More
    More

      Yael Naim et Vianney, victorieux de la musique

      Les Victoires de la Musique est un rendez-vous incontournable qui convoque, dans un entremêlement savamment organisé, les grands et petits noms de la chanson française. Il est rassérénant de voir que des tremplins sont encore possibles pour des artistes ayant du mal à se faire reconnaître. La compétition, créée en 1985, voit chaque année défiler des révélations comme des artistes fortement installés dans le paysage artistique français.

      Yael Naïm, une habituée des Victoires, et Vianney, qui l’est un peu moins, sont nommés dans les catégories respectives d’artistes féminine de l’année et d’album de chansons pour la première, et celui d’artiste masculin de l’année pour le second. Il faut dire que les deux artistes furent très vite salués par la critique pour un talent très fort, autant dans l’interprétation que dans la composition.

      On ne présente plus Yael Naïm depuis son entraînante ballade « New soul ». L’artiste franco-israélienne continue d’arpenter le monde de par son beau discours musical, ne posant ses valises que quelques jours, le temps d’enchanter une salle ou un festival (comme l’année dernière aux Solidays) avant de s’envoler. Nomination méritée.

      Vianney, lui, n’a que 25 ans, un physique de jeune premier et des trémolos romantiques dans la voix qui raviront ceux qui désespéraient de ne plus voir arriver de nouveaux crooners. Il faut avoir vécu dans une grotte pour ne pas être tombé sur « Pas là », sa ballade suave de jeune homme déjà triste d’une rupture amoureuse. Jeune, mais très talentueux et sûr de son fait, il a un bel avenir devant lui. Et c’est déjà une petite victoire.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.