More
    More

      Retour sur le concert de Project Pitchfork du 7 Octobre au Petit Bain

      Le 7 Octobre dernier, Project Pitchfork revenait enfin à Paris après quatre longues années d’absence. Des fans venus de toute la France et même d’Allemagne étaient au rendez-vous, JustFocus y était aussi !

       

      La soirée démarre sur les chapeaux de roues

       

      Pas de première partie pour s’échauffer, Project Pitchfork entre directement en scène sous les acclamations d’un public ému. Quelques notes. Un sourire. « Comment allez-vous ? » nous demande-t-il alors que Conjure nous entraîne déjà dans la danse. « Merci » (en français dans le texte) suivi d’un « Danke » désignant les fans Allemands juste devant la scène, le tout ponctué d’un sourire épanoui qui nous réchauffe le cœur alors que Titânes nous emporte déjà sous les hurlements d’un public conquis.

      Les titres s’enchainent : Rain, Acid Ocean, And End, Carnival, Souls, Alpha Omega, alors que le chanteur nous offre ses plus beaux et francs sourires qui font plaisir à voir. Il se laisse même de plus en plus aller à quelques mouvements de danse comme pour accompagner le public déjà en transe, qui danse également tout en chantant et sautant.

       

      Mais pas de temps pour se reposer

       

      L’heure est à la fête alors que le célèbre Timekiller s’annonce déjà ! Nous hurlons notre joie alors que nous reprenons en chœur chaque refrain. Mais la soirée ne fait que commencer ! Project Pitchfork enchaine alors The Dividing Line, suivis de Into Orbit, The Longing, Volcano et En Garde! avant de terminer cette première partie sur K.N.K.A. et Beholder.

      Le public en redemande ! Les applaudissement deviennent tonnerres, les voix se brisent en offrande, tous les yeux sont rivés sur le backstage en attendant leur retour. Les minutes deviennent intenables mais le public ne s’épuise pas alors qu’ils remontent enfin sur scène pour récompenser notre acharnement. La musique reprend et la soirée continue sur un Endzeit déchaîné suivi d’un Fire and Ice transcendant. Quelques titres pour finir en beauté, Onyx, Rescue, Blood-Thirst et enfin Existence v4.1 qui clôturera la soirée, après un peu moins de deux heures de concert tout de même.

       

      Un beau concert pour un retour attendu des fans, plus qu’à espérer ne pas devoir attendre encore quatre autres années pour pouvoir les revoir !

       

       

      0
      Kathleen A.
      Passionnée par le Japon et la J-Musique, j'ai plaisir à vous faire découvrir les trésors dont recèle ce magnifique pays. J'aime également énormément l'électro-goth et beaucoup de ses dérivés (de la synth-pop à l'aggro-tech) !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.