More
    More

      Rencontre exclusive avec le duo canadien: Haute.

      Les jeunes à l’honneur au MaMa Festival, rencontre exclusive avec le duo canadien: Haute.

      Du 12 au 14 octobre c’est l’ensemble du quartier Pigalle/Montmartre qui a accueilli plus de 120 artistes dans 13 salles. Le MaMa Festival c’est le rendez-vous des professionnels de la musique mais aussi l’occasion pour des jeunes talents de se faire connaître du public. A l’honneur pour JustFocus, le duo canadien Haute composé d’Anna&Romain.

      Tout juste diplômés de la prestigieuse école McGill de Montréal, le duo s’est presque rencontré sur « les bancs de la fac« . Leur rencontre sonne très XIXème siècle, et pour cause c’est Facebook, qui encore une fois a fait les liens. Romain a eu l’idée de créer un groupe sur la plateforme dédiée à la musique au sein de son école, et c’est en faisant un appel à talents qu’il a rencontré Anna et son timbre de voix aux sonorités soul et jazz.  

      Photo by David Uzochukwu.

      Ce duo canadien au parcours atypique est d’origine franco-américaine. Anna a grandi entre Poitiers et la Californie, et Romain est né à Paris mais s’est expatrié très jeune aux Etats-Unis. Ils font leur premier son ensemble sans jamais s’être rencontrés. A partir de ce moment là, ils décideront de former un groupe. Aujourd’hui, le duo fête son troisième anniversaire et pour l’occasion, ils décident de s’installer à Paris. Une année pleine de projets entièrement dédiés à la musique.

      Anna et Romain préparent actuellement un EP qu’ils veulent abouti et par-dessus tout une sonorité bien à eux où le style néo-rnb primerait. Ils souhaiteraient sortir une édition limitée de vinyle pour marquer le coup et continueront évidemment à diffuser leur musique sur internet. A la question « comment définirez-vous votre genre musical? », les deux se regardent et prennent une petite respiration avant de nous dire que finalement ils n’ont pas de genre à proprement dit, mais plutôt un vrai mélange d’influences. On peut citer les Pink Floyd, Lauryn Hill, AlunaGeorge, Stevie Wonder, Kaytranada, Just Blaze, DJ Premier, Tinashe, SZA…et beaucoup d’autres. Romain apportera dans l’EP la touche électronique et Anna le côté jazz. 

      On sent une vraie alchimie entre le duo. Leurs productions peuvent être écrites à deux ou en solo. Il arrive que Romain produise de son côté et qu’Anna écrive ses textes ou bien l’inverse quand c’est elle qui a déjà ses sons. Il y a un vrai travail en commun. Lorsqu’ils jouent, ils recherchent l’originalité et l’innovation en terme de mélanges musicaux.

      Montréal, c’est la ville où ils se sont connus et c’est là-bas qu’ils ont développé leur première fan base, une sorte de petit réseau composé d’artistes, d’amateurs, de producteurs…Romain trouve génial l’esprit de Montréal au niveau de la collaboration de la scène artiste. Là-bas, ils échangent facilement entre eux et l’esprit de solidarité est de mise. Ils ont notamment collaboré avec un rappeur: Gabe ‘Nandez. Il compare avec Paris, qui pour lui regorge d’une centaine de groupes peu connus et où la communication peut parfois être plus compliquée. Mais cette difficulté les excite, ils voient ça comme un challenge. A Montréal c’est différent, le milieu de la musique est plus petit, les gens se connaissent rapidement au sein d’un même cercle. Là-bas, le duo connaît presque tous les producteurs qui les intéressent. Parfois, ils sont même leurs amis et les influencent. 

      La différence notable entre Montréal et Paris c’est pour eux la taille. Ils ne savent pas encore où ils se sentent le plus à l’aise, en Europe ou au Canada, mais ce qui est sûr c’est qu’Anna est très inspirée à Paris. Pour le duo, Paris est une ville qui donne beaucoup d’idées et d’inspiration. C’est aussi au niveau du réseau que les choses changeraient. A Montréal, le duo collaborait beaucoup avec des gens du même âge. A Paris, ils ont affaire à des grands de l’industrie plus âgés. 

      Ils ont joué pour le MaMaFest au Carmen, salle intimiste et chaleureuse, où les sonorités RnB, électroniques, hip-hop, Trip-Hop et Neo-Soul ont parcouru nos oreilles. Le duo n’en est pas à sa première représentation, car ils ont fait la première partie de The Avener à l’Olympia dernièrement. 

      Ce qu’ils pensent de la musique en France? Ils l’écoutent peu. Les artistes français s’exportent peu Outre-Atlantique selon Romain. Il est à court de réponse lorsqu’on lui demande de citer des artistes français qu’il écoute et l’inspire. Anna en revanche nous parle de Jacques qu’on a eu l’honneur de voir à la Machine du Moulin Rouge pour un live haut en couleurs. Elle n’aurait, à priori, rien à lui reprocher au niveau de son talent, elle se rappelle même d’une de ses performances à la guitare qu’elle avait beaucoup aimé.

      Le duo diffuse sa musique sur plusieurs plateformes différentes, Romain aime beaucoup SoundCloud pour sa capacité à diffuser des artistes peu connus, mais se plaint de ne pas pouvoir totalement maîtriser la musique en général notamment pour les copyright…Pour Anna, Pandora reste le meilleur distributeur de musique. Malheureusement pour nous, la plateforme n’est pas disponible en Europe.

      Si vous voulez suivre le duo, ça se passe sur leur page, pour les écouter c’est sur leur soundcloud. Un duo à suivre!

      NisreenELY

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.