. En effet, l’un des objectifs de ce rachat est de permettre au club de se développer dans l’élite du football français.

      Actuellement, les joueurs de Laurent Batlles sont premiers du classement de ligue 2 devant Toulouse et Grenoble. Il reste donc 6 journées au club aubois afin de valider sa montée en ligue 1. Les Troyens ont également en tête de remporter le championnat de Ligue 2, à l’image de la saison 2015. Cela récompenserait leur fabuleuse saison du point de vue footballistique et également en terme de points. L’Estac a dominé ce championnat et a sans aucun doute produit le jeu le plus plaisant. 

       

      +4

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité