More
    More

      « The sound of tomorrow » : Soulection, un collectif en devenir

      Soulection, c’est quoi ? 

      Si vous n’avez jamais entendu parlé de Soulection, une petite mise à jour s’impose.

      Soulection c’est une « Plateforme culturelle mondiale en mouvement ». En gros, c’est un label et collectif de musique en avance sur son temps, qui prône « La musique de demain », mais en Anglais c’est toujours plus classe. Même si le genre musical est très difficile à catégoriser (de part la grande mixité musicale et culturelle du groupe), vous les retrouverez sous l’étiquette géante du Hip-hop.

       

      « From 0 to 100 real quick »

      Pour la petite histoire, c’est en Californie, en 2011 que le label voit le jour. Joe Kay (beatmaker) commence dans le garage de sa grand-mère (à croire que les garages californiens sont idéals pour les jeunes start-up)… Puis s’associe à un graphiste Français, Guillaume Bonte (qui, à ce jour, a quitté le collectif) qu’il a rencontré via internet. Ils créent un blog en invitant André Power (beatmaker) à rejoindre la partie. Et voilà nos trois co-fondateurs.
      Leur but était donc à travers leur plateforme, de faire connaître les morceaux des DJ qu’ils trouvaient sur le net. La toile a donc une place sacrée dans cette histoire. Et elle leur a bien rendue !
      Car 5 ans après, ils ont amassé non moins de :
      377 000 followers sur Soundcloud
      127 000 sur Instagram
      70 000 sur Twitter
      110 000 sur Facebook
      Ils ont également leur propre station de radio sur Apple Music, et en diffusent des passages ainsi que des playlists sur soulection.com.

       

      Quelques noms

      Beaucoup d’artistes ont fait des allées et venues au sein du label, rendant leur listage difficile en les comptant aussi bien sur vos doigts que sur vos orteils. Mais parmi les grands noms, on peut citer :
      Sango, Esta, Sam Gellaitry, Ta-ku, Goldlink, Iamnobody, Evil Needle, J-Louis, Jarreau Vandal ou encore Mr. Carmack (qui a récemment collaboré avec Kehlani par exemple).
      Bon nombre d’entre eux sont déjà venus chauffer la capitale Française dans des salles comme le Yoyo au Palais de Tokyo, au Faust, au Wanderlust, au Trabendo ou encore à la Bellevilloise il y a de ça quelques semaines.

       

      Qui en parle ? 

      Et bien, nous ne sommes pas les seuls ! En effet, ils ont également fait leur apparition dans des articles pour des revues telles que : i-D magazine, Hypebeast, BBC Radio, Los Angeles Times, Noisey, The Huffington Post, ainsi que Forbes cette année pour leur 5ème anniversaire.

       Alors il ne vous reste plus qu’à aller les écouter en attendant leur prochain passage en France !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.